Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2021 2 09 /11 /novembre /2021 18:29
Pascal Levaillant présente deux mosaïques à la 5e Biennale de Mosaïquesennord 2021 à Hazebrouck  du 11 novembre 2021 au 9 janvier 2022
Un prochain rendez-vous avec l'art de la mosaïque

Un prochain rendez-vous avec l'art de la mosaïque

Je vais présenter deux mosaïques créées spécialement pour Mosaiques en Nord

Elle seront visibles dans deux des quatre sites dédiés à cette 5e biennale de mosaïque.

C'est la cinquième fois consécutive que j'ai été sélectionné pour cette biennale de mosaïque. 

 

Mon projet avec la pierre de Pernes 2021
 
[Le mur du développement durable circulaire] carré de mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2021
Une œuvre faite de pierre et de bouse : une première mondiale

 
La visée du projet et une représentation d’un fragment du mur du développement durable et circulaire, un mur imaginaire incarnant la solidarité, le clos protecteur, l’anti mur frontière.
 
Ce mur est érigé avec des fragments de pierre de Pernes aux tonalités grises et ocres et des mini briques de matières végétales et animales assemblées dans un format carré de 50X50 cm encadré de bois flotté.

Plutôt que construire entre les hommes des murs, construisons des murs de résistance à l’inhumanité.
 
Fait de pierre, de matières végétales et animales, ce mur au carré incarne la biodiversité du monde présente dans les règnes, minéral (pierre), végétal (lichen, chanvre…) et animal (grebon savoyard, (charbon de brebis et/ou de chèvre et/ou boulette et paille séchée), daté de 1970 provenant de Bonneval-sur-Arc en octobre 2019)).

 

Mon projet "Matières et Variations" 2021

Channel n°65 carré bleu - Les maux bleus de l'estran 2021

Ce format évoque l'estran devenu une décharge à ciel ouvert, jonché des rebuts de l'homme moderne peu soucieux de l'impact de ces plastiques, de ces déchets sur l'environnement terrestre et marin que représente l'estran, "territoire du vide" selon Alain Corbin.
A la fin de l'hiver, certaines communes du littoral tentent de tout racler sur certaines plages avant la venue des estivants pour enlever les déchets gisant dans la laisse de mer mais elles emportent tout y compris la biodiversité présente depuis la nuit des temps.
En fait ce sont que les polluants (briquets, cartouches maillage de filets, bouteilles, jouets etc. ) qu'il faut prélever et non les bois flottés, les capsules, les coquillages, les algues... qui servent de refuge naturel à la faune et à sa reproduction.
Le titre des maux bleus incarne cette problématique suite à mes ramassages sélectifs de matières polluantes sur l'estran, ce que je fais depuis 2008.
Ici ce sont des cartouches de chasse et des briquets.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Pages: Côte D'albâtre À Pied