Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2020 2 03 /03 /mars /2020 16:48
‌L'herbier contemporain de Pascal Levaillant au cabinet de curiosités du 18e siècle du château de la Roche-Guyon du 7 mars à fin août 2020

Réouverture imminente du château de la Roche-Guyon et prolongation de l'exposition "Aventures végétales..." et de mon installation de l'herbier contemporain : ‌L'herbier contemporain de Pascal Levaillant au cabinet de curiosités du 18e siècle du château de la Roche-Guyon du 7 mars à fin août 2020.

 

Le port du masque est obligatoire pour entrer au château. Pensez à vous équiper de votre masque avant de venir au château.

 

https://fr-fr.facebook.com/Chateau.Roche.Guyon/


Le domaine de La Roche-Guyon présente du 7 mars à fin août 2020 :

"Aventures végétales de l'insouciance à la liberté encadrée".



Dans ce cadre et à cette occasion, le domaine du château de la Roche-Guyon accueille l'installation de ma mosaïque végétale, de mon herbier contemporain et  d'une partie de mes collections botaniques  dans le cabinet de curiosités m'étant dédié aux côtés des soixante-dix prêts figurant l'exposition "Aventures végétales". 

Après trois années de résidence depuis 2017 vous pourrez retrouver mon herbier contemporain dans le cabinet de curiosités du XVIIIe siècle du château de La Roche-Guyon du 7 mars au 30 août 2020 comme l'indique le site du château : 

http://www.chateaudelarocheguyon.fr/programmation2/residence/

Le domaine de La Roche-Guyon et son histoire millénaire sont le terreau d’une programmation culturelle instaurant un dialogue entre les époques, les connaissances scientifiques, la création et les émotions artistiques.

 



J'y présente près de 350 pièces botaniques dont près de 100 boites de Pétri  aux contenus botaniques de mon herbier contemporain, volume 2. 

Depuis les années 1980 j’ai à de multiples reprises visité le site de la Roche-Guyon.
Déjà à cette époque j’ai été saisi par le lieu, l’escarpement, le donjon, le potentiel du potager ainsi que le point de vue remarquable sur une des belles boucles de la Seine.
        
Depuis j'ai conservé une  réelle attirance vers ce site et ce coteau boisé.
C’est en arpentant le sentier menant au donjon et en admirant le panorama de la Seine amont que j’ai perçu l’intérêt botanique de l’endroit.

En effet en sous-bois des essences végétales sont singulières comme l’attestent quelques cimes d’arbres: pins et cèdres.
Récemment en consultant divers documents j’ai pu vérifier qu’en effet il existait  encore les traces d’un jardin anglais.
Ma curiosité m’a donc poussé et encouragé à herboriser au potager et à cet insolite jardin anglais à flanc de coteau."

Au cabinet de curiosités du 18e siècle, 

je présente mon  herbier contemporain, 
volume 2
 

 

Les boites de Pétri à contenus botaniques  "verre comme nature"
 

 

Depuis 2011, après avoir consacré mon herbier contemporain au jardin nomade [volume 1],  sans pour autant le délaisser,  je consacre aujourd'hui ma recherche à une nouvelle formulation.
 
Habituellement les boites de Pétri combinent  ensemencement, concentration, isolement, sélectivité, fermentation, incubation.
Vouées initialement à la sélection et à l’expansion du vivant. dorénavant j'affectionne ces boites de Pétri en verre à l’herbier du vivant : la graine, la cellule,  le substrat, la matière végétale et algale
 
C’est en revenant de Landerneau que j’ai  revu ces boites de Pétri dans le laboratoire Ter’Mer, Appro Consult producteur naturel végétal et algal fabricant des produits spécifiques et techniques pour les professionnels de l'Agriculture.
 
Cette visite à Landerneau en décembre 2019 m'a remémoré mes premiers usages de ces boites de Pétri aux expériences de labo en seconde C en première D du Lycée à Yvetot.

Je cherchais depuis longtemps un petit format à mon herbier contemporain.

Mon herbier contemporain a tout d'abord été prolongé  en 2019 par la fameuse boite collector de camembert normand en bois de peuplier.

 
En 2020, la boite de Pétri vient illuminer mon herbier contemporain par le prisme de la transparence du verre.

 

Pascal Levaillant, 12 février 2020
 

le Pétri du pastel des teinturiers ou guède

 

Citation d’Anne Cauquelin 

« L'art a le pouvoir singulier de nous apprendre à connaître le monde dans lequel nous vivons un monde si proche de nous que nous ne le voyons pas »
 Le site et le paysage, Anne Cauquelin, QUADRIGE / PUF, Paris, 2002
 

 
Texte de BMB

Dans la boite de Pétri de Pascal Levaillant
 
De multiples variations dans la reproduction du même
Piégées, concentrées, attrapant nos regards
Lentille qui diffracte leurs formes et leurs reflets
Ô science de l'œil  magique 
 
Magnifiant la petitesse, cet art extrait
des reliefs de la terre qui les avale
Prise par la gélose translucide
toute une granulométrie s’étale et se fige
 
En pastilles de matières, découpées
dans l’expansion infinie de l’engendrement
Collection d’yeux colorés,
les boites de Pétri assemblées font damier
 
Non pas en cabinets de curiosités !
C’est un chant composé
dans le grain du monde
 
BMB, poète,  février 2020
 


 
Critique de Céline Allais, janvier 2019.
 
 
« Comment collecter, sécher et conserver, notamment en termes de volumes, différentes espèces de végétaux ? Jean-Jacques Rousseau en rêvait, Pascal Levaillant l’a fait ! Inventeur d’une forme inédite d’herbier, l’artiste est en résidence depuis deux ans au château, pour y glaner feuilles, fruits, graines, cosses, gousses, écailles …
Commencée dans la vallée de la Maurienne comme une mise en pratique de ce qu’il apprend à l’école, la passion du jeune Pascal se développe quelques années plus tard dans la Montagne Noire. Après les fleurs d’altitude, il y démarre un herbier de feuilles afin de les identifier et les connaître. Il se documente, achète des livres de botanique. Le hasard veut que, devenu éducateur spécialisé dans un établissement médico-social, il encadre un stagiaire dont le sujet d’étude porte sur l'Education par la nature. L’appétence naturelle de Pascal pour la botanique s’enrichit d’une dimension naturaliste : intérêt pour le sable, les cailloux… En 2004, sa découverte de Briare est un “déclencheur pour ramasser encore plus” : “j’y ai vu le minéral et le végétal enchevêtrés, des perles enfilées sur des racines d’arbres, des rebuts de nature mêlés à des tesselles de mosaïque. J’ai découvert la nature dans ce milieu industriel et de friche, dans une dimension destructurée. À partir de là, j’ai décidé de glaner tout ce que je trouve par terre dans des lieux improbables.”
La mosaïque, les cairns qu’il érige, l’amènent à entreprendre un vaste périple à pied dans la vallée de la Seine. Il écume tous les milieux naturels. Mais plus sa collection augmente, plus il est confronté, comme Rousseau, au problème de stockage de ses végétaux et minéraux.
C’est là que lui vient l’idée d’utiliser des tamis, très répandus dans différents corps de métiers. C’est l’outil idéal pour cribler la nature, se débarrasser de parasites, insectes, minéraux … Surtout, il constitue une ventilation efficace et un séchage lent qui permet au végétal de se déshydrater totalement, durcir et se fossiliser. Par ailleurs, c’est un récipient parfait pouvant contenir 2 litres de matière. Pascal Levaillant vient de "créer" la troisième génération d’herbier, après les dessins et le séchage entre les feuilles de papier : un herbier en 3D, véritable festival de couleurs, odeurs, saveurs. “La dimension de mon travail est avant tout artistique. Mon herbier contemporain dans mon jardin nomade s’inscrit dans la mouvance du Land Art.”
Parmi les lieux remarquables qu’il herborise, le château de La Roche-Guyon lui a ouvert ses portes en 2017 pour l’accueillir en résidence. Une fois par trimestre et saison, Pascal est venu passer quatre heures à arpenter le potager et le Jardin anglais, se laissant surprendre et séduire par les paysages aménagés pour la rêverie et la quantité d’espèces peu ordinaires dans un bois ou sur les coteaux de Seine (cèdre, érable, pins, buis...). Il a eu une nouvelle fois carte blanche dès janvier 2019 pour cueillir, sécher, conserver… La récolte du château viendra étoffer ses 250 tamis et ses 400 ressources déjà existantes [...] »
 
Céline Allais, site du château de la Roche-Guyon, janvier 2019

 

 

figurent

la viorne, coquilles d'escargots, la graine du févier d'Amérique, la samare de l'orme
 

Nature au crible

Nature au jardin nomade

 

 

 

 

un herbier contemporain, une collection inerte

J’entreprends et je poursuis mon travail artistique  de longue haleine :

l'herbier contemporain, le jardin nomade et la mosaïque végétale que j'élabore depuis 2004.

Au commencement le tamis fut pour moi un cribleur efficace et un contenant idéal.

Les ressources végétales  stockées dans ce récipient servant de cribleur,  séchoir et de socle, résistent admirablement à l'usure du temps.

C’est en zone littorale, sur les berges de la Seine, en bordure des chemins et des talus de la Seine Maritime à la Manche en passant par l’Eure, le Calvados, l’Orne, la Somme, l’Ile de France,  la Bretagne, l’Alsace, les Vosges, le Val de Loire, Paris, l’Ain, le Lot, les Hauts-de-France... que cette collection s’est élaborée et qu'elle s'est étoffée.

La visée de ma démarche  est de proposer aux publics de porter un autre regard sur les espèces végétales, avec l'idée qu'elles ne sont pas seulement un élément du décor ou du paysage mais aussi des matières et des ressources propices à la création contemporaine.

L'herbier contemporain volume I est contenu dans mes tamis de 42 cm de diamètre, à l'air libre.

L'herbier contemporain, volume II est contenu dans mes boîtes de Pétri en verre de 15 cm de diamètre.

L'herbier contemporain, volume III se décline par les bâtons de fumigation que je confectionne à partir de plantes aromatiques, médicinales et tinctoriales séchées déshydratées sous cette forme singulière en bâtonnet.

 

Bâtons de fumigation herbier contemporain volume III

 Pascal Levaillant

réalisés  avec les plantes présentes dans les jardins des simples, dans des jardins médiévaux, dans des jardins botaniques, dans des Jardins des Plantes ...

 

Le terme « fumigation » est utilisé pour définir un processus d’assainissement, de purification d’un lieu, par la fumée. Il peut être pris dans un sens matériel aussi bien que spirituel. Autrefois réservés aux lieux sacrés lors de certains rituels, encens et bâtons de fumigation sont aujourd’hui utilisés avec efficacité dans les maisons pour parfumer une pièce… Un bâton de fumigation consiste en une brassée d’herbes spéciales, tassée de façon très dense. Une fois allumé, le bâton dégage des volutes de fumée. 

https://www.signesetsens.com/parapsy-les-batons-de-fumigation.html

 

"L'utilisation rituelle de la fumée des plantes remonte à l'ère préhistorique et est encore utilisée de nos jours dans le monde entier, comme technique de «purification» de l'esprit. Brûler des plantes et des résines à des fins médicinales et spirituelles – appelé «la purification par la fumigation » - est une pratique ancestrale chez les peuples autochtones partout dans le monde -https://www.comptoirdesameriques.ch/herbes-et-encens

Dans les livres de pharmacopée des XVIIIe et XIXe siècles conservés dans la bibliothèque du musée ce type de bâtons n’est pas évoqué, on y trouve des procédés plus élaborés comme les clous fumants. Les baies de genièvre étaient très utilisées, concassées et mêlées à des charbons ardents notamment pour assainir l’air des salles de malades, mais également pour soulager les rhumatismes.

au Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris lors d'une émission à la radio sur France Inter, Marc Jeanson, le responsable de l'herbier du Muséum national d'Histoire  Naturelle   de Paris évoquait l'usage  jadis du bâton de fumigation pour assainir les collections d'herbier.

 

 

Liens sur l'exposition

On en parle via ces liens

L'exposition présente l'histoire du végétal avec une double approche, celle de sa libre aventure temporelle et spatiale et celle, beaucoup plus récente, de son ...
L'exposition présente l'histoire du végétal avec une double approche, celle de sa libre aventure temporelle et spatiale et celle, beaucoup plus récente, de son ...
10 janv. 2020 - L'agenda des découvertes et jardins : Aventures végétales, de l'insouciance à la liberté encadrée, La Roche-Guyon (95)
L'exposition présente l'histoire du végétal avec une double approche, celle de sa libre aventure temporelle et spatiale et celle, beaucoup plus récente,
L'histoire du château de La Roche-Guyon est liée depuis le siècle des Lumières à celle de l'art des jardins et de l'expérimentation botanique. Cette exposition ...
Exposition AVENTURES VÉGÉTALES, DE L'INSOUCIANCE À LA LIBERTÉ ... À LA LIBERTÉ ENCADRÉE, une exposition sur le monde végétal et la complexité ...
 
Le Château de La Roche-Guyon (Val d'Oise) présente du 7 mars au 7 juillet 2020, Aventures végétales, de l'insouciance à la liberté encadrée, une exposition ...
 
Aventures végétales, de l'insouciance à la liberté encadrée - Du 7 mars au 7 juillet 2020. Parce que l'histoire du Château de La Roche-Guyon est liée depuis le ...
 

Château de La Roche-Guyon - Accueil | Facebook

fr-fr.facebook.com › Lieux › La Roche-Guyon › Musée (art)L'exposition Aventures Végétales, de l'insouciance à la liberté encadrée a débuté. Du 7 mars au 7 juillet, venez découvrir notre nouvelle exposition dans les ...

17 juin 2020 — Les pièces de l'artiste plasticien Pascal Levaillant sont exposées dans le Cabinet des Curiosités, au château de La Roche-Guyon (Val-d'Oise), ...
Aventures végétales au Château de La-Roche-Guyon. ... "Aventures végétales, de l'insouciance à la liberté encadrée" , une exposition sur le monde végétal et ...
Exposition "Aventures végétales" à La Roche-Guyon (Val d'Oise). De l'insouciance à la liberté encadrée, le château met en avant le monde végétal et .
Il y a 2 jours - L'exposition s'intitule « Aventures végétales de l'insouciance à la liberté encadrée », dont le commissaire est Yves-Marie Allain, ancien ...
Aventures vegetales, de l'insouciance a la liberte encadree ... L'exposition présente l'histoire du végétal avec une double approche, celle de sa libre aventure ...
Il y a 2 jours - L'exposition s'intitule « Aventures végétales de l'insouciance à la liberté encadrée », dont le commissaire est Yves-Marie Allain, ancien ...
Évènements. Aventures végétales, de l'insouciance à la liberté encadrée · Visite libre du château de la Roche-Guyon. Voir les restaurants et cafés proche de ce ...
11 févr. 2020 - ... plantes et notamment l'exposition Aventures végétales, de l'insouciance à la liberté encadrée (7 mars - 7 juillet) traitant du monde végétal et ...
Le château de La Roche-Guyon (Val-d'Oise) présente, du 7 mars au 7 juillet 2020, « Aventures végétales, de l'insouciance à la liberté encadrée ». L'exposition ...
Aventures Végétales : exposition avec pour thème : « de l'insouciance à la liberté encadrée » qui présente la complexité des relations, fusionnelles et ...
 
Résultats de recherche

Résultats Web

Il y a 2 jours - Yves-Marie Allain - commissaire de l'exposition et ancien directeur du service des cultures du Muséum national d'histoire naturelle - entend faire ...

A suivre...

Partager cet article
Repost0
12 février 2020 3 12 /02 /février /2020 15:47

 

 
Herbier contemporain de Pascal Levaillant
Volume 2

 
Les boites de Pétri à contenus botaniques  "verre comme nature"
 

Depuis 2011, après avoir consacré mon herbier contemporain au jardin nomade [volume 1],  sans pour autant le délaisser je consacre aujourd'hui ma recherche à une nouvelle formulation.
 
Habituellement les boites de Pétri combinent  ensemencement, concentration, isolement, sélectivité, fermentation, incubation.
Vouées initialement à la sélection et à l’expansion du vivant. dorénavant j'affectionne ces boites de Pétri en verre à l’herbier du vivant : la graine, la cellule,  le substrat, la matière végétale et algale
 
C’est en revenant de Landerneau que j’ai  revu ces boites de Pétri dans le laboratoire Ter’Mer, Appro Consult producteur naturel végétal et algal fabricant des produits spécifiques et techniques pour les professionnels de l'Agriculture.
 
Cette visite à Landerneau en décembre 2019 m'a remémoré mes premiers usages de ces boites de Pétri aux expériences de labo en seconde C en première D du Lycée à Yvetot.

Je cherchais depuis longtemps un petit format à mon herbier contemporain.

Mon herbier contemporain a tout d'abord été prolongé  en 2019 par la fameuse boite collector de camembert normand en bois de peuplier.

 
En 2020, la boite de Pétri vient illuminer mon herbier contemporain par le prisme de la transparence du verre.

 

Pascal Levaillant, 12 février 2020
 

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Dans la boite de Pétri de Pascal Levaillant

 

De multiples variations dans la reproduction du même

Piégées, concentrées, attrapant nos regards

Lentille qui diffracte leurs formes et leurs reflets

Ô science de l'œil  magique 

 

Magnifiant la petitesse, cet art extrait

des reliefs de la terre qui les avale

Prise par la gélose translucide

toute une granulométrie s’étale et se fige

 

En pastilles de matières, découpées

dans l’expansion infinie de l’engendrement

Collection d’yeux colorés,

les boites de Pétri assemblées font damier

 

Non pas en cabinets de curiosités !

C’est un chant composé

dans le grain du monde

 

BMB


 
 


 

 

Remerciements

à

mon professeur de physique chimie, Mme L du Lycée Jean 23 à Yvetot (1973-1974)

au professeur de sociologie appliquée, M. G.B à l'IRFTS de (1981-1985)

à l'agent de l'INSERM Rouen (2008-2016)

aux chercheurs du laboratoire Ter'Mer de Landerneau (2019)

au Poète BMB (2020)

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2020 5 17 /01 /janvier /2020 04:19

Pascal Levaillant   est land artiste, sculpteur, botaniste et mosaïste.

Le créateur normand a posé ses jardins nomades dans divers lieux comme les Jardins suspendus du Havre, les musées Pierre-Corneille et Flaubert, des parcs de châteaux, des jardins des plantes, des fermes musées, les jardins du Luxembourg…

Ses tamis “herbiers contemporains” recueillent feuilles, fleurs, fruits, graines, bogues, bois flottés, tesselles de céramiques…

Il a été également remarqué avec la présentation d’un plan scénomosaïque de la Seine normande présent à Hazebrouck du 9 novembre 2019 au 2 mars 2020 au Musée des Augustins, une œuvre qui a réclamé 1500 heures de réalisation : c’est la réplique exacte d’un territoire allant de Giverny au Havre, un clin d’œil aux plans aériens du 16ème siècle.

La mosaïque pixel-artmosaic lui permet également de composer des images qui rappellent les pixels informatiques.

C’est cette expérience qui sera plus particulièrement mise en valeur à l’ECPC à Gonfreville-l'Orcher avec  la présentation de portraits ou de vues représentant la cathédrale de Rouen, les falaises d’Etretat ou des châteaux.

 

liens : on en parle

"Pascal Levaillant, land artiste, sculpteur et mosaïste présente ses œuvres jusqu'au 16 février dans la galerie de l’ECPC.

Lors du vernissage de l'exposition ce 4 février, Sandra Hauchecorne, adjointe au maire en charge de la culture, a souligné "la solide expérience de l'artiste" qui participe régulièrement à des rencontres internationales de mosaïque.

L’exposition s’appuie essentiellement sur l’une des facettes de son travail : la création de vues qui rappellent les pixels informatiques. Des châteaux, des forêts, la falaise d’Etretat, des vitraux, la cathédrale de Rouen, des portraits sont ses sujets de prédilection. A l'occasion du vernissage, Pascal Levaillant a dévoilé le portrait intitulé "Gainsbarre" qu'il a offert à l'équipe technique du service Culturel de la Ville.

D’autres assemblages mêlant diverses matières, pierres, coquillages, bois flottés, faïences en forme de damiers sont à découvrir.

Pascal Levaillant animera un atelier "mosaïque" ce samedi 8 février de 14h à 17h à l'ECPC. Informations et inscriptions au 02 35 13 16 60."

©Photos : Alicia Rose

 

Merci à Pascal Colé pour les photos. ... [Season 19-20]//[Expo] Pascal Levaillant will exhibit his works from 4 to 16 February in the ... Gonfreville-L-Orcher.
 
d'un accès gratuit à deux spectacles de la programmation culturelle, en adéquation avec ... Peintre, plasticien, Pascal Levaillant nous présente ses mosaïques.

https://www.facebook.com/ville.gonfrevillelorcher/

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2019 7 10 /11 /novembre /2019 12:32
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2019 5 01 /11 /novembre /2019 13:15
l'herbier contemporain au potager

l'herbier contemporain au potager

in:  Ouest-France du 24 octobre 2019

L'artiste cauchois Pascal Levaillant a installé son jardin nomade dans le potager de la ... Ouest-France Publié le 24/10/2019 à 06h51. ABONNEZ-VOUS · Écouter ... Jusqu'au jeudi 31 octobre inclus, exposition à la Ferme-musée du Cotentin.

 

Dans le cadre du cycle "Automne en fête" la Ferme-musée du Cotentin a accueilli Pascal Levaillant et son herbier contemporain au potager à Sainte-Mère-l'Eglise.

L'artiste normand a proposé deux ateliers dont l'atelier herborisation et l'atelier Land-art.

Ces ateliers se sont déroulés le mardi 22 et le jeudi 31 octobre 2019.

 

Initiation au land-art avec l'artiste normand Pascal Levaillant. Mosaïste, sculpteur ... Atelier land-art avec Pascal Levaillant - Ferme-musée du Cotentin. Fêtes et ...
Atelier land-art avec Pascal Levaillant - Ferme-musée du Cotentin. Initiation au land-art avec l'artiste normand Pascal Levaillant. Mosaïste, sculpteur, plasticien ...
Atelier herborisation avec Pascal Levaillant - Ferme-musée du Cotentin ... Venez vous initier à la création d'un herbier avec l'artiste normand Pascal Levaillant.
Le 22 octobre 2019. SAINTE-MERE-EGLISE. Atelier land-art avec Pascal Levaillant - Ferme-musée du Cotentin - SAINTE-. 2. Description; Dates; Suggestions.
Atelier herborisation avec Pascal Levaillant - Ferme-musée du Cotentin. Sainte-mere-eglise 50480. Venez vous initier à la création d'un herbier avec l'artiste ...
Latitude Manche, Agence d'attractivité. Maison du Département. 98, route de Candol. 50000 SAINT-LÔ. Tél. +33 2 33 05 98 70. manchetourisme@manche.fr ...
22 oct. 2019 - Atelier land-art avec Pascal Levaillant  Ferme-musée du Cotentin Sainte-Mère-Église 22 octobre 2019. mardi 22 octobre 2019 1 rue de ...
Histoire du cheval de trait en Normandie. Du 28/06/2014 au ... Le jardin nomade de Pascal Levaillant s'invite au potager de la ferme-musée. Du 22/10/2019 au ...
24 oct. 2019 - L'artiste cauchois Pascal Levaillant a installé son jardin nomade ... Jusqu'au jeudi 31 octobre inclus, exposition à la Ferme-musée du Cotentin.
Le jardin nomade de Pascal Levaillant s'invite au potager - Ferme-musée du Cotentin, Du 22-10-2019 Au 31-10-2019, SAINTE-MERE-EGLISE, Voir le détail.

 

https://www.grainedeviking.fr/Graine de viking › fr › activite

 
Pascal Levaillant installe son jardin nomade à la ferme-musée du Cotentin. Réalisant un herbier contemporain, il collecte depuis de nombreuses années des ...

 

12 oct. 2019 - Animations à la ferme-musée du Cotentin. La Manche ... Le mardi 22 octobre, à 14 h 30, atelier d'herborisation avec Pascal Levaillant. Le jeudi ...
12 oct. 2019 - Animations à la ferme-musée du Cotentin. La Manche ... Le mardi 22 octobre, à 14 h 30, atelier d'herborisation avec Pascal Levaillant. Le jeudi ...
Avec l'artiste Pascal Levaillant, collectez des éléments naturels puis réalisez une œuvre ... Mardi 22 octobre, 16h, ferme-musée du Cotentin, 1, rue de Beauvais, ...
 

Voici un extrait du reportage des deux sessions des ateliers herborisation et Land

crédits photographiques Ferme-Musée du Cotentin, Conseil Départemental de la Manche

au potager

 

 

atelier Land art

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2019 4 17 /10 /octobre /2019 09:24
le jardin nomade

le jardin nomade

Ce week- du 19 et 20 octobre 2019 mon herbier a été accueilli à la fête de l'automne au domaine d'Harcourt, ces deux jours de 10h00 à 18h00.

Ce fut  l'occasion de présenter de nombreux végétaux présents sur le site de l'arboretum par le prisme des cônes, fruits, gousses, écailles, graines, feuilles...

 

De nombreux exposants ont proposé d'autres animations.

J'herborise au domaine depuis 2017.

L'endroit  est exceptionnel et les arbres  pour beaucoup remarquables.

Pour son patrimoine vegetal, ce site abrite l'arboretum depuis le début du XVIII ième siecle.

 

18 oct. 2019 - Pour sa 13e édition, les Automnales accueillent de nouveaux ... un herbier contemporain à Harcourt », l'exposition de Pascal Levaillant, ...
Vous avez consulté cette page le 19/10/19.
Les Automnales d'Harcourt, c'est le lieu idéal pour découvrir l'association des ... oiseaux de Normandie, l'exposition « Jardin nomade » de Pascal Levaillant, ...
17 oct. 2019 - L'herbier contemporain et le jardin nomade au domaine d'Harcourt à la fête de l' ... Pascal Levaillant présente son herbier contemporain à ...
 
18 oct. 2019 - Jardin nomade, un herbier contemporain à Harcourt », l'exposition de Pascal Levaillant, présentera une partie des graines collectées par ce ...
Vous avez consulté cette page le 19/10/19.
L'herbier contemporain

L'herbier contemporain

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2019 4 03 /10 /octobre /2019 16:40
Pascal Levaillant invité à présenter son plan scénomosaïque de la Seine normande à la 4ème Biennale Mosaïques en Nord

Cette fresque monumentale est née  en 2009, elle s'est achevée en 2015 au rythme de un à deux formats par an, ce fut 1500 heures de plaisir. Apres avoir réalisé un tableau pilote représentant l'intégralité  de la boucle de Jumieges qui a ete  présenté  à Chartres lors d'une rencontre de mosaiques à Chartres, ce plan fut presente  pour la première fois  en 2015  dans la métropole  Rouen Normandie à l'ECFM  de Canteleu à l'horizontale  sur socles.

Je me suis appuyé  avec exactitude  et rigueur  sur les nombreuses cartes IGN  au 25/0000  couvrant  le territoire  de la Seine normande  de giverny à l'estuaire.

Cette représentation vu de l'espace  est un clin d'oeil  aux plans scenographiques  du 16ème siècle.

Il est question  ici  d'une autre mise en scène  avec cette mosaïque  de paysages, de couleurs  en perspective comme si vu de l'espace on se mettait à la place de l' astronaute   Thomas  Pesquet derrière le hublot de la station orbitale.

C'est  avec l'autorisation de IGN France, agence de Normandie  que j'ai  pu figurer  mon terrain d'exploration et d'herborisation  qui me permet  de récolter et de glaner  au cours de mes randonnées  mes ressources me servant à créer  mes mosaiques végétales,  minérales et mes cairns.

Le  végétal  est au cœur de mon herbier contemporain et de ma mosaïque végétale.

Le végétal et le minéral  sont au cœur de mes mosaiques et assemblages pour y incorporer  bois flotté,  bois d'epaves, bois de barque, galets de brique, de silex d'ardoises, polystyrène,  de liège...

Mon millier de cairns érigés témoignent  d'une mosaique verticale éphémère,  sans joint équilibré précaire  tenant sur pied par la simple loi de la gravité.

C'est sur ce territoire qu'une  partie de mes sites  figurent, des Jardins Suspendus du Havre  aux Jardins de Monet  à Giverny.

Les couleurs des terres agricoles sont sur des tonalités printanières  au moment où s'expriment la floraison du colza,  des blés tendres  et des ocres des champs tout récemment plantés de pommes de terre et de mais.

 

le plan scenomosaique de la Seine normande

 

 

 

 

 

Mosaïques en Nord » présente sa quatrième édition. Pour cette édition 2019, le musée accueille la cathédrale de Jean Linard et le plan Scénomosaïque de ...
La quatrième édition de « Mosaïques en Nord » aura lieu à Hazebrouck de novembre 2019 à janvier 2020 avec pour thème « Autour de la tuile et la brique (...)
Mosaïques en Nord 2019 – 4ème biennale · 0 · Articles. 3 janvier 2016 ... Hazebrouck: cinq raisons de ne pas louper Mosaïque en Nord. La deuxième biennale ...
Du 9 novembre 2019 au 12 janvier 2020, une centaine de mosaïstes investira quatre lieux à Hazebrouck lors de la quatrième « Mosaïques en Nord ».
Mosaïques en Nord 2019. Blason Ville d'Hazerbrouck. Renseignements. Hôtel de Ville, Place du Général de Gaulle, 59190 Hazebrouck. Tél : 03 28 43 44 45
 
Mosaïques en Nord. 09 novembre 2019 au 12 janvier 2020. © Copyright 2017 - CSE Hazebrouck | Mentions légales | Réalisation Amalgame. En poursuivant ...
 
4 oct. 2019 - Biennale Mosaïques en Nord #4 Exposition, Expo thématique à Hazebrouck. Biennale Mosaïques en Nord - Mosaïques en Nord - La ...
9 nov. 2019 - 1 mars 2020
Mosaïques en Nord » présente sa quatrième édition. ... 2019, le musée accueille la cathédrale de Jean Linard et le plan Scénomosaïque de Pascal Levaillant.
 
Title: Hazebrouck Ma Ville N°22 Septembre 2019, Author: HazCom, Length: 36 pages, ... de Jean-Marc Escherich, ini- de Pascal Levaillant sera exposé Conférences, ... Il abritera Facebook : mosaiques en nord Ce grand rendez-vous avec la ...
 

autour de la tuile et de la brique

Pascal Levaillant invité à présenter son plan scénomosaïque de la Seine normande à la 4ème Biennale Mosaïques en Nord
Partager cet article
Repost0
3 octobre 2019 4 03 /10 /octobre /2019 16:20
Un herbier contemporain à la Maison du Parc
 
Pendant un an, l'artiste-botaniste
Pascal Levaillant fera évoluer
son herbier contemporain installé
à la Maison du Parc.

Imaginez un herbier sous forme d’installation et qui évoluerait tout au long de l’année au fil des saisons et avec l’aide du public… Voilà l’idée de l’artiste mosaïste, sculpteur et botaniste Pascal Levaillant qui s’installe à partir de septembre et pour un an à la Maison du Parc, où il va déployer son « herbier contemporain », véritable jardin nomade, mosaïque végétale et atelier participatif…

« Je suis cueilleur-glaneur depuis ma prime jeunesse », confie Pascal Levaillant. « J’ai toujours accumulé puis collectionné des matières végétales, minérales ou animales. » Les émaux, tesselles, perles et boutons de la friche industrielle de Briare, le bois flotté et le bois de barque des côtes normandes, ou encore les végétaux entrent ainsi dans la composition de ses installations. Feuilles, fruits, graines, faines, cônes, cosses, épines, gousses, bogues, capsules, cupules, drupes, akènes, lanternes… seront à l’honneur à Courboyer

 

Forme, couleur, volume, plasticité, odeur, saveur vont interpeller le visiteur de cet « herbier de troisième génération », qui succède à ceux illustrés et ceux présentant les végétaux séchés sous presse et fixés sur planches. Chaque mois, pendant un week-end, Pascal Levaillant proposera une visite guidée de cet herbier contemporain, avant une séance d’herborisation, à laquelle chacun pourra participer.

« Nous cueillerons et identifierons feuilles, graines et fruits, avant d’apprendre à les sécher, à créer une bobine de feuilles… Puis une partie de l’atelier sera consacrée à la mise en place de l’herbier façon « land-art ». Ainsi de septembre 2019 à août 2020 l’installation de 27 tamis, répartis sur 3 sites autour du manoir de Courboyer, évoluera avec le temps. Et révèlera la richesse naturelle du domaine de la Maison du Parc », conclut Pascal Levaillant.

 

Pratique : « Herbier contemporain, un jardin nomade à Courboyer » avec l’artiste Pascal Levaillant, à partir du 28 septembre 2019 à la Maison du Parc. 14h : visite commentée de l’Herbier contemporain, gratuit.  15h-17h : Atelier découverte de l’herborisation, gratuit, sur inscription obligatoire au 02 33 25 70 10.

Les dates des visites guidées et ateliers :

  • 28 et 29 septembre 2019 :  réalisé
  • 26 et 27 octobre 2019 :  réalisé
  • 23 et 24 novembre 2019 :  réalisé
  • Samedi 15 février 2020 :  réalisé
  • 28 et 29 mars 2020 : covid 19 confinement
  • 11 et 12 avril 2020 : covid 19 confinement
  • 16 et 17 mai 2020 : covid 19 confinement
  • 6 et 7 juin 2020 : le 7  juin réalisé
  • dimanche 14 juin de 13h30 à 17h15
  • dimanche 5 juillet 2020 de 13h30 à 17h15
  • dimanche 19 juillet de 13h30 à 17h15
  • dimanche 2 août 2020 de 13h30 à 17h15
  • dimanche 20 septembre de 13h30 à 17h15
Pendant un an, l'artiste-botaniste Pascal Levaillant fera évoluer son herbier ... capsules, cupules, drupes, akènes, lanternes… seront à l'honneur à Courboyer.
Et révèlera la richesse naturelle du domaine de la Maison du Parc », conclut Pascal Levaillant. 14h : visite commentée de l'Herbier contemporain. 15h-16h ...
 
Voilà l'idée de l'artiste mosaïste, sculpteur et botaniste Pascal Levaillant qui s'installe à partir de septembre et pour un an à la Maison du Parc, où il va déployer ...

 

Voilà l'idée de l'artiste mosaïste, sculpteur et botaniste Pascal Levaillant qui s'installe à ... Courboyer, maison du Parc naturel régional du Perche, nocé 61340 ...
4 juil. 2019 - (Manoir de Courboyer). LE PERCHE.... UNE HISTOIRE... DES HOMMES. ...... avec Pascal Levaillant. Atelier- découverte de l'herborisation.
Son histoire se livre en poussant la porte du manoir de Courboyer, superbe demeure ..... de l'herbier contemporain et du jardin nomade avec Pascal Levaillant.
Partager cet article
Repost0
3 septembre 2019 2 03 /09 /septembre /2019 20:15
Pascal Levaillant présente son herbier contemporain à Domfront-en-Poiraie du 3 au 28 septembre 2019

Les carnets du patrimoine

Expositions, sorties, ateliers, rencontres

Domfront & Le Domfrontais

Septembre-Décembre 2019

 

Entrée libre

Aux horaires d'ouverture de la Médiathèque

Je vous donne rendez-vous le samedi 14 septembre

 

Je vous propose une initiation à l'herborisation

pour reconnaître arbres, arbustes, plantes, fruits, graines, feuilles...

Venez découvrir : 

Aesculus x camea, un gingko biloba, un  Koelreuteria, un  Acer saccharinum...

entre 15h00 et 16h30

je vous invite à vous présenter pour 14h30 à la médiathèque

 Site de la mairie de Domfront Un nouveau rendez-vous pour découvrir ...

En septembre 2019, un nouvel événement voit le jour à Domfront-en-Poiraie : les Carnets du ... Jardin Nomande, un herbier contemporain par Pascal Levaillant.

 

Depuis 2004 j’herborise en milieu naturel ainsi que dans les espaces ordonnancés dans les sites tels que les parcs et jardins, ce fut à l’abbaye de Jumièges que j’ai pu commencé à compléter dès 2014 ma collection de fruits et graines collectés dans les milieux naturels.
Il s’agit pour moi de d’herboriser, c’est-à-dire lors d’une promenade dans un site naturel ou paysager de ramasser ou de cueillir des végétaux avec précaution feuilles, fruits, graines, faines, cônes, cosses, épines, gousses, bogues, capsules, cupules, drupes, akènes, lanternes etc…) afin de les préparer à leur conservation dans des tamis (séchoirs) avant de pouvoir les incorporer dans mon herbier contemporain, dans mon jardin nomade, dans cette collection inerte et de pouvoir les exposer dans les lieux dédiés (château, abbaye, parc, centre culturel, zone littorale…)
Après avoir constitué trois herbiers dont le premier en 1968 dans les Alpes (Savoie), le second en Montagne Noire (année 1980) et le troisième dans le début des années 2000 dont je n’ai plus traces, mon actuel herbier contemporain se présente sous une forme singulière et innovante d'un jardin nomade dont les ressources naturelles sont installées dans des tamis en combinant forme, couleur, volume, plasticité, odeur, saveur. Cet herbier est en quelque sorte la troisième génération des herbiers depuis la première forme de l’herbier illustré par le dessin et les couleurs et l’herbier présentant les végétaux préparés, séchés sous presse avant de les fixer sur des planches dédiées.

 

Domfront-en-Poiraie est en Normandie.

C'est aussi la ville qui a vu naître Auguste Chevalier, le grand botaniste français qui eut une vie d'explorateur  au service de la botanique sans oublier sa ville pour laquelle il réalisa un inventaire de la flore des ruines du château.

Sur les pas d'Auguste Chevalier j'ai commencé un inventaire des arbres, arbustes et plantes dont les feuilles, fruits et graines peuvent entrer dans mon herbier contemporain.

 

A Domfront-en-Poiraie,  je suis sur les pas de Chrétien de Troyes, de Flaubert et de Chevalier...

poète, romancier et botaniste.

le cairn du domfrontais contemplant la cluse

« Il a la démarche d’un explorateur. Il explore la Normandie en long, en large et en travers. Pascal Levaillant, Carnet d’un explorateur normand, jardin nomade et trésors de mer.»

Vincent Chicot, avril 2017, Les Jardins suspendus du Havre

 

Au jardin de la Maison des Champs, Musée Pierre Corneille-Petit-Couronne. Un jardin nomade, un herbier contemporain

« Pascal Levaillant s’est plu à réinventer ce lieu où s’expriment la poésie et l’imagination. Dans ce jardin historique où s’enracinent des végétaux séculaires, il fait jardin en mouvement, sans racine, aux lignes éphémères. L’artiste recompose le paysage et lui donne une signification symbolique personnelle, chargé d’un attachement très fort pour son territoire, qu’il sillonne sur les pas de ses grands auteurs.

La magie de la rencontre et du partage s’opère autour de ses installations par le récit sensible qu’il nous fait de nos paysages familiers, bords de Seine, campagne normande.

Une rencontre avec un « conteur du paysage », qui annonce le nouveau souffle que la Réunion des Musées Métropolitains souhaite donner à cette belle maison d’écrivain. »

Sylvain Amic, Directeur de la Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie, 2017

 

 

 

Pascal Levaillant ou la "3e génération d'herbier"

 

"Comment collecter, sécher et conserver, notamment en termes de volumes, différentes espèces de végétaux ? Jean-Jacques Rousseau en rêvait, Pascal Levaillant l’a fait ! Inventeur d’une forme inédite d’herbier, l’artiste est en résidence depuis deux ans au château, pour y glaner feuilles, fruits, graines, cosses, gousses, écailles 

Sa passion pour la collecte remonte à l'enfance. Elle s'enrichit quelques années plus tard d'une dimension naturaliste lorsque , éducateur spécialisé, il encadre un stagiaire qui travaille sur l'éducation par la nature. En 2004, il découvre Briare avec le "le minéral et le végétal enchevêtrés, des perles enfilées sur des racines d'arbres, des rebuts de nature mêlés à des tesselles de mosaïque". Cette nature, dans ce milieu industriel et de friche, destructurée, est un "déclencheur pour ramasser encore plus, dans des lieux improbables".
Son intérêt pour la mosaïque et 
les cairns l’amènent à entreprendre un vaste périple à pied dans la vallée de la Seine. Mais plus sa collection augmente, plus il est confronté au problème de stockage.

Lui vient l’idée d’utiliser le tamis, outil idéal pour cribler la nature qui peut non seulement contenir 2 litres de matières, mais permet aussi  une ventilation efficace et un séchage lent qui déshydratent, durcissent et fossilisent le végétal. 
​Pascal Levaillant vient de "créer"un nouveau d'herbier :  un festival en  3D de couleurs, odeurs, saveurs. "Mon herbier contemporain dans mon jardin nomade est avant tout artistique et s’inscrit dans la mouvance du Land Art.”

Parmi les lieux remarquables qu’il herborise, le château de La Roche-Guyon l'a accueilli en résidence en 2017. Une fois par trimestre et saison, Pascal a  arpenté durant quatre heures  le potager et le Jardin anglais, se laissant surprendre et séduire par les paysages aménagés pour la rêverie et la quantité d’espèces peu ordinaires dans un bois ou sur les coteaux de Seine. Il a eu une nouvelle fois carte blanche dès janvier 2019.  La récolte du château viendra étoffer ses 250 tamis et ses 400 ressources déjà existantes. Avec qui sait, un jour, une présentation spéciale des espèces du château?

 

Céline Allais, site du château de la Roche-Guyon, janvier 2019

L'homme sans la nature pourrait-il continuer de nourrir sa pensée?
De cueilleur-glaneur-chasseur il est devenu graveur, sculpteur, peintre rupestre pour la sublimer.

P.L, 2019

14 sept. 2019 - Artiste-botaniste, cueilleur et glaneur , Pascal Levaillant sera à Domfront-en-Poiraie pour faire découvrir au public son herbier contemporain ...
17 sept. 2019 - Ouverte à la médiathèque, l'exposition de Pascal Levaillant vous ... La 1re édition des Carnets du patrimoine est lancée à Domfront-en-Poiraie.
14 sept. 2019 - Le 14 septembre, le public pourra rencontrer Pascal Levaillant, ... Artiste-botaniste, cueilleur et glaneur , Pascal Levaillant sera à Domfront-en-Poiraie pour ... Une rencontre organisée dans le cadre des Carnets du Patrimoine.
 
 
Partager cet article
Repost0
28 avril 2019 7 28 /04 /avril /2019 19:04
Premier aperçu de l'installation en cours

Premier aperçu de l'installation en cours

L'herbier  contemporain  et le jardin nomade de Pascal Levaillant au Musée Flaubert à Rouen de mai à octobre 2019

Eloge de la diversité

Eloge de la vertu des plantes et de la botanique

Eloge de la nature en ville

 

Dates des rencontres et des visites guidées avec l'artiste :

le mardi 14 mai de 14h30 à 16h30

le samedi 18 mai de 17h30 à 23h00 (nuit des musées)

le vendredi 7 juin de 14h30 à 16h30 (rendez-vous aux jardins)

le vendredi 28 juin de 14h30 à 16h30

le jeudi 19 septembre  de 14h30 à 16h30

le mardi 1er octobre de 14h30 à 16h30

le vendredi 11 octobre de 14h30 à 16h30

"herbier chromatique au Musée Flaubert" extrait

"herbier chromatique au Musée Flaubert" extrait

Descriptif de l'évenement

Descriptif de l'évenement

Du cabinet de curiosité au jardin nomade

 

Collection contemporaine d'histoire naturelle

artificiala et naturalia

 

 

 

 « Il a la démarche d’un explorateur. Il explore la Normandie en long, en large et en travers. Pascal Levaillant, Carnet d’un explorateur normand, jardin nomade et trésors de mer.»

Vincent Chicot, avril 2017, Les Jardins suspendus du Havre

 

Au jardin de la Maison des Champs, Musée Pierre Corneille-Petit-Couronne. Un jardin nomade, un herbier contemporain

« Pascal Levaillant s’est plu à réinventer ce lieu où s’expriment la poésie et l’imagination. Dans ce jardin historique où s’enracinent des végétaux séculaires, il fait jardin en mouvement, sans racine, aux lignes éphémères. L’artiste recompose le paysage et lui donne une signification symbolique personnelle, chargé d’un attachement très fort pour son territoire, qu’il sillonne sur les pas de ses grands auteurs.

La magie de la rencontre et du partage s’opère autour de ses installations par le récit sensible qu’il nous fait de nos paysages familiers, bords de Seine, campagne normande.

Une rencontre avec un « conteur du paysage », qui annonce le nouveau souffle que la Réunion des Musées Métropolitains souhaite donner à cette belle maison d’écrivain. »

Sylvain Amic, Directeur de la Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie, 2017

 

Pascal Levaillant

 

 

 

Pascal Levaillant ou la "3e génération d'herbier"

 

"Comment collecter, sécher et conserver, notamment en termes de volumes, différentes espèces de végétaux ? Jean-Jacques Rousseau en rêvait, Pascal Levaillant l’a fait ! Inventeur d’une forme inédite d’herbier, l’artiste est en résidence depuis deux ans au château, pour y glaner feuilles, fruits, graines, cosses, gousses, écailles 

Sa passion pour la collecte remonte à l'enfance. Elle s'enrichit quelques années plus tard d'une dimension naturaliste lorsque , éducateur spécialisé, il encadre un stagiaire qui travaille sur l'éducation par la nature. En 2004, il découvre Briare avec le "le minéral et le végétal enchevêtrés, des perles enfilées sur des racines d'arbres, des rebuts de nature mêlés à des tesselles de mosaïque". Cette nature, dans ce milieu industriel et de friche, destructurée, est un "déclencheur pour ramasser encore plus, dans des lieux improbables".
Son intérêt pour la mosaïque et 
les cairns l’amènent à entreprendre un vaste périple à pied dans la vallée de la Seine. Mais plus sa collection augmente, plus il est confronté au problème de stockage.

Lui vient l’idée d’utiliser le tamis, outil idéal pour cribler la nature qui peut non seulement contenir 2 litres de matières, mais permet aussi  une ventilation efficace et un séchage lent qui déshydratent, durcissent et fossilisent le végétal. 
​Pascal Levaillant vient de "créer"un nouveau d'herbier :  un festival en  3D de couleurs, odeurs, saveurs. "Mon herbier contemporain dans mon jardin nomade est avant tout artistique et s’inscrit dans la mouvance du Land Art.”

Parmi les lieux remarquables qu’il herborise, le château de La Roche-Guyon l'a accueilli en résidence en 2017. Une fois par trimestre et saison, Pascal a  arpenté durant quatre heures  le potager et le Jardin anglais, se laissant surprendre et séduire par les paysages aménagés pour la rêverie et la quantité d’espèces peu ordinaires dans un bois ou sur les coteaux de Seine. Il a eu une nouvelle fois carte blanche dès janvier 2019.  La récolte du château viendra étoffer ses 250 tamis et ses 400 ressources déjà existantes. Avec qui sait, un jour, une présentation spéciale des espèces du château?

 

Céline Allais, site du château de la Roche-Guyon, janvier 2019

 

 

Pascal Levaillant, land artiste, mosaïste, plasticien, sculpteur, artiste-botaniste, assembleur…
Né à Rouen en 1957, travaille et vit à Yvetot 

"Plasticien avant tout, rien n'échappe à l'intérêt manifesté tous azimuts par Pascal LEVAILLANT. Dans les différents salons et expositions où il a la courtoisie de venir, se remarquent toujours ses oeuvres en bois flottés et de mosaïque. Au cours de ses cheminements, il en ponctue le parcours avec imagination et singularité par la grâce de ses fameux et fugaces C.A.I.R.Ns, œuvres d'équilibre et constructions artistiques incorporant des roches naturelles qui intriguent tant les promeneurs, sculptures spontanées et hélas éphémères que prolongent ses étranges bois flottés, également issus de la nature et du "Land Art" que l'artiste déploie tout autant aux bords de mer qu'en montagne.
Ces bois déchus, Pascal LEVAILLANT les fait revivre sous forme de bestiaire singulier et de compositions extraordinaires, complétées de peinture et de mosaïque.
Et cette mosaïque qui lui est particulièrement chère, l'artiste y dépose son talent de peintre revu par un matériau plein de lumière et de couleurs. En effet, au gré de sa vocation de peintre et de sculpteur, la mosaïque d'art permet aussi à ce cauchois d'Yvetot de remettre à sa juste valeur un art multiséculaire en utilisant avec hardiesse et intelligence ces petits pavés multicolores comme une palette radieuse et contemporaine se pliant aux désirs de l'artiste.
C'est qu'il est étonnant et talentueux, Pascal LEVAILLANT en créant de véritables tableaux dont la composition évoque les pixels informatiques. Rien ne retient l'enthousiasme et la volonté de ce créateur et il n'est qu'à voir pour s'en convaincre sa surprenante carte géographique de la Vallée de Seine, aux repères multicolores répartis avec fidélité en six panneaux qui exaltent les couleurs de la nature.
Mais c'est également sans compter les hommages d'un réalisme lumineux que l'artiste voue à certains visages célèbres et aux variations chromatiques de la cathédrale de Rouen. "

www.art-culture-france.com, critique André Ruellan, critique d’art, 2014.

 

"Le 15 octobre 2017, le Jardin Nomade de Pascal Levaillant, installé depuis mi-mai au Musée Pierre Corneille de Petit-Couronne (Seine-Maritime) ira orner d'autres paysages. Derniers jours pour profiter de cette exposition botanique [...] S'inspirant de Rousseau, Flaubert ou Sand, Pascal Levaillant cultive depuis toujours et avec ardeur l'art de la promenade et de la botanique... Le Jardin Nomade du musée Pierre Corneille s'inscrit dans un théâtre de verdure, où la nature est mise en scène à travers les collections de Pascal Levaillant."

29 septembre 2017, http://www.tendanceouest.com/actualite-245095-derniers-jours-du-jardin-nomade-au-musee-pierre-corneille-de-petit-couronne.html

 

 « Voici un artiste original qui compose des paysages avec des mosaïques. Cet amoureux de son territoire arpente les chemins, le long des falaises et des valleuses, à la recherche du paysage idéal. Ensuite son imaginaire prend le relais et ses mains transposent ce que ses yeux ont découvert. »

La WebTv du Département de Seine-Maritime, 2009

 

« L'art a le pouvoir singulier de nous apprendre à connaître le monde dans lequel nous vivons un monde si proche de nous que nous ne le voyons pas. »

in: Le site et le paysage, Anne Cauquelin, QUADRIGE / PUF, Paris, 2002

 

Du pavillon Flaubert à Croisset

Du pavillon Flaubert à Croisset

 

Anne Cauquelin définit par jardin nomade (2): « ici le statut du jardin enraciné est complétement laissé de côté…/… renonçant à l’enracinement, à l’habitus et à l’humus, le jardin plaide pour l’inessentiel, pour une antidéfinition, pour le décor, en somme pour le théâtre. On peut interpréter cette forme de jardin comme « art contemporain » en référence à l’éphémère, au processus action ou de la loi de l’occasionnel » « Le jardin arrive tout fait et le nomadiste le dépose chez vous, l’espace d’une fête, d’une réception. » Ce jardin prend la forme d’une installation car ici il est question de la matière de l’œuvre comme le souligne Anne Cauquelin (.3) : « Elle est hybride, métissage et tissage de tous les supports les plus variés entrainant des catégories inédites de dispositifs. Du temps de l’installation : « il est éphémère (pas question de durer et d’installer l’œuvre dans une éternité d’art) » « Du lieu et de l’importance du lieu dans la réflexion et la pratique de l’installation » (1)

 

Concept d’Anne Cauquelin auteur du " petit traité du jardin ordinaire" et de l'invention du paysage ", " le site et la paysage" (2) Anne Cauquelin, Petit traité du Jardin ordinaire, Manuels Payot, Paris, 2003, p. 140-141 (3) Anne Cauquelin, Petit traité du Jardin ordinaire, Manuels Payot, Paris, 2003, p. 126-128

un exemple de jardin nomade de Pascal Levaillant

un exemple de jardin nomade de Pascal Levaillant

Nature au crible

 

Pour installer mes collections d’histoire naturelle, j’ai décidé d'opter pour le tamis  car son usage  est efficace comme outil de criblage indispensable aux activités des métiers du bâtiment, voire même des métiers de la boulangerie et des minoteries, de la confiserie, de l’archéologie…

Afin d’éliminer les petits parasites que les végétaux, coquillage et minéraux abritent, secouer les matières dans un tamis les libère des insectes, des minuscules araignées et de tout autre corps étranger résidant dans ces ressources  sélectionnées sur l’arbre, sur la plante ou au sol, dans les laisses de mer, dans la terre, l’humus, le sable…  Ainsi stockées dans ce contenant qui lui servent de séchoir, ces matières nettoyées résistent admirablement à l'usure du temps.

La première précaution prise est la suivante" où que j'envisage des cueillettes et dehors des endroits où s'appliquent les droits de bris et de varech, je demande une autorisation préalable aux autorités administratives ou scientifiques. 
Je limite au maximum la récolte à au plus 1,5l par végétal (fruit, graine, algue...) et privilégiant une cueillette raisonnée et raisonnable sur plusieurs saisons.
Je me tiens au respect des interdictions ou des recommandations des cellules  de protection du littoral ou de l'ONF, INRA, Conseils Départementaux, des propriétaires des parcs et jardins privés ou publics concernant l'interdiction de cueillette de certains végétaux.
Ne pouvant selon mon concept me limiter à un seul échantillon représentatif, j'opère sur plusieurs sites en sur plusieurs années.
Je sectionne plutôt que j'arrache afin de limiter l'impact sur le milieu ou la colonie.
Puis je m'applique à recourir à la prise de vue photographique si l'interdiction est totale sur un site ce qui peut remplacer en toute protection du milieu, une récolte.

Je porte en principe un gilet de couleur  et un chapeau afin de me distinguer des promeneurs.
Je porte sur moi l'autorisation d'herborisation. 

Je préviens toujours peu avant ma venue l'administration, les gardiens, les jardiniers des parcs et jardins  présents ou non sur suite.

 

C’est donc en zone littorale, sur les berges de la Seine, en bordure des chemins et des talus de la Seine Maritime à la Manche en passant par l’Eure, le Calvados et l’Orne que cette collection s’est étoffée. D’autres ressources l’enrichissent, de la Bretagne au Quercy,  des hauts de France à l’Alsace, de l’Ain à  Paris.

En 2015, j’ai opté pour intituler cette  première recherche artistique : herbier contemporain

Cette collection a une valeur sensorielle puisqu’elle associe les cinq sens :

Le toucher à l'exception de certaines matières toxiques

La vue puisque l’oeuvre se découvre de près, de loin

L’odorat puisque ces essences végétales sont par nature olfactives

Le goût puisque certains contenus (noix, noisettes, baies, herbes sont connus pour leur valeur gustative) à l'exception de certaines ressources pouvant contenir des poisons ou des substances toxiques et dangereuses

L’ouïe puisque qu’agitées ces ressources produisent des sons (coques, gousses, lanternes, graines…)

 

C’est  en proximité de la Normandie que j’ai choisi de constituer l’ossature de cette collection contemporaine d'histoire naturelle artificiala et naturalia. A ce titre  la Normandie est une région exceptionnelle au fort potentiel environnemental, écologique et aux patrimoines naturels remarquables  de la Baie du Mont St Michel aux portes de la Baie de Somme. Dans un premier temps j’ai focalisé mon exploration sur la Seine normande, sur la côte d’Albâtre et le pays de Caux de là où je viens.

araucaria

araucaria

Vallée de la Seine, Canteleu, Croisset, coteaux de la Seine

Sur les pas de Flaubert

 

« Car tout existe dans la nature, donc tout est légitime, tout est plastique »  Gustave Flaubert, L’éducation sentimentale.

 

 « La nature n'est belle que pour qui sait la voir, preuve que tout dépend du subjectif  »

Carnets de Flaubert 1859

 

« L’application trop exact du vrai nuit à la beauté et la préoccupation de la beauté empêche le vrai, cependant sans idéal pas de vrai  - L’art d’ailleurs, ne traite que la vraisemblance. Mais la vraisemblance dépend de qui l’observe, est une chose relative, passagère »

Flaubert - Bouvard et Pécuchet.

 

Flaubert et George Sand avait un goût prononcé pour la botanique dont ils évoquent leur pratique commune lors des séjours de George Sans à Croisset : 

 

« En 1867, elle écrit à Flaubert : « Je prends un bain de botanique, je me porte comme un charme, je bois de la botanique » et, en 1872, au même Flaubert : « Ce que j’aimerais, ce serait de me livrer absolument à la botanique, ce serait pour moi le paradis sur la terre »»

 

Sand à Croisset, 24-26 mai 1868

« Lundi, 25 mai : Croisset. Temps superbe. On déjeune et on va en voiture à Saint-Georges, par une cavée charmante au milieu des bois. Des tas de fleurs partout : le géranium purpureum superbe ; des polygalas, une  scrophulaire. Le Saint-Georges, ancienne abbaye romane très belle ; salle de chapitre très conservée. On va à Duclair, où on laisse reposer les chevaux, et on revient par Canteleu où je monte sur le siège pour voir le   pays admirable. La descente, enchantée. »

Flaubert  dans son œuvre a de nombreuses reprises cité des espèces végétales rendant compte de la diversité de la flore tout en la mettant en lien avec la nature humaine, avec les émotions, les sentiments, les humeurs éprouvés par ses personnages.

 

Sand à Croisset, 28-30 Août 1866 

« Mercredi, 29 août : Nous partons à onze heures par le bateau à vapeur, avec Mme Flaubert, sa nièce, son amie, Mme Vasse (9), et la fille de celle-ci, Mme de la Chaussée. Nous allons à La Bouille (10). Un temps affreux, pluie et vent. Mais je reste dehors à regarder l’eau qui est superbe. Et les rives idem. À La Bouille, on reste dix minutes, et on revient, avec la barre, ou le flot, ou le Mascaret, raz-de-marée On est rentré à une heure. On fait du feu, on se sèche, on prend du thé. Je repars avec Flaubert pour faire le tour de sa propriété, jardin, terrasses, verger, potager, ferme, citadelle, une vieille maison de bois bien curieuse qui lui sert de cellier, – la Sente de Moïse (11). La vue d’en haut sur la Seine, le verger, abri excellent tout en haut, le terrain sec et blanc au-dessus, tout charmant, très poétique. Je m’habille ; on dîne très bien. Je joue aux cartes avec les deux vieilles dames. Je cause ensuite avec Flaubert et je me couche à deux heures. Excellent lit ; on dort bien. Mais je retousse ; mon rhume est mécontent : tant pis pour lui. »

In :  George Sand à Croisset et Flaubert à Nohant, George Sand à Croisset et Flaubert à Nohant, http://www.amis-flaubert-maupassant.fr/article-bulletins/008_023/

 

Sand à Croisset, 3-10 novembre 1866

« Lundi, 5 novembre : Toujours un temps délicieux. Après déjeuner, nous allons nous promener. J’entraîne Gustave qui est héroïque (23). Il s’habille et il me conduit à Canteleu ; c’est à deux pas, en haut de la côte. Quel adorable pays, quelle douce, large et belle vue ! Je rapporte une charge de polypiers de silex (24) ; il n’y a que de ça ! Nous rentrons à trois heures. »

In : George Sand à Croisset et Flaubert à Nohant, George Sand à Croisset et Flaubert à Nohant, http://www.amis-flaubert-maupassant.fr/article-bulletins/008_02  3/

L'herbier  contemporain  et le jardin nomade de Pascal Levaillant au Musée Flaubert à Rouen de mai à octobre 2019

En 2014, la relecture des oeuvres de Flaubert m’a replongé avec délectation dans ses récits, dans ses références botaniques, dans l’ambiance de ses décors bucoliques, champêtres. C’est ainsi qu’est né mon désir de collecter dans un premier jardin : le jardin du Pavillon Flaubert à Croisset sur la commune de Canteleu, domaine patrimonial géré et entretenu par la Ville de Rouen (Bibliothèque)

Flaubert fut passionné de botanique tenait-il cela de son grand-père, Nicolas Flaubert Le Cadet qui avait réalisé un Herbier (ou « Jardin sec ») en 1778, aujourd’hui à la bibliothèque municipale de Rouen

Au cours de l’année scolaire 1835-1836, en classe de quatrième, et Flaubert ne manquera pas de le rappeler en 1857 à Ernest Feydeau auquel il écrira : « … j’ai eu un prix en botanique. Le sujet de la composition était l’histoire des champignons.

 

Il fit l’acquisition des plaques de l’herbier dit de Jean Jacques Rousseau. George Sand (5) son amie réalisa elle aussi un herbier et passait son temps à herboriser :

« En 1867, elle écrit à Flaubert : « Je prends un bain de botanique, je me porte comme un charme, je bois de la botanique » et, en 1872, au même Flaubert : « Ce que j’aimerais, ce serait de me livrer absolument à la botanique, ce serait pour moi le paradis sur la terre ».

SAND À CROISSET, 24-26 mai 1868

 

« Lundi, 25 mai : Croisset. Temps superbe. On déjeune et on va en voiture à Saint-Georges (45), par une cavée charmante au milieu des bois. Des tas de fleurs partout : le géranium purpureum superbe ; des polygalas, une scrophulaire. Le Saint-Georges, ancienne abbaye romane très belle ; salle de chapitre très conservée. On va à Duclair (46), où on laisse reposer les chevaux, et on revient par Canteleu où je monte sur le siège pour voir le pays admirable. La descente, enchantée. »

Depuis je continue dans le parc de l’abbaye de Jumièges dont Aloys Aubertin décrit dans son fascicule :

« Que dans une boucle de la vallée de la Seine, entre Rouen et Le Havre, s’élèvent dans un cadre de verdure qui tempère leur austérité, les ruines de l’abbaye de Jumièges », dans le parc et jardin du château du Taillis à Duclair et dans le parc exceptionnel du château d’Acquigny, riche de 5000 spécimens répertoriés en botanique.

Ainsi la nature et moi c’est une « histoire naturelle » qui s’est toujours avérée un espace de liberté, un refuge, un tremplin vers la créativité et cela depuis ma prime jeunesse.

Pour autant je ne suis pas un botaniste, un herboriste, un spécialiste en jardinage mais par le biais de la poésie, l’art je conserve le goût de la collection par la composition de cet herbier contemporain, jardin nomade.

(5) http://revestou.fr/pages/140-ecrivains-et-artistes-la-botanique-dans-loeuvre-de-george-sand-fr.php

 

 

« Une herborisation est une promenade ou une excursion faite pour effectuer la collecte de spécimens végétaux intéressants, notamment en vue de constituer un herbier. » - définition -

 

 

L'herbier  contemporain  et le jardin nomade de Pascal Levaillant au Musée Flaubert à Rouen de mai à octobre 2019

Autres sites herborisés ou

en cours d’herborisation

 

« Quel océan de verdure ! L'air y est âpre et froid, le soleil brille.

 C'est exquis et fort. Voilà un pays ! »

Gustave Flaubert le 28 septembre 1877, carnet de voyage à propos de Domfront. ​​

 

- au domaine de Courboyer, Parc Naturel Régional du Perche (Orne)

- au domaine de Villarceaux (Val d'Oise)

- au domaine du Haras National du Pin  (Orne)

- au domaine d’Harcourt  (Eure)  

- au domaine de la Roche-Guyon (Val d'Oise)

- au domaine de la ferme du Cotentin à Sainte-Mère-l’Eglise (Orne)

 

- aux Jardins du Luxembourg (Paris)

- aux Jardins Suspendus du Havre (Seine Maritime)

 

- au jardin de la Fondation Claude Monet à Giverny (Eure)

- au jardin de l’île de Tatihou (Manche)

- au jardin de la maison Jacques Prévert à Omonville-la-Petite (Manche)

- au jardin  en hommage à Jacques Prévert à St Germain-des-Vaux (Manche)

- au jardin de la Maison natale de JF Millet à Gréville-Hague (Manche)

- au Jardin des Plantes de Rouen (Seine Maritime)

- au Jardin des Plantes d’Avranches (Manche)

- au Jardin des Plantes de Caen (Calvados)

- au Jardin des Plantes de Coutances (Manche)

- au jardin des explorateurs (collectage) et de Stangalard (photographies au jardin du Conservatoire National) à Brest (Finistère)

- au jardin du Pavillon Flaubert à Croisset  (Seine Maritime)

- au Jardin Le Gall à Paris 13ème (Paris)

- au jardin H. Le Sidaner à Gerberoy (Oise)

- au jardin des ifs à Gerberoy (Oise)

- au jardin du musée Gustave Flaubert et d’Histoire de la médecine à Rouen (Seine Maritime)

- au jardin du Musée Pierre Corneille à Petit-Couronne et dans le jardin de la commune (Seine Maritime)

- au jardin du Musée de l’Art Religieux à Sées (Orne)

- au jardin du Conseil Départemental de l’Orne à Alençon (Orne)

- au jardin du Brûle - Herchies (Oise)

- au jardin du Bourg - Anneville en Saire (Manche)

- au jardin des promenades d’Alençon (Orne)

- au jardin des Archives Départementales de l’Orne à Alençon (Orne)

- au jardin de la buissonnière à Yvetot (Seine Maritime)

- au jardin de la Ville de Grand-Couronne dont celui du presbytère (Seine Maritime)

- au jardin de l’ESPE de Mont St Aignan (Seine Maritime)

- au jardin d’Art et d’Essai de Normanville (Seine Maritime)

- au jardin de Bellenau (Manche)

- au jardin de Montebello de la Ville de Cherbourg ( Manche)

 

- au parc historique de Chaumont-sur-Loire (Région Centre Val de Loire)

- au Parc du Thabor à Rennes (Ile et Vilaine)

- au parc du château d’Etelan (Seine Maritime)

- au parc du Palais d’Argentré à Sées (Orne)

- au parc de l’Orangerie à Strasbourg Bas-Rhin)

- au parc de Champagne à Reims (Marne)

- au parc Botanique de Clères (Seine Maritime)

- au parc Rousseau à Ermenonville (Oise)

- au parc de l’abbaye de Jumièges, Département de Seine Maritime

- au parc du château d’Ecouen (Val d'Oise) 

- au parc du château d'Acquigny  (Eure)

- au parc du Centre d'Art Contemporain de St Pierre-de-Varengeville en Seine Maritime

- au parc Emmanuel Liais de la Ville de Cherbourg ( Manche)

- aux parcs de la Ville de Nonancourt (Eure)

- au parc du château le Tertre à Savigny (Orne)

- au parc du château de Flamanville (Manche)

- au Parc Barré de la Ferté-Macé (Orne)

- au parc du château du Taillis à Duclair (Seine Maritime)

- au parc du château de Troissereux  (Oise)

- au parc de l’abbaye du Valasse (Seine Maritime)

- au parc et jardins du château de Vandrimare

- au parc et jardin du monastère de Thibermont près de Dieppe (Seine Maritime)

- au parc de Mont Cauvaire (A.M.E.R.) (Seine Maritime)

- au Parc du Catillon à Barentin (Seine Maritime)

 

- au potager du Clos masure du Manoir du Fay à Yvetot (Seine Maritime)

- au clos masure de Thérouldeville (Seine Maritime)

- au site de la Roche d’Oêtre (Orne)

- au site de la Fosse d'Arthour (Orne-Manche)

- à l’arboretum de la forêt de Canteleu

- à l’arboretum du Bellou (Calvados)

- aux remparts de la Ville de St Lô (Manche)

- au Centre abbé Pierre - Emmaüs à Esteville

- à la base nautique et de  loisirs de Mesnil-sous-Jumièges

- à l’arboretum des zones humides à Alençon (Orne)

- aux prairies en bordure de la Sarthe à Alençon  (Orne)

- dans un parc privé d’une propriété entre Pavilly et Barentin (Seine Maritime)

- à Allouville-Bellefosse (Chêne millénaire) (Seine Maritime)

- à proximité des arbres remarquables recensés par Gadeau de Kerville en Normandie dans les départements de Seine Maritime, Eure, Orne, Calvados et Manche

 

- sur les berges de la Seine, de la Loire,  de l'Allier, du Beuvron, de la Charentonne, de  l'Ain, de la Vire, de l'Orne, du Lot, du Rhône, de l'Eure,  de la Garonne...

- dans la campagne du Pays de Caux en bordure des chemins, 

- en forêt de Jumièges et de Mesnil-sous-Jumièges, de Brotonne, de Roumare

- sur le littoral de la Manche, de la Mer du Nord  et de l'Océan  Atlantique

 

L'herbier  contemporain  et le jardin nomade de Pascal Levaillant au Musée Flaubert à Rouen de mai à octobre 2019

Bâtons de fumigation

Installation intra-muros par Pascal Levaillant

réalisée  avec les plantes présentes dans le jardin du Musée Flaubert et de l’Histoire de la Médecine à Rouen

 

Le terme « fumigation » est utilisé pour définir un processus d’assainissement, de purification d’un lieu, par la fumée. Il peut être pris dans un sens matériel aussi bien que spirituel. Autrefois réservés aux lieux sacrés lors de certains rituels, encens et bâtons de fumigation sont aujourd’hui utilisés avec efficacité dans les maisons pour parfumer une pièce… Un bâton de fumigation consiste en une brassée d’herbes spéciales, tassée de façon très dense. Une fois allumé, le bâton dégage des volutes de fumée. 

https://www.signesetsens.com/parapsy-les-batons-de-fumigation.html

 

"L'utilisation rituelle de la fumée des plantes remonte à l'ère préhistorique et est encore utilisée de nos jours dans le monde entier, comme technique de «purification» de l'esprit. Brûler des plantes et des résines à des fins médicinales et spirituelles – appelé «la purification par la fumigation » - est une pratique ancestrale chez les peuples autochtones partout dans le monde -https://www.comptoirdesameriques.ch/herbes-et-encens

Dans les livres de pharmacopée des XVIIIe et XIXe siècles conservés dans la bibliothèque du musée ce type de bâtons n’est pas évoqué, on y trouve des procédés plus élaborés comme les clous fumants. Les baies de genièvre étaient très utilisées, concassées et mêlées à des charbons ardents notamment pour assainir l’air des salles de malades, mais également pour soulager les rhumatismes.

Inventaire herbier contemporain pour le jardin nomade : éléments présentés dans les 36 tamis

 

Tilleul cupules (Tilia)

3 lin (paille) (linum usitatissimum)

3 Araucaria (écailles, graines et tiges) (araucaria)

Hêtre cosse et hêtre faine (Fagus sylvatica)
Laurier sauce fruit (Laurus nobilis)
Lierre feuilles (Hereda lelix)
Charme samare (Carpinus)
2 If feuillage (Taxus baccata)

Rosier cynorhodons (Rosa)
Thuya de Chine - Platycladus orientalis (L.) Franco
Houx fragon feuilles et tiges (Ruscus aculeatus)
Hibiscus fruit
Sureau bois (Sambucus)
Buis feuillage (Buxus)
 
1 Buis graine (Buxus)
1 Robinier (Robinia pseudoacacia)
 
1 Millepertuis graines (Hypericum)
1 Gingko  Biloba feuilles
1 Pavot (papaver)
1 Mahonia 
1 Pastel des teinturiers (Isatis tinctoria)
 
1 Rhododendron

1 Sabot de cheval (Amadou)

1 Bambou (Bambusoideae)

 

Bâton de fumigation :

Melissa officinalis,

Mentha spicata

Salvia officinalis

Isatis tinctoria

Laurus nobilis

Saponaire

Jasmin

Ruta graveolens

Lin

Hupericum perforatum

Rubia tinctorum

Tanacetum panthenium

Leonurus cardiaca

graines du buis - 2019

graines du buis - 2019

L'herbier  contemporain  et le jardin nomade de Pascal Levaillant au Musée Flaubert à Rouen de mai à octobre 2019
Rencontre et échanges avec l'artiste botaniste Pascal Levaillant qui lira quelques textes sur le thème Flaubert et la botanique.Durée : 30 min, à 19h et 20h30.
 
"La nature dicte la forme" - Pascal levaillant 2008. Lentement, les ...... au jardin du musée Gustave Flaubert et d'Histoire de la médecine à Rouen. - au jardin du ...
 
Visite guidée de l'exposition Herbier chromatique de Pascal Levaillant. Visite guidée de ... Musée Flaubert et d'Histoire de la Médecine. 51 rue Lecat, 76000 ...
Musée Flaubert et d'Histoire de la Médecine ... and exchanges with the artist botanist Pascal Levaillant who will read some texts on theme Flaubert and botany.
Visite guidée de l'exposition Herbier chromatique de Pascal Levaillant Musée Flaubert et d'Histoire de la médecine Rouen 18 mai 2019. le samedi 18 mai à ...
Rendez-vous pour l'exposition Visite Guidée De L'exposition Herbier Chromatique De Pascal Levaillant, présentée au public au Musée Flaubert Et D'histoire.
18 sept. 2018 - Du 7 mai au 16 octobre 2019 : Exposition de l'artiste botaniste Pascal Levaillant. Les tamis de son herbier contemporain seront installés sur la ...
À partir de 19h, visites commentées des collections et de l'exposition Herbier chromatique de Pascal Levaillant. ... Musée Flaubert et d'Histoire de la Médecine
Jardin nomade et herbier contemporain de Pascal Levaillant L'artiste botaniste normand installe les tamis de son ... Musée Flaubert et d'Histoire de la Médecine
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 
 
 
Graines de buis printanières

Graines de buis printanières

 

 

 

 

 
 
 
 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Pages: Côte D'albâtre À Pied