Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2018 5 23 /02 /février /2018 09:17
En hiver

En hiver

Au siècle dernier

Au siècle dernier

[Nynphéas Végétales] - Pascal Levaillant 2018

[Nynphéas Végétales] - Pascal Levaillant 2018

In Rouen Magazine

In Rouen Magazine

Herborisation au Jardin des Plantes de Rouen: le Toona - Toona par Roem. - Pascal Levaillant 2017-2018

 

 

 

 

 

Mon herborisation au Jardin des Plantes m'a permis de découvrir le Toona (Cédrèle de Chine),  arbre remarquable du Jardin des Plantes de Rouen.  J'ai pu ramasser son  fruit  qui se présente comme une capsule ligneuse, de ton brun attaché à une longue tige retombante,  fruit de petite taille d'environ 2 cm  qui séchée et ouverte libère des graines ailées.

Cet élément végétal  atypique par sa structure contenant la graine est exceptionnel.

 

Pour en savoir plus: 

https://www.rouen.fr/evenement/.../exposition-ateliers-pascal-levaillant-au-jardin-plant...

6 févr. 2018 - Le Jardin des plantes accueille l'artiste botaniste seinomarin Pascal Levaillant pour une exposition et des ateliers jusqu'en novembre 2018. L'artiste installe à partir du 10 février 2018 au sein du jardin de nombreux tamis intégrant végétaux en provenance du Jardin des Plantes et minéraux ou coquillages ...

Pascal Levaillant | Rouen.fr

https://www.rouen.fr/exposition/2018/pascal-levaillant

Pascal Levaillant. autres expositions. Jeudi 1 février 2018 - Vendredi 30 novembre 2018. Jardin des plantes. Artiste botaniste. Accès libre aux horaires d'ouverture ...

 

Présentation

Artiste normand, seinomarin, cauchois et Yvetotais, originaire d'Hautot-St-Sulpice, mosaïste, sculpteur, plasticien, assembleur, artiste-botaniste. Explorateur de la biodiversité, cueilleur-glaneur depuis ma prime jeunesse, j’ai toujours accumulé puis collectionné des matières qu’elles soient végétales, minérales et animales.

Depuis 2004, suite à la découverte de la friche industrielle de Briare (émaux, tesselles de verre, perles...), je m’adonne à l’art de la mosaïque, à la sculpture sur bois flotté notamment par la technique du «champlevé».

Simultanément je compose un herbier contemporain depuis 2008 présenté sous la forme d'un jardin nomade (land art) et d'une collection inerte

Le cairn (Construction Artistique Incorporant des Roches Naturelles),
l'assemblage bois flotté et bois de barque complètent l'oeuvre.

Principales expositions:
Actuellement au Jardin des Plantes et à l'hôtel de ville de Rouen; dernièrement à Paris, au Havre aux Jardins Suspendus , au jardin du Musée Pierre Corneille de la RMMRN.

En 2014, j'ai co-initié et coorganisé la 1ère Biennale d'art du Bois Flotté, la 1ère Quadriennale d'Arts Plastiques à Caudebec-en-Caux avec le L.A.C en 2016; j'ai participé aux Rencontres Internationales de Mosaïque de 2008 à 2016 à Chartres à celles d'Hazebrouck de 2013 à 2017.

j'ai déjà exposé à Rouen, Paris, Cachan, Le Havre, Hazebrouck, Dijon, Mantes la Ville, Honfleur, Caudebec-en Caux, Chartres, Exeter, Dieppe, Bernay, Elbeuf, Grd Quevilly, Petit- Couronne, Catus, Vascœuil, Plouguerneau, Les Andelys, Gruchet-la-Valasse, Criel-sur-Mer, St-Valery-en-Caux, Lillebonne, Yvetot ... soit plus de 150 participations à des salons, expositions collectives, biennales, expositions et installations personnelles... depuis 2006.

 

Herborisation au jardin des plantes de Rouen une campagne botanique en milieu urbain 

 

 

« L'art a le pouvoir singulier de nous apprendre à connaître le monde dans lequel nous vivons, un monde si proche de nous que nous le voyons pas »

Anne Cauquelin, Le site et le paysage, Anne Cauquelin, QUADRIGE / PUF, Paris, 2002

Je vous propose ici de découvrir mes collections d'inertes issues notamment du monde végétal rassemblées dans mon herbier contemporain sous la forme scénographique d'un jardin nomade installé sur l'eau d'un des bassins du Jardin des Plantes de Rouen.

Après avoir herborisé au Parc J.J.Rousseau d'Ermenonville en ce début décembre 2016, je me sentais prêt à herboriser au Jardin de Plantes de Rouen, dans ce jardin botanique exceptionnel et dans ce paysage urbain tant aimé des rouennais. Avant cela après de nombreuses visites depuis des décennies, j'ai perçu un très grand potentiel pour enrichir ma collection inerte de fruits, de graines.  

J'avais recensé déjà de nombreuses ressources végétales comme le magnolia, le tilleul, l'artemisia, le panicaut, crambe maritima...

Après avoir reçu l'autorisation par le conservateur du Jardin des Plantes en janvier 2017, je me suis préparé après plusieurs repérages à organiser ma campagne d'herborisation sur plusieurs saisons. C'est en juillet 2017 que j'ai véritablement commencé cette herborisation. A la fin de l'automne j'ai pu collecter plus d'une centaine d'espèces botaniques:

 

 

Toona

Toona

Bougainvillier deux couleurs

Bougainvillier deux couleurs

Oranger des Osages

Oranger des Osages

Ecailles du cône du sapin de l'Aigle

Ecailles du cône du sapin de l'Aigle

Magnolia

Magnolia

‌1 Toona 2 Noyer noir d'Amerique. 3 Artichaut ornemental 4 Pin Napoléon - pinus bangeana 5 Pin de Calabre 6 L'arbre aux mouchoirs  7 Pin de Monterey 8 Pin noir d'Autriche 9 Panicaut des jardins  10 Caféiers arabica L 11 Cacaoyer feuilles et fève 12 Piment 13 Poivre noir piper nigrum 14 Bougainvillier 15 Buis 16 Cèdre du Japon 17 Cupressus  arizonica - Cyprès d Arizona -Mexique 18 Baguenaudier   19 Catalpa Catalpa bignoioide 20 chêne vert 21 Acanthe 22 Orobanche du lierre 23 Crambe maritima 24 grenadier Punica Granatum   25 daucus carota 26 Exochorda macrantha - l’arbre aux perles   27 Umbellularia Californica  28 Calluna Vulcaris sommité fleurie  29 Ecaille du cèdre de l’Himalaya , cône femelle  30 Cèdre de l’Himalaya, cône male 31 Cèdre de l’Himalaya, cône femelle 32 Pinus ponderosa, Douglas, pin jaune USA 33 Lin de Nouvelle Zelande, gousse   34 Agapanthe, gousse 35 Pin de Calabre, cône 36 Magnolia, polyfollicule 37 Glycine, cosse et graine 38 Tilleul, cupule 39 Marronnier aesculus, bogue 40 Lilium leichtlinii, gousse et graine 41 Acanthe épineuse   42 Cèdre chauve  43 Tulipier feuille 44 Tulipier fruit 45 Oranger des Osages 46 Albizia 47 Staphylier 48 Onagre 49 néflier 50 Kaki 51 Figue 52 Laurier sauce 53 Pommier 54 Poirier 55 Cognassier 56 Paretaria   57 Ononis 58 Althaea 59 Menthe piperta 60 Menthe chinoise 61 Menthe du Canada 62 Origanum 63 Sant  64 Lavandula 65 Tencrium Herbe à chat 66 artemisia ludoviciana 67 Nepenthes ventrcosa 68 Nepenthes Huta   69 Feijo sellowia myrtaceae 70 Chamaecyparis Olotusa Nana cracillis 1847 71 Odorata Asperula 72 Gouet 73 Genista Tinctoria,genet des teinturiers 74 Sceau de Salomon 75 Clerodendron 76 Cornus Kousa 77 Sinensis 78Cedre de chine 79 Pilosella 80 Hieracium, clochette blanche 81 Salvia hispanica 82 Rubia tinctorum 83 Thym 84 Mélisse 85 Menthe bergamote 86 Menthe Mitcham 87 Satureja montana 88 Pavot de californie 89 Tencrium flavum 90 Santolina pinnata 91 Artemisia pontica 92 Menthe réglisse 93 Menthe de malaygues 94 Romarin 95 Salvia glutinosa 96 Lupin 97 Chêne des marais 98 Hibiscus 99 Rhododendron 100 Pinus strobus 101 Fatsia japonica

[Nymphéas végétales] de Pascal Levaillant

Une installation Land Art au Jardin des Plantes de Rouen

du 10 février au 15 novembre 2018

"Le Jardin des plantes accueille l'artiste botaniste seinomarin Pascal Levaillant pour une exposition et des ateliers jusqu'en novembre 2018.

L'artiste installe à partir du 10 février 2018 au sein du jardin de nombreux tamis intégrant végétaux en provenance du Jardin des Plantes et minéraux ou coquillages provenant des côtes de la Manche et des plages de la Seine normande.

Lors des six  premières rencontres j'ai apprécié les échanges avec le public intergénérationnel qui s'est arrêté longuement près de mon installation.

A la vue de mon jardin nomade, bon nombre de visiteurs ont pu exprimer leur rapport intime avec la nature, leurs souvenirs au contact de la nature quelque soit l'environnement considéré (littoral, forêt, ville, campagne, en France, à l'étranger...)

Le calendrier des prochaines rencontres sont:

Jeudi 21 juin 2018 de 14h à 16h

Mardi 17 juillet 2018 de 9h à 11h

Jeudi 30 août 2018 de 14h à 16h

Samedi 15 septembre 2018 de 10h à 16h

Mardi 25 septembre 2018 de 9h à 11h

Jeudi 8 novembre 2018 de 14h à 16h"

In: Exposition et ateliers Pascal Levaillant au Jardin des Plantes | Rouen.fr

La visée de cette démarche est de proposer aux publics de porter un autre regard sur les espèces végétales, avec l'idée qu'elles ne sont pas seulement un élément du décor ou du paysage mais aussi des matières et des ressources propices à la création.

Citations extraites des Lettres sur la botanique par Jean-Jacques Rousseau

Club des Librairies de France, 1962, exemplaire n°1534

" La fantaisie m'a pris de faire une collection de fruits et de graines de toute espèce, qui devraient, avec un herbier, faire la troisième partie d'un cabinet d'histoire naturelle. Quoique j'aie encore acquis très peu de chose, et, que je ne puisse espérer de rien acqué- rir que très lentement et par hasard, je sens déjà pour cet objet le défaut de place: mais le plaisir de parcourir et visiter incessamment ma petite collection peut seul me payer la peine de la faire; et si je la tenais loin de mes yeux, je ces serais d'en jouira. Si par hasard, vos gardes et jardiniers trouvaient quelquefois sous leurs pas des faines de hêtres, des fruits d'autres, d'érable, de bouleau, et généralement de tous les fruits secs des arbres des forêts ou d'autres, qu'ils en ramassent, en passant quelques-uns dans leurs poches, et que vous voulussiez bien m'en faire parvenir quelques échantillons par occasion, j'aurai un double plaisir d'en orner ma collection naissante" P. 187

" J'ai fait cet hiver une seule herborisation dans le bois de Boulogne, et j'en ai rapporté quelques mousses. Mais il ne faut pas s'attendre qu'on puisse compléter tous les genres, même pour une espèce unique. Il y en a de bien difficiles à mettre dans un herbier..." P.185 " à M.de Mâlesherbes À Paris, le 11 mai 1772

"J'ai reçu, Monsieur, les graines que vous avez en la bonté de m'envoyer et dont je vous prie de recevoir mes remerciements. J'enrichis mon petit grenier qui est encore chétif, mais que j'espère augmenter et arranger un peu l'hiver prochain, car je réserve cet arrangement pour les temps où la campagne est déserte et la promenade impraticable. Comme je rassemble, quand je peux, des fruits de l'aune ne seront pas de trop, quoique la graine en soit tombée." P.188

De mon côté ce goût pour la cueillette et l'herborisation, je les convoque dès mon plus jeune âge.Mes premiers pas et l'expression de mon goût affirmé pour le végétal.

Dans le jardin de notre maison à Hautot-Saint-Sulpice

" Dans ma prime jeunesse et autant que je m’en souvienne mes premières expériences d'herborisation de végétaux remontent aux années où je résidais à Hautôt St Sulpice, petit village du pays de Caux situé entre Yvetot, Héricourt et Doudeville.

La mare de l'orme

Je vivais alors dans un des derniers hameaux du bourg avant la descente vers Héricout-en-Caux et peu avant l’embranchement avec la route d’Anvéville menant au hameau du bout du monde et à la mare de l’Orme.

Le chemin du bois Gribout

Sur cette route d’Anvéville nous y cueillions en famille des mûres, souvenirs heureux.

L'endroit  jadis de la cueillette des mûres à Anveville

Enfants, nous étions six frères et sœurs à cet époque, nous allions contempler et observer la flore et la faune de la mare de l’orme, plus en contrebas nous arpentions un petit sentier conduisant au bois Gribout, à travers bois et plaine. Nous ramassions les glands, des chatons et les cosses de hêtre dont nous mangions le fruit (faines).

 Enfance insouciante mais qui à coup sûr nous construit pour la vie." P.Levaillant 2017

Human nature  Pascal Levaillant - Bois-Héroult 1999

Levaillant par Ridha Dhib 2012

Depuis mes plus anciens souvenirs j'ai visité une multitude de jardins et d'espaces naturels dont ceux herborisés depuis 2004 et des Alyscamps à Arles, les Jardins de l'Évêché à Limoges, le parc archéologique de Fourvière à Lyon, le Parc du Clos Savoiroux à Chambéry, Le Parc des Buttes Chaumont, le Jardin des Tuileries, le Parc Monceau, Le parc de Belleville, le Parc Montsouris, le Jardin des Plantes, le Jardin du Luxembourg à Paris, le Jardin de l’Orangerie à Strasbourg, les jardins des Remparts à Vannes, le Jardin des Plantes de Toulouse, le Parc de Versailles, jardin botanique d'Avranches, le Parc de Conflans-Ste-Honorine, de parc de Cergy-Pontoise, la forêt de Sologne, la forêt des Landes, de Lyons, de Roumare, de Brotonne, de Rambouillet, les forêts de Haute Savoie et de Savoie, du Bugey, du Jura, du Cantal, de Dordogne, de l'Ariège et des Pyrénées Orientales, du Vercors,  du Lot, de la Haute Vienne, des zones littoral de Zuydcoote  à la pointe de la Torche dans le Finistère ...

 
Depuis 2004, je glane, je collecte, j’herborise en milieu naturel ainsi que dans les espaces ordonnancés tel que le Parc Rousseau là où à herborisé J.J. Rousseau à la fin de sa vie en Ile de France...

Dans les sites tels que les parcs et jardins, ce fut à l’abbaye de Jumièges que j’ai pu commencer à compléter dès 2014 ma collection de fruits et graines collectés dans les milieux naturels. Il s’agit pour moi de cueillir, d’herboriser, de ramasser des végétaux avec précaution feuilles, fruits, graines, faines, cônes, cosses, épines, gousses, bogues, capsules, cupules, drupes, akènes, lanternes etc…) afin de préparer ces végétaux à leur conservation dans des tamis (séchoirs) avant de pouvoir installer ce jardin nomade, cet herbier contemporain, cet « herbier de l’inerte » dans les lieux dédiés (château, abbaye, parc, centre culturel, zone littorale, zone humide, marais, forêt, arboretum, réserve naturelle, …)

Après avoir constitué trois herbiers dont le premier en 1968 dans les Alpes (Savoie, Maurienne et Tarentaise), le second en Montagne Noire (année 1980) et le troisième dans le début des années 2000 dont je n’ai pu traces, mon actuel herbier contemporain se présente sous une forme singulière et innovante d'un jardin nomade et d'une mosaïque végétale , d’un herbier de l’inerte dont les ressources naturelles (250) sont installées dans des tamis en combinant intégralement forme, couleur, volume, plasticité, odeur, saveur.

Cet herbier est en quelque sorte la troisième génération des herbiers depuis la première forme de l’herbier illustré par le dessin et les couleurs et l’herbier présentant les végétaux préparés, séchés sous presse avant de les fixer sur des planches dédiées.

Ma démarche est soutenue et encouragée par Anne Cauquelin, auteure de "L'invention du paysage" aux collections PUF et du "Petit traité du jardin ordinaire" Manuels Payot, Editions Payot et Rivages, 2003.

Autres jardins et parcs visités en Normandie: ceux de Mirosmenil, du Bosmelet, de Vandrimare, d'Angélique, du Bois des Moutiers, de Giverny, de Bellevue, du Coudray, du Bec-Hellouin, des Agapanthes, d'Acquigny, de la Maison des Champs de Pierre Corneille, du Musée de la Médecine et de Gustave Flaubert, du Pavillon Flaubert, du Manoir du Fay, des Jardins Suspendus du Havre,  du Square Verdrel, de St Martin de Boscherville, de Jumièges, d'Etelan... 

Herborisation à Strasbourg 2016

Herborisation à Strasbourg 2016

sites herborisés:

  • à l’abbaye du Valasse
  • au Parc et verger du château du Taillis à Duclair
  • à l’abbaye de Jumièges, Département de Seine Maritime
  • à l’arborétum de la forêt de Canteleu,
  • dans les jardins de l’ESPE de Mont St Aignan,
  • sur les berges de la Seine, de la Loire, de l’Ain, de l’Allier, de l’Eure...
  • au jardin du Pavillon Flaubert à Croisset, - au château du Taillis à Duclair, - au parc de Mont Cauvaire,
  • dans la campagne du Pays de Caux en bordure des chemins,
  • en forêt de Jumièges, de Brotonne, de Roumare,
  • et dans d'autres contrées en France y compris en zone littorale (Ain, Savoie, Tarn et Garonne, Lot, Val de Loire, Quercy, Hauts de France, Sologne, Strasbourg, forêts et bois de l'Orne...)
  • au Parc d'Acquigny dans l'Eure,
  • au Centre abbé Pierre - Emmaüs à Esteville
  • au monastère de Thibermont près de Dieppe
  • au Centre d'Art Contemporain de St Pierre de Varengeville en Seine Maritime,
  • au Clos masure du Manoir du Fay à Yvetot,
  • au jardin de la buissonnière à Yvetot,
  • au jardin du Musée Pierre Corneille à Petit
  • à Petit-Couronne et dans le jardin de la commune
  • au potager du Clos masure du Manoir du Fay à Yvetot
  • au Parc Rousseau à Ermenonville
  • aux jardins de la Ville de Grand-Couronne dont celui du presbytère.
  • au clos masure de Thérouldeville
  • au domaine d’Harcourt dans l’Eure
  • au parc du château d’Ecouen
  • au parc du château d'Etelan
  • au Jardin des Plantes de Rouen
  • aux Jardins Suspendus du Havre
  • au parc et jardins du château de Vandrimare
  • au jardin d’art et d’essai de Normanville
  • au jardin du musée Gustave Flaubert et d’Histoire de la médecine à Rouen
  • au château de la Roche-Guyon (Potager et jardin anglais)
  • à la Base de Mesnil-sous-Jumièges
  • au Parc botanique et zoologique de Clères en Seine Maritime
  • au parc historique du château de Chaumont-sur-Loire (Loir et Cher)
  • au parc de l'Orangerie et des Contades de Strasbourg (Bas-Rhin)
  • dans le massif des Vosges
  • et prochainement:
  • au domaine du château de Troissereux dans l'Oise
  • Parcs, jardins, zones humides et prairies d'Alençon dans l'Orne et dans le département de l'Orne
Herborisation au Château du Taillis - Duclair

Herborisation au Château du Taillis - Duclair

Herborisation au Pavillon Flaubert - Croisset

Herborisation au Pavillon Flaubert - Croisset

Herborisation au parc botanique d'Acquigny - Eure

Herborisation au parc botanique d'Acquigny - Eure

Herborisation à l'abbaye de Jumièges

Herborisation à l'abbaye de Jumièges

Herbier contemporain

Herbier contemporain

La serre de l'horloge du Jardin des Plantes de Rouen au siècle dernier

La serre de l'horloge du Jardin des Plantes de Rouen au siècle dernier

Herbier contemporain, jardin nomade et mosaïque végétale

installations depuis 2012

 2012 Bernay - abbatiale - Eure

Pascal Levaillant, artiste mosaïste d'art au 67ème salon de peinture et artisanat d'art - Bernay- Eure - Haute Normandie - France 

Cette première installation prolonge mes précédents herbiers dont le premier fut commencé fin des années 60 en Savoie (Maurienne et Tarentaise) et le second au tout début des années 1980 en Montagne Noire et un troisième fin des  années 1990 (Normandie) . Installé dans des cerceaux de barrique cette première version avec ces contenants a eu le défaut de ne pas posséder de fond ce qui s'est avéré problématique à l'usage (transport et conditionnement). Dans l'abbatiale de Bernay, c'est une dizaine d'aires constituées de végétaux qui ont été installées dans une alcôve du transept droit.

2013 Sentier d'art à la Trinité de Réville - Eure

Une installation de 33 aires minérales et végétales dont 10 aires végétales installées dans des tamis  devant le bâtiment de la CCRIL sous l'auvent.

Le sentier d'art a  accueilli plusieurs installations réalisées par une dizaine d'artistes dont le projet que j'avais soumis: Reflet et l’eau © Pascal Levaillant 2013 sur un chemin de la commune de La Trinité de Réville 

Au point de départ du circuit les promeneurs et les visiteurs ont pu contempler mes premières aires in situ.

Chaque jour ces tamis étaient rentrées le soir puis ressorties au matin les jours d'ouverture de la CCRIL. Cette deuxième installation  près de Broglie m'a permis de concevoir un nouveau contenant, efficace, mobile servant en même temps de séchoir et facilement stockage et transportable.

La "tentative" du tamis fut une aubaine et s'avéra un véritable tremplin pour commencer cet herbier contemporain, ce jardin nomade de façon durable et esthétique.

2014 Bernay, abbatiale - avril - Eure

 

Cette troisième installation s'est inscrite dans l'espace de l'abbatiale au centre et entre les deux transepts

J'ai construit un abécéd'aire du A de Aulne au Z de Zuydcotte, pour y avoir glané sur la plage de la houille (coke) flottée. En effet une barge anglaise avait chaviré une partie de sa cargaison laissant sur la plage de Zuydcotte ce combustible d'origine végétale. Randonnant sur cette côte je profitais de l'aubaine et de la rareté de cette incongrue laisse de mer.

Cet abécéd'aire est depuis constitué de 26 aires végétales et minérales auquel s'ajoutent une aire du temps, une aire musicale et une aire de la table des matières.  

J'ai pu installer sur les transepts deux installations, l'une végétale, l'autre minérale de 12 aires chacune.

50e anniversaire Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande

 Notre-Dame-de-Bliquetuit - Seine Maritime

À l'occasion du quarantième anniversaire du Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande que j ai vu naître en 1974, j ai proposé d'installer 40 aires sur la pelouse de la maison du parc à Notre-Dame-de-Bliquetuit en mai 2014.

A cette occasion j ai pu valoriser les minéraux et les végétaux que l'on observe sur le territoire du Parc, de l'estuaire de la Seine à Canteleu (forêt de Roumare).  

J'ai pu intégrer des galets et des graviers, des coquillages (bivalves) collectés sur les plages à marée basse...

Cette installation s'est intitulée:

Courant d’aires © Pascal Levaillant - 2004-2014 [Aires végétales et minérales)

1ère Biennale art du bois flotté Caudebec-en-Caux 2014

Seine Maritime

 aires végétales ont été présentées à la 1ère Biennale d'Art du bois flotté 2014 que que j'ai organisé  à Caudebec-en-Caux avec le L.A.C., la ville de Caudebec-en-Caux  et l'association Steredenn-Mor et Goulven Loaëc.

Une aire présentait le bois flotté et ses petits bois, une autre contenait des morceaux de bois manufacturés  échoués sur les plages, une autre des écorces flottées et enfin des marrons flottes que l'on trouve abondamment sur les plages dans les laisses de fleuve ou de mer, en bord de Seine ou en baie de Somme ou du Mont St Michel

Dieppe - Art'pentez la ville juillet - Seine Maritime

Installation d'une cinquantaine d'aires à Art'pentez la ville - Dieppe 2014

Cette installation insolite et inédite fut l'occasion pour les dieppois d'une découverte du travail de Pascal Levaillant. et de l’installation de Pascal Levaillant - Courant d’aires, tamis minéraux et végétaux.

Tel un tapis roulant long de 13 mètres déployé en double rangée sur les galets de la plage de Dieppe, les aires minérales et de rebuts accompagnaient le fameux tricot de Nicole Bayle qu'elle étalait chaque année avec une longueur supplémentaire d'un mètre cinquante chaque année: une vraie performance artistique.

Les médias sont venus immortaliser ce moment.

 

Yvetot - EHPAD les Dames Blanches - juillet - Seine Maritime

Installation de 30 aires [Jardins intérieurs - Jardins secrets] - Juillet 2014 aux Dames Blanches d'Yvetot (EHPAD)

Cette installation à la maison de retraite d'Yvetot fut l'occasion d'aller à la rencontre des  résidents de cette vieille institution yvetotaise que je connais depuis les années soixante. 

Aujourd'hui de nouveaux jardins ont été créés.  

C'est dans l'un d'entre-eux au centre des nouveaux bâtiments que j'ai été autorisé  à installer des aires végétales et minérales pendant une semaine entière.

Ce qui s'avéra singulier se traduisit par la pousse du gazon à travers les mailles métalliques du tamis recouvrant peu à peu les matières.

Je les ai aussi montrées aux  résidents présentant des troubles "alzheimer", histoire de leur faire remémorer des odeurs, tactilement des contenus jadis connus comme des faines, des glands, des noisettes, des marrons...

Barentin salon de sculpture - novembre - Seine Maritime

Salon de la Sculpture Barentin 2014 Installation de Pascal Levaillant 33 aires minérales,végétales dont 

Aire de Cône de séquoia - Aire de marron flotté - Aire de la bogue du marron - Aire du hêtre (faine) - Aire de flustre - Aire de noix - Aire d’aulne (cône) - Aire de feuilles d’automne - Aire d’aubépine (cynorrhodons) - Aire de tilleul (capsules) - Aire de bois flotté - Aire de pavot (cosse) - Aire de cône de pin - Aire de liège (bouchon flotté) - Aire de rosier (cynorrhodons) - Aire de hêtre (cupule -cosse quadrilobée) - Aire d’écorce flottée.

2015 ESPE janvier février - Seine Maritime

La nature plus vraie que nature! Nature au crible

"Passer la nature au crible" revient à analyser la nature en détail, inventorier et extraire des matières issues de la nature, les mettre en visibilité et les proposer aux publics par des expositions, des installations "in situ" ou en "intra-muros.

Le tamis est mon outil artistique pour découvrir et faire découvrir la palette de la diversité, mettre en lumière un recensement des matières, des espèces, des essences.

Par cette démarche et cette inscription spatiale, il s'agit de proposer aux publics une sensibilisation à la nature

Abbaye du Valasse - Seine Maritime

Installation côté cour 

 

Aires végétales, aires minérales et autres aires 

106 aires dans la cour intérieure, ancien cloître de l'abbaye

Trois installations, trois rendez-vous durant l'été ont permis au public de découvrir cette nature au crible. 

J'ai proposé trois dispositions en carrés en étoile, en plusieurs U.

J'ai animé trois visites guidées dont la première lors du vernissage en juin, les deux autres durant le mois de juillet et le mois d'août

Pendant ces animations à l'extérieur les aires ont été visibles dans la salle de l'accueil et du salon de thé ouvert au public.

Cette expérience à été enrichissante aussi elle m'a à et permis d'imaginer et d'éprouver d'autres dispositifs d'installation grandeur nature en extérieur.

ECFM Canteleu - Seine Maritime

 

J'ai présenté une installation à l'Espace Culturel François Mitterrand, un herbier contemporain convoquant des spécimens végétaux provenant du parc urbain végétalisé, de la forêt de Roumare ainsi que de ceux du jardin du Pavillon Flaubert à Croisset dont certains arbres ont abrités les pensées et les conversations de Flaubert recevant ses amis écrivains.

Cette expérience d'herborisation à Canteleu a croisé la passion de Flaubert et le goût qu'il a toujours porté pour la botanique depuis sa jeunesse.

J'ai complété mes lectures par celles de George Sand (correspondances avec Flaubert) et par les nouvelles de Maupassant, notamment les Contes de la Bécasse.

Au terme de cette recherche botanique, j'ai complété mes aires végétales ce qui est devenu le temps de cette exposition les prémices d'un véritable herbier contemporain.

La rencontre avec le public m'a conforté dans l'idée de poursuivre cet herbier insolite. A cette occasion j'ai appris par Joël Dupressoir, directeur et responsable de la médiathèque de l' E.C.F.M que la ville de Canteleu  possède la bibliothèque patrimoniale de Gustave Flaubert dont deux ouvrages de Jean Jacques Rousseau (1712-1778). Cet ouvrage est intitulé Lettres élémentaires sur la botanique, tomes 1 et 2, Paris, 1789, 393 et 507 pages ornées de quatre-vingt dix gravures.

Cette révélation et cette découverte m'a poussé à poursuivre mes lectures notamment par celles de l'oeuvre de Jean Jacques Rousseau: Rêveries d'un promeneur solitaire. Cet ouvrage inachevé fut rédigé entre 1776 et 1778 notamment à Paris et à Ermenonville chez René-Louis de Girardin qui l'accueillit les dernières semaines de son existence. Jean Jacques Rousseau y herborisa pendant les dernières semaines de sa vie.

Les rêveries d un promeneur solitaire publié en 1782 évoquent son goût pour herborisation, la botanique, pour la marche et la contemplation.

On peut consulter sur demande les lettres élémentaires sur la botanique en consultant ce lien:

http: mediatheque.ville-canteleu.fr

Bibliothèque personnelle de Gustave Flaubert

Bibliothèque patrimoniale de Gustave à Flaubert. 

2016 Veules-les-Roses - septembre - vidéo - Seine Maritime

Cette séquence de prise de vue de mes aires végétales et minérales  s'est déroulée sur la plage de Veules-les-Roses en septembre 2016. Avec Shirley Carcassonne nous avons profité de ce cadre exceptionnel pour réaliser une vidéo de cette installation. 

A cette occasion un groupe de randonneur s'est attardé  longuement autour de cette installation, intrigué par ces formats "in situ".

E. M . Etablissement Medico-Social Yvetot le 7 novembre - Seine Maritime

Ce nouveau rendez vous fut organisé à destination des personnes accueillies d'une institution médico-social sociale à Yvetot.

Cette animation a permis aux résidents de cette structure d'observer de près une installation de mes aires, de ma mosaïque végétale dont les ressources ont été sélectionnées et collectées dans le pays de Caux, en vallée de Seine et dans des forêts normandes ainsi que dans le jardin végétalisé de cet établissement: 

Une aire de Cynorrhodon, de nigelle, de lavatère, de rhododendron, de faux cyprès, de rondelles de noisetier, de graines de tilleul.

Quatre visites guidées et commentées ont permis aux résidents d'apprécier cet herbier contemporain pas ordinaire.

 

2017 Médiathèque de Caux Vallée de Seine - Lillebonne du 1er au 31 mars 

 

Mon jardin nomade et mon herbier contemporain à l'Espace Christiane Peugeot à Paris avril 2017 

En compagnie des sculpturales encres de Shirloey Carcassonne

Mon jardin nomade et mon herbier contemporain aux Jardins suspendus du Havre du 22 avril au 11 juin 

 

Jardin nomade et herbier contemporain au jardin du Musée Pierre Corneille du 14 mai au 15 octobre

Jardin nomade au Château du Taillis aux journées du patrimoine 16 et 17 septembre

2018 [Nymphéas végétales] au Jardin des Plantes de Rouen

du 10 février au 15 novembre - installations et ateliers

in: Herbier Art Contemporain - Jardin nomade - mosaïque végétale © Pascal Levaillant - Installations 2012-2018

Animation en février 2018

Animation en février 2018

Repères bibliographiques:

  • Lettres sur la botanique par Jean-Jacques Rousseau, Club des Libraires de France, 1962
  • Errances botaniques, lieux de mémoire, Michel Butor, Catherine Ernst, Editions Slatkine, Genève, 2003.
  • Epîtres florales, Michel Butor, Catherine Ernst, Editions Slatkine, Genève, 2005.
  • Régis Pluchet, André Michaux 1782-1785, l’extraordinaire voyage d’un botaniste en Perse, Editions Privat, Toulouse, 2014.
  • Jacques Ragot et Monique Ragot, Guide de la nature en pays de Caux, Flore, faune, géologie, Editions des Falaises, Fécamp, 2005.
  • Anne Cauquelin, L’invention du paysage, Quadrige/ Presses Universiataires de France, 2000.
  • Anne Cauquelin, Le site et le paysage, Anne Cauquelin, QUADRIGE / PUF, Paris, 2002
  • Anne Cauquelin,, Petit traité du jardin ordinaire, Manuels Payot, Editions Payot et Rivages, 2003.
  • Atlas de la flore sauvage de Haute Normandie, Centre Régional de Phytosociologie agréé Conservatoire Botanique National de Bailleul, 2015.
  • Charles Flahault, herborisations en zigzag, journal d’un botaniste, Les Presses du Languedoc, 1999.
  • Dictionnaire visuel de botanique, Editions Ulmer, 2014.
  • De la fleur à la graine, Collection des montreurs d’images, Flammarion, 1951.
  • Francis Hallé, Atlas de botanique, Editions Arthaud, 2016.
  • A.Mitchell, Le multiguide nature de tous les arbres de nos forêts, Elsevier Bordas, 1977.
  • Hans E.Laux, Version française Michel Guédès, un multiguide nature Baies et fruits de nos bois et jardins, Bordas, 1985.
  • Alann Mitchell – John Wilkinson, Arbres d’Europe occidentales, Editions Arthaud, 1984.
  • Promenade nature, Delachaux et Niestlé, 2013.
  • Gérard Guillot, Guide des fruits sauvages fruits secs, Editions Belin, 2011.
  • Alain et Franck Deschandol, L’estuaire de la Seine, Milieux naturels, faune et flore, Editions des Falaises, Fécamp 2003.
  • Bernard Bertrand, l’herbier boisé, Editions Plume de Carotte, 2014.
  • Plantes du bord de l’eau et des prairies, Editions Gründ, Paris, 1990.
  • Didier Mouchel, Les vieux arbres de la Normandie, Edition Point de vues, 2002.
  • Dominique Mansion, l’herbier du bord de mer, Editions Ouest-France, 2006.
  • André Guerin, Normandie sauvage, Editions Ouest6France, 2008.
  • Graines et fruits, une histoire botanique, poétique et gourmande, Emmanuelle Grundmann, Editions du Rouergue, 2012
  • La Seine Maritime couleur nature, flore et végétation, Editions du Conseil Général de la Seine Maritime, années 1990.
  • Le journal sentimental d'une mauvaise herbe, Gottfried Honegger, Editions Artha, Varia, 2003.
  • La Normandie des jardins, Marie Le Goaziou, Guillaume Pellerin, Pierre Berenger, itinéraires de découvertes, Editions Ouest-France, 1999.
  • Les Fleurs du bord de mer, Georges Claustres, Cécile Lemoine, Editions Ouest France, 1977.
  • Plantes et jardins du Moyen Age, Michel Cambornac, Hartmann Edition, 2003.
  • Le livre des herbes et des épices, Sarah Garland, Editions Fernand Nathan, 1979.
  • Michel Butor, Sous l'écorce vive, Poésie au jour le jour 2008-2009 Editions De Fallois, Paris, 2014.
  • Penn Ar Bed n°226, Collections d'herbiers, Un patrimoine scientifique et historique, Revue naturaliste de Bretagne Vivante, Novembre 2016.
  • L'herbier normand, 52 fleurs et plantes à cueillir et à déguster, Nicole Leroux-Morlet, préface de Philippe Delerm, Editions Vents et marées, 2014.
  • Flore des arbres, arbustes et arbrisseaux, 1 plaines et collines, R.Rol, La maison rustique, Paris, 1962.
  • Hans Christian Adam, Karl Blossfeldt, The Complete Published Work, Taschen, 2008.
  • Herborisation au pavillon Flaubert en 2015

le 23 février 2018  à 14h00

le 23 février 2018 à 14h00

En mars 2018

En mars 2018

Le 6 avril  2018

Le 6 avril 2018

Le 12 avril  2018  à 14h00

Le 12 avril 2018 à 14h00

Le 12 avril  2018  à 14h00

Le 12 avril 2018 à 14h00

L'herbier contemporain le 20 avril 2018

L'herbier contemporain le 20 avril 2018

L'herbier contemporain le 22 avril 2018

L'herbier contemporain le 22 avril 2018

L'herbier contemporain le 22 avril 2018

L'herbier contemporain le 22 avril 2018

L'herbier contemporain le 22 avril 2018

L'herbier contemporain le 22 avril 2018

Germination hors sol sur le bassin dans le tamis des graines du savonnier: processus en cours

Germination hors sol sur le bassin dans le tamis des graines du savonnier: processus en cours

Partager cet article
Repost0
16 février 2018 5 16 /02 /février /2018 13:43
Pascal Levaillant au 10ème Salon de la Bouille 2018

Pascal Levaillant au 10ème Salon de la Bouille 2018

Pascal Levaillant

www.pascallevaillant.com

[mosaique - bois flotté - échalas]

est invité par Nicole Deperrois-Gouard

 au 10ème Salon de la Sculpture de la Bouille

qui se tient du 16 au 25 mars 2018.

 

les artistes 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 13:57
Land art et bois flotté "in situ" à Yvetot 2004

Land art et bois flotté "in situ" à Yvetot 2004

 

Mes premiers souvenirs rattachés au « bois flotté » remontent à mes  jeux d’enfant alors que j’avais sept  ou  huit ans, en Savoie, au bord des torrents de la Montagne de l’Epine  aux  confins des communes de  St Sulpice, Cognin et Bissy, aux hameaux de Begon, Chalou  ( Chaloz, Chaloup)   puis au Fresney sur la commune de Saint-Sulpice  où nous passions chaque année nos vacances familiales, au mois d’aôut,  de 1958 à 1978 en ce qui me concerne.

Je passais des longs moments seul à jouer,  à construire des barrages et y faire flotter et  descendre des branches de bois flotté sur le torrent de la Dhuy.

Bien plus tard en 2004, l’idée du bois flotté- mosaïque m’est venue après avoir vu que ces formes de bois flottés trouvés échoués sur le littoral de la côte d’Albâtre qui pouvaient évoquer des abstractions, des formes humaines ou animales, à bien les regarder...

J’ai commencé par  incorporer ces bois flotté  dans des installations éphémères, land art, « in situ » tout d’abord chez moi dans mon jardin  à Yvetot.

A Yvetot, faisant courir une glycine sur une pergola de fils tendus, j’ai  accroché et suspendu différentes matières dont des "bois flotté".  J’ai commencé mon premier assemblage de bois flotté par un oiseau (2004)

Puis est venue « l’heure bleue » alliant mosaïque et bois flotté.

Par la suite j’ai adopté la posture du chercheur de bois flotté.

"La nature dicte la forme" - Pascal levaillant 2008

Lentement, les éléments érodent la matière qui se transforme, le sculpteur, quant à lui, interprète la structure: il l’évide, il l’épure et enfin il l’habille de tesselles de verre tel le styliste.

C’est ainsi que  le concept du bestiaire m’est venu à partir de la forme d’une écorce d’arbre. 

Ainsi est né l’éléphant-loup.

Puis vint le tigre préhistorique, le minotaure, le chaméléon,  le loup vert, l’ours blanc… De ces formes étonnantes et surprenantes à l’état brut sont nées mes « Bêtes de Seine .

Ces bois flotté  trouvent une autre vocation en tant qu’œuvre artistique dès lors que je les sculpte et que je les « mosaïque » par la technique du champlevé et du méplat. 

C'est en admirant un poteau de soutènement  paré de coquillages datant du milieu du 2ème millénaire après J.C.  que j'ai pris la mesure  de cette technique du champlevé appliquée non plus sur métal et en orfèvrerie mais dans l'architecture à l'instar des bas relief dans la pierre. 

Cette pièce monumentale provenant d'Amérique du Sud est visible dans les collections permanentes du Musée des Arts Premiers au Quai Branly. Jusqu'à preuve du contraire les plus anciennes pièces en bois proviennent d'Amérique du Sud.

Le champlevé est un terme de métier qui consiste à pratiquer une rainure dans une pièce le plus souvent du métal (par l'acide) comme en orfèvrerie (émaux, lapis lazuli... ). Cela revient à abaisser le champ d’une pièce afin de pouvoir y incruster une autre pièce, en l’occurrence ici par mon intervention, des tesselles de verre ou des smalts vénitiens.

Le Champlevé est une technique multi-millénaire  utilisée à Our il y a 4600 ans. (mosaïque de l'Etendart)

liens: 

Les collections du quai branly - Scribd les arts premiers vu du quai branly by david.thao in collections, quai, and branly. ... un grand masque vungvung des baining, un poteau mapuche rare du Chili ...... parcours qui fait dialoguer les objets entre eux, du XVe siècle à nos jours.

 

Tout comme les "anciens", j’évide, je creuse des motifs que je remplis de mosaïque de verre coupée, ajustée tout en jouant avec les couleurs sans pour autant systématiquement composer avec les oppositions de pleins et de creux.

J'ai ainsi remis au jour cette technique du champlevé habituellement utilisée et réservée aux émaux que le public découvre ou redécouvre grâce à mes œuvres sur bois, bois flotté et écorce flottée.

Puis j’ai tenté l’assemblage des bois échoué, de bois de barque, de bois flotté  au début des années 2010 avec des glanages sur les côtes de la Manche, principalement dans le Cotentin mais aussi sur la côte d’Opale, la côte fleurie, les côtes bretonnes.

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement de plus de 70 assemblages dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Le titre Channel rend hommage à la Manche, cette mer ouverte d'un côté sur l'Atlantique et d'un autre sur la mer du Nord. Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors.

Ce carré est constitué de bois flotté, de galets de verre dépoli, de galets de céramique, de porcelaine, de rondelles de flotteurs, de galets,de bouchons de liège, de coquillages...

L'encadrement est réalisé également en bois flotté.

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien, telle est ma posture.

Ainsi sélectionnés ces échouages deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux".

Les premiers assemblages connus datent de la civilisation perdue du Dorset au Nord Canada avec de fabuleux masques.

Bien plus tard, le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à la diffusion de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

Sur un autre versant artistique j’ai commencé en 2016 ma série  « Echalas circular alignment » constituée de pieux, échalas parés de smalts vénitiens (technique du Champlevé)

J’ai découvert les échalas lors de mes incursions dans des  vignobles de Cahors, de Savoie, de Champagne, de Charente, des coteaux du Beaujolais, de Château Neuf du Pape, des Corbières, du Minervois, du Bugey, de l’Arbois, de l’Alsace, du Bordelais aux vignobles,  d'Ancenis et de Cheverny en Val de Loire…

En Pays de Caux, mon père m’a témoigné de la présence de la vigne du temps de sa jeunesse, au hameau de  la « Sècheresse » entre Héricourt et Hautôt St Sulpice, mon village natal.

En marchant sur ces anciens coteaux vous pourrez peut-être observer certaines plantes compagnes des vignobles comme le muscari à toupet, le muscari atlantique, l’ail des vignes...

J'ai rencontré voici un an un vigneron normand basé à Freneuse au domaine de Saint-Expédit qui se nomme Edouard Capron et Luc Bauer du Bugey connu pour ses vins sublimes des "grangeons" près de Tenay en Bugey à Argis. Ces échalas proviennent du Bugey.

Depuis 2014 je réalise une nouvelle série intitulée "instruments d'avant" histoire de la préhistoire musicale aux accents de bois flotté mis en scène.

 Je vous présenterai cette nouvelle série quand elle sera davantage étoffée: saxophone, flûte, Hautbois, biniou, didgeridoo, cor des Alpes (instruments à vent) mais aussi cloches, Balafong...

 

 

"L'Heure Bleue", Bois flotté et mosaïque (galets) 2006

"L'Heure Bleue", Bois flotté et mosaïque (galets) 2006

La Bête de Crayssac: Bois flotté et mosaïque (méplat) 2009

La Bête de Crayssac: Bois flotté et mosaïque (méplat) 2009

Fantasia: Bois flotté et champlevé ( Smalts vénitiens) 2011

Fantasia: Bois flotté et champlevé ( Smalts vénitiens) 2011

La tour de Babel: Bois flotté et émaux Albertini 2012

La tour de Babel: Bois flotté et émaux Albertini 2012

"Il était un foie" Bois flotté et mosaïque 2013

"Il était un foie" Bois flotté et mosaïque 2013

"installations" sentier d'art La Trinité Réville" 2013

"installations" sentier d'art La Trinité Réville" 2013

Arbre à palabre: Bois flotté 2014

Arbre à palabre: Bois flotté 2014

Channel n°5: série Channel, Bois flotté et échouages 2014

Channel n°5: série Channel, Bois flotté et échouages 2014

Channel n° 33: Carré  de la sale guerre propre: Assemblage, bois flotté et bois de barque 2015

Channel n° 33: Carré de la sale guerre propre: Assemblage, bois flotté et bois de barque 2015

Channel n°35: Assemblage bois flotté et bois de barque 2016

Channel n°35: Assemblage bois flotté et bois de barque 2016

Installation land art -  Vignoble de St Expedit - Freneuse (76) : bois flotté et échalas 2017

Installation land art - Vignoble de St Expedit - Freneuse (76) : bois flotté et échalas 2017

Vénus [Duchamp des sirènes renaît Jeanne d'Arc] 2017-2018 - Bois de barque et d'échouage

Vénus [Duchamp des sirènes renaît Jeanne d'Arc] 2017-2018 - Bois de barque et d'échouage

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2017 1 06 /11 /novembre /2017 21:23

Pascal Levaillant à l'Exposition "Savoir-faire et sculptures" de Montville

du 18 au 26 novembre 2017

Pascal Levaillant à l'Exposition "Savoir-faire et sculptures" de Montville du 18 au 26 novembre 2017
L'affiche de l'exposition

L'affiche de l'exposition

Pascal Levaillant à l'Exposition

"Savoir-faire et sculptures"

de Montville

du 18 au 26 novembre 2017

Myriam Travers Maire de Montville, la Ville de Montville organise l'Exposition de Sculptures

au Musée des Sapeurs-Pompiers de France du SAMEDI 18 au dimanche 26 novembre 2017.

Cette exposition est intitulée "Savoir-faire et sculptures"

J'y présente une dizaine de sculptures récentes

totems de ma série "échalas circular alignment"

 

 

J’ai découvert les échalas lors de mes incursions dans des  vignobles de Cahors, de Savoie, de Champagne, de Charente, des coteaux du Beaujolais, de Château Neuf du Pape, des Corbières, du Minervois, du Bugey, de l’Arbois, de l’Alsace, du Bordelais aux vignobles,  d'Ancenis et de Cheverny en Val de Loire…

C’est en prenant connaissance  du carnet nature, les coteaux de Giverny, une histoire naturelle et humaine édité par le Conservatoire d’Espaces Naturels de Haute Normandie  que j’ai découvert la présence des vignettes dont il est question à Giverny. 

Il est écrit: « cette parcelle, qui se nomme « les Vignettes »,  est un ancien vignoble ayant été cultivé pendant plus de 1000 ans. Cela peut paraître étonnant mais la culture de la vigne, initiée par les moines, était autrefois répandue en Haute Normandie »

D’ailleurs à Giverny, certaines parcelles de terres plantées de ce précieux arbrisseau appartenaient à l’Abbaye de St Wandrille.

En effet dès le Haut Moyen Âge l’Abbaye St Wandrille s'étendait au-delà de ses terres situées en Basse vallée de Seine. M’y intéressant à la suite de la lecture de cette brochure je me suis dirigé au petit quartier perché de la Vignette à Caudebec-en-Caux.

Un texte trouvé sur ce lien   l’abbaye mérovingienne de Logium à Caudebec-en-Caux ...In www.persee.fr/doc de J. Le Maho - ‎1996  retrace  la présence de cette activité à Caudebec-en-Caux: «  Parmi les dépendances de l'abbaye figuraient sans doute des jardins et des vergers, situés selon l'usage à proximité de l'enceinte monastique 159. Une colline dominant le centre du bourg de Caudebec au nord-est, nommée La Vignette, a conservé sur son versant méridional les traces d'une succession de terrasses artificielles qui pourraient remonter au haut Moyen Age. Des terrasses similaires se voient encore au-dessus de l'abbaye de Saint- Wandrille, notamment sur le coteau du Saint-Saturnin, où les textes carolingiens signalent l'existence de vignes au vine siècle 16°, et sur les pentes de l'ancien Val de Saint Amand où un acte de 854 mentionne également une vigne, probablement celle qui avait été plantée, sous l'abbatiat de Wandrille, « à 500 pas au sud du monastère » 161. Tous ces versants sont exposés au sud, comme la côte de Caudebecquet où l'ermite Milon est dit avoir cultivé de la vigne et des arbres fruitiers au début du viiie siècle  »»

www.persee.fr/doc/rhef_0300-9505_1996_num_82_208_1214

 

C’est ainsi beaucoup de ces vignobles de Giverny à Caudebec-en-Caux ou Jumièges appartenaient  jadis à l’abbaye de St Wandrille.

L’orientation de la vignette à Caudebec-en-Caux est parfaite le coteau étant exposé à la chaleur, sur un sol caillouteux à faible humidité. Le « cailloutin » fut un vin de qualité inégale qui se rapprochait dit-on d’un pinot et le verjus servait à la cuisine.

A proximité des vignettes, l’observateur peut identifier la présence de l’ail des vignes, le marscari à toupet, la sclarée (sauge), l’aristoloche fausse clématite...

 

Le Conservatoire d’Espaces Naturels de Haute Normandie  explique dans sa brochure que « l’orientation particulière des coteaux permettait cette culture nécessitant chaleur, faible humidité et sol caillouteux. Les raisins, cueillis en septembre-octobre, servaient à produire un vin de qualité inégale, qui se rapprochait d’un pinot et que Monet appréciait à Giverny.

 On produisait également, poursuivent les auteurs de la brochure, le « verjus », utilisé en cuisine, lorsque les grappes n’arrivaient à maturité. Aujourd’hui disparus à Giverny, mais encore présents pour quelques pieds à St Wandrille me dit-on, ces vignobles ont laissé place à des prairies ou ont été abandonnés et progressivement gagnés par les broussailles.

En Pays de Caux, mon père m’a témoigné de la présence de la vigne du temps de sa jeunesse, à la « sècheresse » entre Héricourt et Hautôt St Sulpice, mon village natal.

En marchant sur ces anciens coteaux vous pourrez peut-être observer certaines plantes compagnes des vignobles comme le muscari à toupet, le muscari atlantique, l’ail des vignes...

et puis j'ai rencontré voici un an un vigneron normand basé à Freneuse au domaine de Saint-Expédit qui se nomme Edouard Capron et Luc Bauer du Bugey connu pour ses vins sublimes des "grangeons" près de Tenay en Bugey à Argis. Ces échalas proviennent du Bugey.

lesgrangeonsdelalbarine.blogspot.com/p/luc-bauer-paysan-vigneron.html

Bauer= Paysan dans la langue de Goethe Un nom qui me ... respecter de la santé des hommes qui font le vin et celle de ceux qui le boivent

À Freneuse, un vigneron lance une production de vin bio

www.paris-normandie.fr › Région
17 mars 2016 - Freneuse. Au domaine Saint-Expédit, Edouard Capron lance une production de vin bio avec des cépages historiques. La plantation ...

 

     

    Le Champlevé est une technique multi-millénaire d'origine celte et pour la mosaïque utilisée à Our il y a  près de 5000 ans. (Le champlevé proviendrait de l'art et du savoir-faire celte.)

    Le champlevé est un terme de métier qui consiste à pratiquer une rainure dans une pièce le plus souvent du métal comme en orfèvrerie. Cela revient à abaisser le champ d’une pièce afin de pouvoir y incruster une autre pièce, en l’occurrence ici par mon intervention, des tesselles de verre ou des smalts vénitiens. Tout comme les "anciens", j’évide, je creuse des motifs que je remplis de mosaïque de verre coupée, ajustée tout en jouant avec les couleurs sans pour autant systématiquement composer avec les oppositions de pleins et de creux.

     

     

     

    Chez Luc Bauer à Oncieu

    Chez Luc Bauer à Oncieu

    le petit village d'Oncieu en Bugey

    le petit village d'Oncieu en Bugey

    le coteau escarpé d'Oncieu en Bugey

    le coteau escarpé d'Oncieu en Bugey

    échalas - totem

    échalas - totem

    les coteaux de Saint-Expédit à Freneuse

    les coteaux de Saint-Expédit à Freneuse

    installation de mes totems-échalas chez Edouard Capron à Freneuse

    installation de mes totems-échalas chez Edouard Capron à Freneuse

    Chez Edouard Capron en 2016

    Chez Edouard Capron en 2016

    mes totems sur fond de Shirley Carcassonne, artiste peintre basée à Vernon: encre sur toile

    mes totems sur fond de Shirley Carcassonne, artiste peintre basée à Vernon: encre sur toile

    Partager cet article
    Repost0
    1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 13:29
    dune hérissée

    dune hérissée

    Le land art est  souvent assimilé à l'art contemporain

    Il s'agit ici d'utiliser les matériaux de la nature comme ici  le sable et les coquillages. 

    Cette installation combine l'oeuvre et l'artefact exposé aux éléments, et soumis à l'érosion naturelle.

    La photographie vient immortaliser l'installation 'in situ"

    Entre Quend et le Crotoy j'ai composé le temps d'une halte cette installation éphémère.

     

    les couteaux à l'oeuvre

    les couteaux à l'oeuvre

    glissement de sable

    glissement de sable

    dunes 1 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    dunes 1 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    dunes 2 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    dunes 2 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    dunes 3 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    dunes 3 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    dunes 4 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    dunes 4 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    dunes 1

    dunes 1

    dunes 2

    dunes 2

    dunes 3

    dunes 3

    Glissement de sable 1 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    Glissement de sable 1 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    Glissement de sable 2 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    Glissement de sable 2 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    Glissement de sable 3 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    Glissement de sable 3 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    Glissement de sable 4 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    Glissement de sable 4 - land art - Pascal Levaillant 2017 - Baie de Somme

    Méduse 1 recto - Baie de Somme - Pascal Levaillant 2017

    Méduse 1 recto - Baie de Somme - Pascal Levaillant 2017

    Méduse 2 verso - Baie de Somme - Pascal Levaillant 2017

    Méduse 2 verso - Baie de Somme - Pascal Levaillant 2017

    Partager cet article
    Repost0
    29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 13:31

    Il faut consulter le récent article de Tendance Ouest

    http://www.tendanceouest.com/actualite-245095-derniers-jours-du-jardin-nomade-au-musee-pierre-corneille-de-petit-couronne.html

    Extraits/
    Derniers jours du Jardin Nomade au musée Pierre Corneille de Petit-Couronne

    Pascal Levaillant fait visiter le Jardin Nomade du musée Corneille. © Pascal Levaillant

     

    "Le 15 octobre 2017, le Jardin Nomade de Pascal Levaillant, installé depuis mi-mai au Musée Pierre Corneille de Petit-Couronne (Seine-Maritime) ira orner d'autres paysages. Derniers jours pour profiter de cette exposition botanique [...] S'inspirant de Rousseau, Flaubert ou Sand, Pascal Levaillant cultive depuis toujours et avec ardeur l'art de la promenade et de la botanique...

    Le Jardin Nomade du musée Pierre Corneille s'inscrit dans un théâtre de verdure, où la nature est mise en scène à travers les collections de Pascal Levaillant."

    rendez-vous le 14 et le 15 octobre de 14h00 à 17h00 sur site

    rendez-vous le 14 et le 15 octobre de 14h00 à 17h00 sur site

    Partager cet article
    Repost0
    14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 22:16
    Pascal Levaillant au château du Taillis - 16 et 17 septembre 2017

    Pascal Levaillant au château du Taillis - 16 et 17 septembre 2017

    Pascal Levaillant aux journées du patrimoine 2017 au Château du Taillis - Duclair

     

    Dans le cadre des Journées du Patrimoine 2017, je suis invité par le Château du Taillis à exposer mon herbier contemporain (60 essences végétales)  par une implantation d'un jardin nomade dans le parc du château.

    samedi 16 septembre de 14h00 à 16h30

    dimanche 17 septembre de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h30

     

    on en parle sur Paris Normandie:

    http://www.paris-normandie.fr/region/le-chateau-du-taillis--nouvelle-edition-des-journees-du-patrimoine-samedi-16-et-dimanche-17-septembre-tp-JP10866438

    extrait: 

    "Le château du Taillis propose des visites libres et guidées, ainsi que des conférences et ateliers. La présence exceptionnelle de Pascal Levaillant et de son herbier nomade sera un des temps forts du week-end..."

     

    www.paris-normandie.fr › Région

    Dernière idée en date : la mise en place de jardins éphémères dans les ... ainsi installer un herbier nomade dans le parc du château du Taillis, ...

     

    levaillant.pascal.over-blog.com/.../herbier-contemporain-aire-du-staphylier-graines-in...

    10 nov. 2016 - graines du staphylier - J'herborise au château du Taillis depuis 2015. Si on sait que le staphylier est répandu dans les parcs et jardins, pour l'instant il se ... Mosaïque végétale et Jardin nomade © Pascal Levaillant 2004-2016.

     

    www.agri-culture.fr/evenements?distance[postal_code]...20...tid...
    Exposition « Jardin nomade un herbier contemporain" de Pascal Levaillant .... les murder party, autant d'animations que le château du Taillis propose tous les ...

    ​​​​​​​

    ​​​​​​​

     

    un aperçu de l'herbier contemporain

    un aperçu de l'herbier contemporain

    un aperçu des essences végétales convoquées

    un aperçu des essences végétales convoquées

    Artiste-botaniste et  de Land Art,plasticien, mosaïste et nomadiste,  j’herborise depuis 2004 afin de poursuivre mon  herbier contemporain, mon jardin nomade, ma mosaïque végétale.

     

    Mon herbier contemporain se présente sous une forme contemporaine d'un jardin nomade et d'une mosaïque végétale  dont les matières sont installées dans des tamis.  

    Ces ressources naturelles combinent, dans un ordonnancement esthétique, forme, couleur, volume, plasticité, odeur, saveur. 

     

    Un herbier contemporain, un jardin nomade, une installation land art contemporain

     

     

    Sur les pas de Maupassant «  un normand »

    Cette randonnée en vallée Seine normande fut le déclencheur de cette herborisation au Château du Taillis. En effet cette randonnée un peu particulière partant de St Paul, hameau de Duclair sur l'ancien lit de la Seine et de l'Austreberthe (méandre fossile) nous a conduit   sur une voie communale qui n'est autre de l'ancien chemin de traverse que cite Maupassant dans "un normand" , chemin de traverse nommé aujourd'hui GR23A menant à l'ancienne ferme puis à la fameuse chapelle « Notre Dame du Gros-Ventre" célèbre pour les croyances. Je cite: " Située dans la forêt " royale" de Jumièges (700 Hectares) à mi-chemin entre Duclair et Jumièges. Érigée en 1787, elle fit l'objet de nombreux pèlerinages. Une messe en plein air y est encore célébrée le jour de l'Ascension. Dans sa nouvelle " un Normand "  Maupassant l'appelle : " Notre Dame du Gros Ventre "".in: La chapelle "La mère de Dieu" - Mairie de Jumièges jumieges.com/ . Avant que le chemin s'enfonce dans le taillis, nous basculons à gauche afin de suivre un petit sentier de randonnée qui s'écarte du GR23A qui ce dernier entre dans la forêt de Jumièges suivant ainsi "la côte" de la Seine sur la commune de Mesnil-sous-Jumièges (altitude 25m). Le chemin suit alors la côte jusqu'à son sommet (84 m d'altitude). Le sous-bois est tapissé de myrtilliers, de cônes de pin sylvestre et de fougères par endroits. Si alors nous avions emprunté le GR23A, nous aurions frôlé la Seine sans jamais la voir alors que du temps de Maupassant on peut imaginer selon le récit "d'un normand" qu'il était possible d'observer la Seine. In: Randonnée pédestre en bord de Seine normande de Poses à l'estuaire - étape 18 - Duclair - Le Mesnil-sous-Jumièges - Jumièges - 2008-2015 -  article du 2 novembre 2015

    Sur les pas de Flaubert

    « Car tout existe dans la nature, donc tout est légitime, tout est plastique »  Gustave Flaubert, L’éducation sentimentale

     

    Flaubert et George Sand avait un goût prononcé pour la botanique dont ils évoquent leur pratique commune lors des séjour de George Sans à Croisset:  « En 1867, elle écrit à Flaubert : « Je prends un bain de botanique, je me porte comme un charme, je bois de la botanique » et, en 1872, au même Flaubert : « Ce que j’aimerais, ce serait de me livrer absolument à la botanique, ce serait pour moi le paradis sur la terre ». »

    SAND À CROISSET, 24-26 mai 1868

    « Lundi, 25 mai : Croisset. Temps superbe. On déjeune et on va en voiture à Saint-Georges, par une cavée charmante au milieu des bois. Des tas de fleurs partout : le géranium purpureum superbe ; des polygalas, une  scrophulaire. Le Saint-Georges, ancienne abbaye romane très belle ; salle de chapitre très conservée. On va à Duclair, où on laisse reposer les chevaux, et on revient par Canteleu où je monte sur le siège pour voir le   pays admirable. La descente, enchantée. »

     

     

    Sur les pas de Jean Jacques Rousseau

    Cette découverte me réjouit & m’amusa très–long-tans & finit par celle d’une plante encore plus rare, sur-tout dans un pays élevé, savoir que le verastium aquaticum que, malgré l’accident qui m’arriva le même jour, j’ai retrouvé dans un livre que j’avois sur moi & placé dans mon herbier 

    Jean-Jacques Rousseau, les rêveries du promeneur solitaire

     

    Depuis  ma prime jeunesse, j’aime collecter, ramasser, cueillir toutes sortes de matières du règne végétal, minéral et animal  aussi et  depuis 2004,  je détourne activement ces végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

     

            Ma démarche  s’inscrit dans projet esthétique  élaboré à partir d’éléments  collectés, sélectionnés, installés « in situ » ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

    La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature  tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne végétal.

     

            Créer avec et au sein du règne végétal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime  avec la nature depuis ma prime jeunesse.

    Ainsi sélectionné, le végétal devient  matière,  motif, matériau, médium,  support pour la création.

    Le végétal  offre  une diversité,  une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie  richesse des tonalités trouvées dans la nature au gré des balades, des collectages de feuilles, feuillages, bois, capsules, lanternes, cupules, graines, fibres, bogues, cosses…

     

            Incorporer notamment le végétal dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs,  le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

     

            J’aime ancrer mes œuvres au cœur des lieux de vie des hommes y compris dans des espaces naturels (forêts, rives, plages des rivières et fleuves, littoral …)

     

    Depuis 2015, j’herborise au parc, à l’arboretum et au jardin du château du Taillis

    graines du staphylier, pépites du château du Taillis

    graines du staphylier, pépites du château du Taillis

    gousses du staphylier, spécimen exceptionnel

    gousses du staphylier, spécimen exceptionnel

    Jardin nomade et herbier contemporain au château du Taillis aux Journées du Patrimoine 2017

    Jardin nomade et herbier contemporain au château du Taillis aux Journées du Patrimoine 2017

    Jardin nomade et herbier contemporain au château du Taillis aux Journées du Patrimoine 2017

    Jardin nomade et herbier contemporain au château du Taillis aux Journées du Patrimoine 2017

    Jardin nomade dans la serre du château du Taillis aux Journées du Patrimoine 2017

    Jardin nomade dans la serre du château du Taillis aux Journées du Patrimoine 2017

    Château du taillis 17 septembre 2017

    Château du taillis 17 septembre 2017

    château du Taillis - 17 septembre 2017 Journées du Patrimoine

    château du Taillis - 17 septembre 2017 Journées du Patrimoine

    Partager cet article
    Repost0
    26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 21:02
    En canoé sur la Seine entre Duclair et Hénouville

    En canoé sur la Seine entre Duclair et Hénouville

    En Seine: brèves de traversées et autres courts récits...à suivre

     

    Mes premiers souvenirs de la Seine datent des années 60.

     

    Nous allions chaque été en famille rejoindre la Savoie en août.

    Mon père conduisait la Dauphine jaune et plus tard la Simca, la Taunus...

    Nous étions  souvent nombreux dans le véhicule, moi sur les genoux de ma mère à l’avant, mes frères et sœurs à l’arrière  et puis les ainés avaient pris de train peu avant.

    Placé devant, confortablement installé, sur les genoux de ma mère je pouvais à loisir regarder la route, le paysage et les contrées traversées.

    Après Rouen, mon père empruntait  la nationale 13 de Rouen à Louviers.

    La Seine à RouenQuand je voyais  la Seine, c'était l'été,  début août sur la route des vacances vers Chambery
    Nous passions alors vers 3h00 à Rouen, la route passait sur les quais de Rouen rive droite
    La nuit et la lune faisait scintiller les flots du fleuve.

    Nous longions ainsi sur  environ dix  kilomètres  la Seine sous les coteaux d’Amfreville la Mi Voie, Belbeuf, St Adrien et Port St Ouen, juste avant de remonter la côte vers le plateau d' Ymare et  avant de la retraverser  à  Igoville- Pont de l’Arche.

    Nous chantions « sur la route de Louviers » entonné par ma mère.

    Son père fut jadis cantonnier.

    La vision de la Seine au clair de lune, je m’en souviens alors que j’étais tout petit.

    Mon père nous racontait les échappées de Jacques Anquetil, nous passions  en effet  pas loin de son fief.

    Au retour nous repassions à Rouen en sens inverse.
    La Seine nous annonçait à coup sûr la montée sur le plateau qui nous rapprochait d'Hautôt-St-Sulpice avant 1964 ou d'Yvetot après notre déménagement.

    Sur le trajet je dormais peu pour mieux comprendre les paysages, les pays traversés  sur cette longue diagonale de Rouen  aux Alpes en passant  soit par le Morvan, Auxerre, Avalon, Saulieu... le plus souvent par la Nationale 6
    Parfois nous rattrapions via Orléans la nationale 7 de Nevers à Moulins en Allier avant de rejoindre Paray-le-Monial puis Mâcon

    Les quais de Seine, rive droite à Rouen

    Les quais de Seine, rive droite à Rouen

    La route de Paris à St Adrien, commune de Belbeuf

    La route de Paris à St Adrien, commune de Belbeuf

    La Seine et le mascaret à Caudebec-en-Caux.

     

    Petit j'ai souvenir d'avoir vu le mascaret à Caudebec-en-Caux. Je ne sais plus en quelle année exactement.
    Chaque année c'était l'attraction aux marées d équinoxes.
    S'approcher de la Seine était compliqué tant il y avait du monde agglutiné sur le quai Guilbaud.
    Nous attendions que la vague déferle  se brisant près de la cale du bac.

    Effrayé et impressionné par ce spectacle  nous repartions  avec ces images gravées

    dans nos têtes.

    Le mascaret (la barre) à Caudebec-en-Caux

    Le mascaret (la barre) à Caudebec-en-Caux

    Souvenir de la Seine à Tancarville.

     

    Toujours dans leannées 1960 quand nous allions en Bretagne chez nos cousins Levaillant  nous prenions la  route de l'ouest.

    Notre point de passage était le plus souvent le pont de Tancarville car ce pont nous faisait gagner un temps considérable.

    Franchir le bac à Caudebec-en-Caux nécessitait un temps d'attente plus ou moins long.
    Franchir ce nouveau pont nous offrait une perspective  incroyable à 60  mètres au dessus de l'estuaire.

    A cette époque ni le pont de Normandie ni celui de Brotonne étaient alors encore construits.

    Le pont de Tancarville

    Le pont de Tancarville

     

    Quillebeuf-sur-Seine

    Quel souvenir de la Seine ai-je d'elle à Quillebeuf-sur-seine sinon certaines traversées sur ce grand bac  aussi grand que celui de Duclair qui pouvait contenir bien plus de véhicules que celui de Caudebec-en-Caux
    Nous l'empruntions, là encore pour nous rendre en Bretagne tantôt par le pont de Tancarville ou par le bac de Quillebeuf, à l'aller comme au retour.
    C'est l'odeur des raffineries de pétrole qui nous impressionnait  ainsi que le temps de cette traversée insolite sur une partie plus large près de l'embouchure du fleuve.

    Quillebeuf-sur-Seine, jadis

    Quillebeuf-sur-Seine, jadis

    Quillebeuf-sur-Seine aujourd'hui

    Quillebeuf-sur-Seine aujourd'hui

    Traversée de la Mailleraye-sur-Seine au Trait


    Avant le pont de Brotonne j'ai  également pris ce bac avec ma bicyclette, ce bac faisait un léger parcours en Seine soit avec le courant soit contre le courant selon la marée.


    Je me souviens de cette ballade en Seine que je prenais que très rarement privilégiant soit le passage  de Duclair ou celui de Caudebec  pour rejoindre le plateau du pays de Caux.
    J'ai eu l'impression d'une vraie mini croisière en Seine à cet instant,  daté   évidemment avant la construction du Pont de Brotonne qui fête ses 40 ans cette année.

    Le bac avant l'ouverture du Pont de Brotonne

    Le bac avant l'ouverture du Pont de Brotonne

    Les chantiers du Trait (construction navale)

    Les chantiers du Trait (construction navale)

    Aire de repos aujourd'hui pour camping-cars à La Mailleraye-sur-Seine (Arelaune-sur-Seine)

    Aire de repos aujourd'hui pour camping-cars à La Mailleraye-sur-Seine (Arelaune-sur-Seine)

    De la cale de l'ancien passage d'eau au Trait (Maison Blanche)

    De la cale de l'ancien passage d'eau au Trait (Maison Blanche)

     

    Freneuse

    Plus tard  dans les années 70 nous allions en famille à Freneuse pour des déjeuners sur l'herbe en bord de Seine (bras de Seine)  dans la famille de ma future belle-sœur dont la famille possédait une petit bout de terrain.
    J'ai découvert la Seine et ses bras que l'on retrouve également à Orival peu après Oissel.
    J'aimais cette vision insolite du fleuve et de ses  prairies de bord de Seine ou chacun y plantait soit sa caravane, sa tante ou son bungalow.
    Ambiance déjeuner sur l'herbe garanti à l'ombre des saules et des  aulnes.

    Freuneuse, vue de la Seine

    Freuneuse, vue de la Seine

    Les bords de Seine sous le pont autoroutier

    Les bords de Seine sous le pont autoroutier

    Du haut des coteaux de Freneuse

    Du haut des coteaux de Freneuse

     Duclair et Connelles: rochers d'escalade

    Dans les années 1970 afin de se préparer à  la montagne et notamment l'ascension du mont Pourri en Savoie ou pour notre périple  franco-italien (du départ de  Peisez-Nancroix au Col du Mont puis du col de la Finestra  au col du  Rhemes-Golette en Italie puis du col du Palet à Pensez Nancroix), en Normandie nous nous entrainions  au rocher de Gargantua, surplombant la Seine à proximité de La  Fontaine entre St Martin de Boscherville et Duclair.
    Sur ce pinacle nommé  ainsi le panorama sur la vallée m a enchanté  et tout autant le plaisir de surplomber le fleuve en contrebas que seul la route séparé du pied de la falaise.
    Cet entraînements à l'escalade  était primordial pour nous, savoyard d'adoption  mais normand de coeur.
    Quand nous avions plus de temps nous allions nous entraîner à Connelle dans l Eure sur les coteaux escarpés et sur les rochers d'escalade étalonné de 4 à  10 en terme de difficultés d'ascension.
    La encore le point de vue est exceptionnel.

    Des hauteurs des falaises,  commune de St-Pierre-de-Varengeville

    Des hauteurs des falaises, commune de St-Pierre-de-Varengeville

    Des hauteurs des falaises,  commune de St-Pierre-de-Varengeville lors de l'Armada

    Des hauteurs des falaises, commune de St-Pierre-de-Varengeville lors de l'Armada

    Au dessus du fleuve

    Au dessus du fleuve

                                             
    La traversée de la Seine  à l'intérieur du Pont de Brotonne pendant sa construction (1976)

    Un bande de copains en R5  de couleur crème fonçait  en fin de journée  vers la route en chantier vers le pont de Brotonne pas encore achevé.
    Trouvant un accès  pour rouler  sur la voie d'accès  nous arrivions à l'entrée du Pont encore en travaux.
    Nous entrons à l'intérieur du Pont absolument creux sous la voie routière et sur le socle des travées reliées entre elles.
    Nous avons ainsi progressé  à l'intérieur du Pont le traversant de part en part sans jamais voir la Seine au demeurant
    À 60 m au dessus du vide nous n'étions ni inconscients ni téméraires mais curieux de cette prouesse technologique dont plus personne aujourd'hui n'y prête attention sauf à lui rappeler des 40 ans d'existence cette année 2017.

    L'impressionant pont de Brotonne

    L'impressionant pont de Brotonne

    Sous le tablier du pont de Brotonne

    Sous le tablier du pont de Brotonne


    Traversée de la Seine par le bac, par le passage d'eau de Mesnil-sous-Jumièges


    Début des années 1980, lors d'un périple  à bicyclette autour de la Seine maritime sur huit jours, partis de Doudeville nous avons traversé la Seine en deux points de passage, le premier à Mesnil-sous-Jumièges et le second à la bouille.

    Cette "grande boucle" en Seine Maritime nous a conduit de Doudeville aux boucles de la Seine puis nous avons traversé la forêt de Roumare pour rejoindre Bocasse puis  l'extrémité du département au confis de l'Oise  pour  enfin rejoindre le littoral par la vallée de la Bresle et revenir par la côte jusqu'à Veules-les-Roses afin de bifurquer vers Doudeville.

    Les deux passages d'eau sur la Seine nous ont permis de découvrir la forêt de Mauny que je ne connaissais pas avant.

    Le bac à Mesnil-sous-Jumièges

    Le bac à Mesnil-sous-Jumièges

    Traversée du  bac à Mesnil-sous-Jumièges

    Traversée du bac à Mesnil-sous-Jumièges

    Bédanne et Poses

    En 1984, j'apprends pour la première fois à tenir debout sur une planche à voile à Bédanne puis ensuite à Poses
    C'était en prévision d'un séjour à Mur-de-Bretagne  puis une expérience en mer à Biniccouplée d'une séquence de Speed Sail.
    Nous étions en formation de techniques éducatives et sportives inscrites à notre programme de formation d' éducateur spécialisé, IRFTS de Canteleu.
    Cette vie de groupe était essentielle dans ce cursus.
    Pour autant le choix du séjour me convenait  parfaitement car ilme permettait de  revenir  après une dizaine d'années  dans ce cœur de Bretagne.
    Là encore sur la base de loisirs de  Bédanne  je découvrais une vision de la Seine et de ses carrières et ballastières à ciel ouvert découvrant des espaces nautiques insoupçonnés comme ceux de Jumièges ou de Venables bien plus en amont dans l'Eure.
    Juste le temps de prendre la mesure du vent sur la voile et glisser sur le bassin d'eau à vive allure, se prendre des gamelles et peiner à remonter sur la planche et nous testions à nouveau nos planches sur le lac de Poses avant de partir en séjour en Bretagne.

    Sur la base nautique de Bédanne

    Sur la base nautique de Bédanne

    L'autre base nautique à Poses vu des côteaux

    L'autre base nautique à Poses vu des côteaux

    Hénouville-Duclair-Berville-sur-Seine en canoë en 1997

    La fin de l'été approchait, avec mes amis nous revenions quelques semaines avant de l'Ile et Vilaine où nous avions descendu la Vilaine du sud de Rennes  jusqu'à l'estuaire.

    Aguerri à l'art de cette navigation fluviale et maritime, nous avions décidé de poursuivre le temps d'une journée une descente de la Seine de la base nautique d' Hénouville jusqu'à Duclait ou la cale de Berville-sur-Seine.

    Le courant était favorable à la descente mais il nous fallu combiner une navigation à contre courant au retour.

    Belle expérience en Seine, sur la Seine un dimanche d'été, il y a déjà 20 ans.

    De la base nautique d'Hénouville

    De la base nautique d'Hénouville

    A la descente vers Duclair

    A la descente vers Duclair

    Sur le fleuve

    Sur le fleuve

    Départ de la cale  Berville-sur-Seine

    Départ de la cale Berville-sur-Seine

    Retour à la base d'Hénouville

    Retour à la base d'Hénouville

    Retour à la base d'Hénouville

    Retour à la base d'Hénouville

    Chemins de traverses à Caudebec-en-Caux, 1998

    Calme, repos et détente à Caudebec-en-Caux: remède à la mélancolie.

    Bien connue des cauchois, Caudebec-en-Caux est un de leur remède à la mélancolie, tant les promeneurs viennent s'y promener, s'y distraire, s'y divertir, y flâner, y faire jouer leurs enfants, y faire jadis un mini-golf, dans des temps plus anciens on y apprenait  même à nager, à faire de la voile toutefois il subsiste un club de voile et d'aviron.

    Caudebec-en-Caux est  et reste bien la"perle de la Seine" entre Rouen et le Havre.

    Cependant, Villequier et La Bouille ne manquent pas d'atouts.

     

    Remède à la mélancolie - 1998

    Remède à la mélancolie - 1998

    Land Art  sur l'ancienne cale (Biennale art du Bois Flotté 2014)

    Land Art sur l'ancienne cale (Biennale art du Bois Flotté 2014)

    Poteau indicateur

    Poteau indicateur

    Aviron

    Aviron

    Peinture par Olivier Desvaux sur le quai Guilbaud

    Peinture par Olivier Desvaux sur le quai Guilbaud

    Avec le peintre Olivier Desvaux

    Avec le peintre Olivier Desvaux

    La traversée de la Seine  ( piéton) à Yainville-Heurteauville

    Ce fut lors de l'attente de l'armada  1999,  basé au point EDF de Yainville accompagné de ma famille, de ma mère et de ma soeur M.

    Le bord de Seine

    Le bord de Seine

    La Traversée

    La Traversée

    levaillant.pascal.over-blog.com/.../la-seine-de-rouen-a-paris-du-point-de-vue-du-resea...

    11 sept. 2014 - La Seine s'écoule de Paris à l'estuaire tout en longeant parfois le réseau ferré ou ... Overblog ... La Seine de Rouen à Paris du point de vue du réseau ferré par Pascal Levaillant ... Pas facile les prise de vue à bord du train

    levaillant.pascal.over-blog.com/.../rouen-a-paris-la-seine-vue-du-rail-pascal-levaillant-...

    8 avr. 2015 - La Seine de Rouen à Paris vue du rail. Aller à Paris en train est assez banal, cependant contemplez la Seine vu de la fenêtre du train suppose ...

    Caudebec-en-Caux, Rives-En-Seine

    levaillant.pascal.over-blog.com/.../randonnee-pedestre-en-bord-de-seine-normande-d...

    29 déc. 2015 - MuséoSeine et l'Hôtel de Ville de Caudebec-en-Caux (Rives-en-Seine) Randonnée pédestre en bord de Seine normande de Poses à ...

    Le bac à quai

    Le bac à quai

    La grande parade à Caudebec-en-Caux (1989)

    La grande parade à Caudebec-en-Caux (1989)

    Rive gauche

    Rive gauche

    Les mythiques capitaines du bac

    Les mythiques capitaines du bac

    L'ancien port

    L'ancien port

    Le bac, sur la rive gauche

    Le bac, sur la rive gauche

    En amont et en aval de Rouen, la Seine, le port

    levaillant.pascal.over-blog.com/.../randonnee-pedestre-en-bord-de-seine-normande-d...
    8 août 2015 - la Seine à Rouen Randonnée pédestre en bord de Seine normande de Poses à l'estuaire - étape 8 - Rouen rive-droite - Sahurs - Seine ...
    levaillant.pascal.over-blog.com/.../randonnee-pedestre-en-bord-de-seine-normande-d...

    6 août 2015 - La côte de Bonsecours, la cathédrale de Rouen Randonnée pédestre en bord de Seine normande de Poses à l'estuaire - étape 7 ...

    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits
    En Seine: brèves de  traversée et autres courts récits

    A suivre...

    Partager cet article
    Repost0
    19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 21:10
    flyer de Récup'Art 2017 Abbaye du Valasse

    flyer de Récup'Art 2017 Abbaye du Valasse

    [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant  2016-2017 

    Récup'Art du 1er juillet au 31 août dans le parc de l'Abbaye du Valasse - Gruchet-le-Valasse

     

    L’installation en extérieur sur la pelouse à proximité du bassin de la fontaine consiste en un touret embobiné de matières et de rebuts manufacturés récupérés en bord de Seine et en zone littorale de la Côte d’Albâtre.

    le thème de l'exposition à laquelle vont participer 38 artistes est "chacun sa nature"

    La mienne est d'agiter nos consciences pour nous aider à prendre la mesure de nos dérives sociétales  qui nous conduisent à consommer et à jeter me^me si la tendance est au recyclage.

    Et pourtant pourquoi encore tant et tant de matières et de rebuts sur nos plages que la végétation dissimule si bien.

    Et pourtant si nous continuons comme cela nous allons à la catastrophe.

    Ma nature est de réduire nos consommations au minimum de production de rejets dans l'atmosphère sans pour autant poursuivre l'aventure d'apprentis sorciers qui ont créé l'énergie nucléaire sans savoir la démanteler.

    Tout récupérer c'est consommer moins, produire moins, rejeter moins et affirmer une citoyenneté responsable pour les générations futures.

    [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant  2016-2017

    [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant 2016-2017

    Trouvons une seconde vie à nos déchets, le timbre de circonstance

    Trouvons une seconde vie à nos déchets, le timbre de circonstance

    [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant  2016-2017

    [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant 2016-2017

    [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant  2016-2017

    [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant 2016-2017

    [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant  2016-2017

    [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant 2016-2017

    Sur une plage de la Seine normande [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant  2016-2017

    Sur une plage de la Seine normande [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant 2016-2017

    Sur une plage de la Seine normande [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant  2016-2017

    Sur une plage de la Seine normande [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant 2016-2017

    Sur une plage de la Seine normande [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant  2016-2017

    Sur une plage de la Seine normande [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant 2016-2017

    [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant  2016-2017

    [touret’cupérer] - c’est ma nature @ Pascal Levaillant 2016-2017

    TOURET'CUPERER, C'est ma nature - Pascal Levaillant 2017

    TOURET'CUPERER, C'est ma nature - Pascal Levaillant 2017

    Partager cet article
    Repost0
    15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 15:38
    Picasso  vu par Pascal Levaillant 2016-2017

    Picasso vu par Pascal Levaillant 2016-2017

    Picasso à Picasso à Grand Couronne 2016-2017

    Projet  de réappropriation culturelle 2016-2017

    "Au 20e siècle, la nature morte ne disparaît pas : juste avant la Première Guerre mondiale, les cubistes (Braque, Picasso, Gris) peignent des bouteilles, des guéridons, des cartes à jouer, des journaux ; mais leur but n’est plus de les représenter fidèlement puisque, désormais, la photographie le fait beaucoup mieux ; c’est plutôt de s’en servir comme matière d’expérience pour représenter autrement l’espace et le volume."

    citation extraite de récupération et détournement d'objets - Centre Pompidou

    mediation.centrepompidou.fr/.../DossierDaideAlaVisite_RecuperationEtDetournement...

     

     

     

    C’est dans cet esprit insufflé par Guillaume APOLLINAIRE que Braque et Picasso puis Schwitters, Arp et les dadaistes que la peinture s’est montrée plus audacieuse, plus plasticienne et cela durablement.

    Tous élèves de cette école se sont projetés dans cette "machine à remonter le temps"  le rapportant au XXème siècle dans lequel Picasso a vécu.

    C’est avec audace et brio que ces jeunes plasticiens ont vécu durant cette année un acte de création  avec pour inspiration Picasso et son travail de sculpture-assemblage et de collage.

    Quelle effervescence, quelle liberté d’agir et de ressentir.

    Aller au bord de la Seine et au Musée, voilà de vraies aventures qui ont accompagné cette démarche.

    J'ai pu avec bonheur accompagner les enseignants et les équipes éducatives de cette école.

    Je les félicite et je trouve le résultat exceptionnel.

    Mais ce n’est pas tant le résultat qui m'importe mais davantage  le chemin parcouru ensemble qui restera gravé à tout jamais dans ma mémoire et mon parcours d’artiste et de plasticien.

    Pascal Levaillant 2017

     

     

    « Picasso à Picasso » a été un projet pluridisciplinaire touchant à la culture humaniste avec sa dominante artistique, touchant à la citoyenneté alliant la maîtrise de la langue, l’acquisition de l’autonomie et la coopération entre élèves d’une même école.

    Un projet dont l’objectif fut aussi de participer à la réhabilitation autour du nom qui la définit tout en contribuant à redorer l’établissement ce qui a engagé toute la communauté éducative : l’école, les enseignants, les élèves mais aussi les partenaires institutionnels (Mairie)

    Les matériaux utilisés ont été issus de la récupération de matières collectées sur le littoral et les rives de la Seine dont du bois flotté, des coquillages, des flotteurs, des matières plastiques, des écorces, des bouchons en liège, des capsules, des rebuts échoués.

    Une visite au bord de la Seine a permis aux élève de  se rendre compte de l'importance des  "flottants" s’échouant en  bord de Seine y compris à proximité de la cale de Petit-Couronne, par exemple.

    Ce fut comme retour d’expérience une sensibilisation à l’éducation à l’environnement, à la citoyenneté, à l’écologie, au développement durable…

    Sur sa dimension plasticienne proprement dite ce fut l’occasion de contribuer collectivement à l’embellissement d’une école, de sensibiliser les élèves et les familles à l’art comme vecteur de lien social y compris par des ateliers décloisonnés inter-classes.

    Ce fut encore l’objet d’une sensibilisation à l’art contemporain, à l’œuvre plurielle de Picasso dans des domaines moins connus du grand public.

    Ce fut enfin une confrontation dynamique du travail réalisé (près de 30 formats) accrochés sur les murs du rez-de-chaussée aux deux étages de l’école sur les murs des couloirs et du hall d’accueil avec les visites effectuées au Musée des Beaux Arts de Rouen (exposition des dessins, peintures et sculptures de Picasso dans sa période à Boisgeloup à Gisors).

    Pour ma part j’ai réalisé le Pixel-Artmosaic du portrait de Picasso qui est désormais visible de la rue et de l’entrée principale de l’école.

    La mosaïque–scrabble de Picasso a été conçue en grande partie par des mots trouvés par les élèves eux-mêmes.

    Enfin, le modèle du carton d'invitation que j'ai réalisé à partir des photographies prises des mains des élèves  sera le prochain logo de l'école.

     

     

     

     

     

    invitation au vernissage

    invitation au vernissage

    invitation au vernissage verso

    invitation au vernissage verso

    la mosaïque de Picasso - Ecole Pablo Picasso et Pascal Levaillant 2017

    la mosaïque de Picasso - Ecole Pablo Picasso et Pascal Levaillant 2017

    l'affiche et le futur logo - Ecole Pablo Picasso et Pascal Levaillant 2017

    l'affiche et le futur logo - Ecole Pablo Picasso et Pascal Levaillant 2017

    les mains du maître

    les mains du maître

    les mains des élèves - 1

    les mains des élèves - 1

    les mains des élèves - 2

    les mains des élèves - 2

    les mains des élèves - 3

    les mains des élèves - 3

    les mains des élèves - 4

    les mains des élèves - 4

    les mains des élèves - 5

    les mains des élèves - 5

    les mains des élèves - 6

    les mains des élèves - 6

    les mains des élèves - 7

    les mains des élèves - 7

    les mains des élèves - 8

    les mains des élèves - 8

    les mains des élèves - 9

    les mains des élèves - 9

    les mains des élèves - 10

    les mains des élèves - 10

    les mains des élèves - 11

    les mains des élèves - 11

    les mains des élèves - 12

    les mains des élèves - 12

    Sans titre - format carré 1 - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 1 - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 2 - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 2 - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 3 - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 3 - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 4 - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 4 - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 5 - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 5 - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 6 - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 6 - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 7 - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 7 - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 8 - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 8 - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne 1 - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne 1 - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne 2 - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne 2 - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne a - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne a - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne b - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne b - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne c - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne c - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne d - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne d - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne e - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne e - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne f - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne f - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne g - assemblage - collage

    Sans titre - format colonne g - assemblage - collage

    Sans titre - format carré 13 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format carré 13 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format carré 14 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format carré 14 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format carré 15 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format carré 15 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 1 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 1 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 2 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 2 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 3 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 3 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 4 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 4 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 5 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 5 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 6 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 6 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 7 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 7 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 8 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - format rectangle 8 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - formats rectangle 1 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - formats rectangle 1 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - formats rectangle 2 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Sans titre - formats rectangle 2 - assemblage - collage réalisation autres classes associées

    Le Pixel-Artmosaic du portrait de Picasso par Pascal Levaillant, format visible façade rue.

    Le Pixel-Artmosaic du portrait de Picasso par Pascal Levaillant, format visible façade rue.

    Partager cet article
    Repost0

    Présentation

    • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
    • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
    • Contact

    Recherche

    Pages: Côte D'albâtre À Pied