Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2018 5 09 /11 /novembre /2018 06:04

 

 

 

Depuis 2004 j’herborise en milieu naturel ainsi que dans les espaces ordonnancés dans les sites tels que les parcs et jardins, ce fut dans le parc de  l’abbaye de Jumièges (domaine public)  puis en 2015 dans le parc et jardin du château du Taillis à Duclair (domaine privé) que j’ai pu commencer à compléter  dès 2014 ma collection de fruits et graines collectés dans les milieux naturels

 

 

 

                     

Sites herborisés ou en cours

en cours d’herborisation

en 2020

- au Conservatoire botanique National de Bailleul

- au parc Barbieux à Roubaix

- dans la ville de Wissembourg 

- à la Chartreuse de Neuville

- au jardin des Charmettes à Chambéry 

- au château de Vascoeuil

- au jardin de la villa Majorelle à Nancy

et déjà 

- au domaine de Courboyer, Parc Naturel Régional du Perche (Orne, Nocé)

- au domaine de Villarceaux (Région Ile-de-France)

- au domaine du Haras National du Pin dans l’Orne

- au domaine d’Harcourt dans l’Eure (arboretum)

- au domaine de la Roche-Guyon en Ile de France

- au domaine de la ferme du Cotentin à Sainte-Mère-l’Eglise

 

- aux Jardins du Luxembourg à Paris

- aux Jardins Suspendus du Havre

 

- au jardin de la Fondation Claude Monet à Giverny

- au jardin de l’île de Tatihou

- au jardin de la maison Jacques Prévert à Omonville-la-Petite

- au jardin de la Maison natale de JF Millet à Gréville-Hague

- au Jardin des Plantes de Rouen

- au Jardin des Plantes d’Avranches

- au Jardin des Plantes de Caen

- au Jardin des Plantes de Coutances

- au jardin des explorateurs (collectage) et de Stangalard (photographies au jardin du Conservatoire National) à Brest

- au jardin du Pavillon Flaubert à Croisset,  

- au jardin Le Gall à Paris 13ème

- au jardin H. Le Sidaner à Gerberoy

- au jardin des ifs à Gerberoy

- au jardin du musée Gustave Flaubert et d’Histoire de la médecine à Rouen

- au jardin du Musée Pierre Corneille à Petit-Couronne et dans le jardin de la commune

- au jardin du Musée de l’Art Religieux à Sées

- au jardin du Conseil Départemental de l’Orne à Alençon s Départementales de l’Orne à Alençon

- au jardin du manoir de la buissonnière à Yvetot, 

- au jardin du par ces marronniers, rue des fonds, Yvetot

- au jardin de la Ville de Grand-Couronne dont celui du presbytère. 

- au jardin de l’ESPE de Mont St Aignan, 

- au jardin d’Art

- au jardin du Brûle - Herchies

- au jardin du Bourg - Anneville en Saire

- au jardin des promenades d’Alençon

- au jardin des Archives d’Alençon

- au jardin d’Art et d’Essai de Normanville

- au jardin de Bellenau

- au Jardins Ouvriers et Familiaux d’Yvetot,

 

- au parc historique de Chaumont-sur-Loire

- au parc du Thabor à Rennes

- au parc du château de Vascoeuil

- au parc de la Ville d’Hazebrouck et des béguinages

- au parc du château d’Etelan

- au parc du Palais d’Argentré à Sées

- au parc de l’Orangerie à Strasbourg

- au parc de la Pépinière à Nancy

- au parc de Champagne à Reims

- au parc botanique de Clères en Seine Maritime

- au parc Rousseau à Ermenonville

- au parc de l’abbaye de Jumièges, Département de Seine Maritime

- au parc du château d’Ecouen

- au parc du château d'Acquigny dans l'Eure

- au parc du Centre d'Art Contemporain de St Pierre de Varengeville en Seine Maritime

- aux parcs de la Ville de Cherbourg

- aux parcs de la Ville de Nonancourt

- au parc Barré de la Ferté Macé

- au parc du château le Tertre à Savigny (Bellême)

- au parc du manoir de Villers à St Pierre de Manneville

- au parc du château de Flamanville

- au parc de la propriété rue Niatel, Yvetot

- au parc du 75 rue du calvaire à Yvetot

- au parc du château du Taillis à Duclair 

- au parc du château de Troissereux dans l'Oise

- au parc de l’abbaye du Valasse

- au parc et jardins du château de Vandrimare

- au parc et jardin du monastère de Thibermont près de Dieppe 

- au parc de Mont Cauvaire (A.M.E.R.)

- au parc du Catillon à Barentin

- au parc des ruines du château de Domfront

 

- au potager du Clos masure du Manoir du Fay à Yvetot

- au clos masure de Thérouldeville

- au clos-masure du Mont-Asselin

- au clos-masure du verger, Yvetot

- au site de la Roche d’Oêtre

- au site de la Fosse d'Arthour

- à l’arboretum de la forêt de Canteleu et de Roumare

- à l’arboretum du Bellou (Calvados)

- à l’arboretum de la forêt de Lyons

- à l’arboretum des zones humides à Alençon

- aux remparts de la Ville de St Lô

- au Centre abbé Pierre - Emmaüs à Esteville

- à la base nautique et de loisirs de Mesnil-sous-Jumièges

- aux prairies en bordure de la Sarthe à Alençon 

- dans un parc privé d’une propriété entre Pavilly et Barentin

- à Allouville-Bellefosse (Chêne millénaire)

- à proximité des arbres remarquables recensés par Gadeau de Kerville en Normandie dans les départements de Seine Maritime, Eure, Orne, Calvados et Manche

 

 - au verger du Lycée Jean 23, Yvetot

- sur les berges de la Seine, de la Loire,  de l'Allier, du Beuvron, de la Charentonne, de  l'Ain, de la Vire, de l'Orne, du Lot, du Rhône, de l'Eure,  de la Garonne...

- dans la campagne du Pays de Caux en bordure des chemins, 

- en forêt de Jumièges et de Mesnil-sous-Jumièges, de Brotonne, de Roumare

- sur le littoral de la Manche, de la Mer du Nord  et de l'Océan  Atlantique

 

Herborisation virtuelle et photographique

 

- au parc du château de Canisy – Manche

- La Ville d’Arcueil

- au parc de Briantais à St Malo

- au parc du bois des Moutiers

- au parc du château de Beauregard

 

D'autres sites sont à l'étude quant à leur faisabilité.

Installation de l'herbier contemporain

au Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine en 2014 

 

"Une herborisation est une promenade ou une excursion  faite pour effectuer la collecte de spécimens végétaux intéressants, notamment en vue de constituer un herbier.


 

En effet par le prisme d'un jardin nomade et par l'installation land art de mon herbier contemporain  dans différents lieux mon objectif est d’évoquer une dimension inédite des parcs et des jardins et des milieux naturels: les arbres, les plantes, les fruits et les graines.
 
Artiste normand, seinomarin, cauchois originaire d’Hautot-St Sulpice, je suis né à Rouen en 1957.
Mosaïste, sculpteur, plasticien, artiste botaniste, explorateur de la diversité, depuis ma prime jeunesse je m'inscris dans la tradition du cueilleur-glaneur et  bien plus encore  depuis 2004.
 
La visée de mon  herborisation  vise à favoriser la rencontre entre l’art contemporain et la nature par le biais d’un herbier contemporain, unique, innovant, singulier  qui permet un regard croisé sur la botanique, la nature, l’environnement,  la littérature et les auteurs (Flaubert, Maupassant, Sand, Rousseau, Proust, R.M.du Gard, Prévert, Mirbeau, Gadeau de Kerville…), l’histoire, la biodiversité, le patrimoine naturel et paysagé dans des espaces  et des paysages naturels ou ordonnancés.


 

« L'art a le pouvoir singulier de nous apprendre à connaître le monde dans lequel nous vivons, un monde si proche de nous que nous le voyons pas »

Anne Cauquelin, Le site et le paysage, QUADRIGE / PUF, Paris, 2002.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2018 3 03 /10 /octobre /2018 20:10
la "Vénus" à l'Université de Rouen, bâtiment Lavoisier à proximité de l'auditorium Marcel Duchamp.

la "Vénus" à l'Université de Rouen, bâtiment Lavoisier à proximité de l'auditorium Marcel Duchamp.

 

Lorsque j’ai reçu l'appel à création pour fêter  "Duchamp dans sa ville" j'ai répondu immédiatement.

 

 

Pour la circonstance j'ai réuni des éléments échoués dans l’esprit "dada" et de Marcel Duchamp.

Ainsi est née l’idée de cette vénus incarnée en une sirène nommée Jeanne

 

Jean François Caille, glaneur et assembleur, donateur de l'élément Le Beon a su que j'en ferai quelque-chose tout comme le peintre Olivier Desvaux de Villequier et Gwezenneg du Cotentin... artistes des "bords" de Seine, de la côte d'Opale ou du Cotentin

C'est  aussi la mer qui me les offrait

et ma mère  pour sa passoire.

 

 

Au terme de l'exposition à l’hôtel de ville de Rouen j’ai imaginé un instant de la brûler à Rouen sur la place publique, mais arrêté dans mon élan j'ai fini par décider d’en faire don à l'université à l'occasion de l'anniversaire,  le 2 octobre.

 

Que dire de l'oeuvre?

 

L'élément échoué qui incarne cette "Vénus" provient d'un objet manufacturé de la société LE BEON de Lorient. Cet élément échoué sur les plages du Touquet a été récupéré par Jean François Caille en 1980 lors de ses glanages sur les plages de la côte d'Opale de Berck au Touquet.

Me confiant cette relique en 2016, il a espéré que sa "sirène" puisse retrouver une seconde vie grâce à mon intervention.

Deux ans se sont écoulés, aujourd'hui c’est chose faite.

 

Concernant la pelote de paille, elle provient des plages du Cotentin pas loin de Siouville. C'est J.G.Gwezenneg qui me l'a léguée avec en arrière-pensée un défi à relever.

 

Concernant la demie barque c'est le cadeau de la Seine et d'Olivier Desvaux, artiste basé à Villequier qui lors des crues de la Seine en 2016 a subtilisé au fleuve à marée cette barque fracassée échouée non loin de l'endroit du naufrage de Léopoldine Hugo.

Les cordages proviennent du littoral ouest du Cotentin que j'ai ramassé entre 2008 et 2018 et la passoire s'avère une relique familiale qui aujourd'hui recyclée permet à "Jeanne" d'envisager fendre l'armure coiffée ainsi.

Telle est l'oeuvre dédiée à Marcel Duchamp, lui qui a vécu avec sa famille au 71 de la rue Jeanne d'Arc à Rouen...

Pascal Levaillant, le 3 octobre 2018

au bâtiment Lavoisier, Université de Rouen-Mont St Aignan le 2 octobre 2018

au bâtiment Lavoisier, Université de Rouen-Mont St Aignan le 2 octobre 2018

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2018 5 28 /09 /septembre /2018 20:58
Pascual y Pablo

Pascual y Pablo

12ÈMES RENCONTRES INTERNATIONALES DE MOSAÏQUES Du 20 octobre 2018 au 11 novembre 2018

12ÈMES RENCONTRES INTERNATIONALES DE MOSAÏQUES Du 20 octobre 2018 au 11 novembre 2018

Pablo y Pascual

Pablo y Pascual

12èmes Rencontres Internationales de Mosaïque à Chartres -  Du 20 octobre 2018 au 11 novembre 2018
Les 12èmes Rencontres Internationales de Mosaïques accueillent 200 artistes de 15 nations dans la chapelle du lycée Fulbert. Dans le même temps ...
 

https://www.lechorepublicain.fr/chartres/loisirs/art-litterature/2018/10/30/rencontres-internationales-de-mosaiques-a-chartres-les-coups-de-coeur-de-la-redaction_13035833.html

30 oct. 2018 - La chapelle du lycée Fulbert, à Chartres, accueille une exposition des 12e Rencontres internationales de ... Voici nos oeuvres coups de coeur.
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
28 septembre 2018 5 28 /09 /septembre /2018 20:49
"un dimanche à la campagne" édition 2018

"un dimanche à la campagne" édition 2018

"in situ"

"in situ"

"in situ"

"in situ"

Port-Jérome-sur Seine présente "un dimanche" à la campagne" édition 2018.

Au Parc Telhuet:  

Un dimanche à la campagne

Venez célébrer le terroir normand à travers une journée de spectacles et de découverte !

« Un dimanche à la campagne » fait son grand retour le dimanche 28 octobre, de 10h à 17h, dans la Vallée du Télhuet à Notre-Dame-de-Gravenchon.

Venez célébrer le terroir normand à travers une journée de spectacles et de découverte !

 

Prochainement, plus d'informations sur www.pj2s.fr !

 

Un dimanche à la campagne » fait son grand retour le dimanche 28 octobre, de 10h à 17h ... Retrouvez également, pour sa 131e édition, le traditionnel concours aux bestiaux. ... Elle se déroulera du 15 septembre au 21 octobre 2018. ... A l'occasion du Centenaire de l'Armistice, la Ville de Port-Jérôme-sur-Seine a souhaité ...

« Un dimanche à la campagne » fait son grand retour le dimanche 28 ... Port-Jérôme-sur-Seine ... Un dimanche à la campagne » fait son grand retour le dimanche 28 octobre, de 10h à 17h, dans la Vallée du Télhuet à Notre-Dame-de-Gravenchon. ... Retrouvez également, pour sa 131e édition, le traditionnel concours aux ...

Termes manquants : 2018
1 sept. 2018 - Octobre 2018 ... Notre-Dame-de-Gravenchon, Port-Jérôme-sur-Seine ... Un dimanche à la campagne » fait son grand retour le dimanche 28 ... Retrouvez également, pour sa 131e édition, le traditionnel concours aux bestiaux.

 

"in situ"

"in situ"

Pascal Levaillant à "Un dimanche à la campagne" Port-Jérome-sur-Seine - 28 octobre 2018
Partager cet article
Repost0
24 avril 2018 2 24 /04 /avril /2018 07:10
Germination en cours de graines de Koelreuteria paniculata - avril 2018

Germination en cours de graines de Koelreuteria paniculata - avril 2018

germination en cours de graines de Koelreuteria paniculata - 9 mai 2018

germination en cours de graines de Koelreuteria paniculata - 9 mai 2018

Au Jardin des Plantes de Rouen,  germination naturelle en cours des graines du savonnier (Koelreuteria paniculata)

installation herbier contemporain de Pascal Levaillant

"nymphéas végétales"

10 février au 15 novembre 2018

 

Au premier plan le tamis de graines du savonnier vers le 15 février 2018

" Le cycle biologique des plantes se déroulant toute l'année, les variables importantes à chacun des stades du cycle (germination, feuillaison, floraison, pollinisation, fructification, etc.) ne sont ni les mêmes ni de même niveau ni de même intensité d'une plante à l'autre."

source in: http://sophy.tela-botanica.org/compcli.htm

 

 

le tamis installé peu après le 8 février 2018

 
sources pour en savoir plus sur le "savonnier"

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Koelreuteria_paniculata
Koelreuteria paniculata, le Savonnier, est un arbre de la famille des Sapindacées originaire de Chine et de Corée. Il est devenu un arbre ornemental des régions tempérées pour son aspect esthétique. 
nature.jardin.free.fr/arbre/mc_koelreuteria_pa.htm

Nom latin : Koelreuteria paniculata Laxm.*, synonyme Koelreuteria apiculata Rehd. et Wils., Koelreuteria bipinnataata Rehder & E.H. Wilson) F.C. How & C.N. Ho, Koelreuteria chinensis (Murray) Hoffmanns., Koelreuteria paniculata var. apiculata (Rehder & E.H. Wilson) Rehder, Koelreuteria paniculata var. lixianensis H.L ...

 

 

 

 

Après avoir observé au jardin du Musée Pierre Corneille à l'issue de l'installation de mes végétaux en 2017, le tamis constitué de graines de tilleul avait mis en évidence au bout de quelques mois un processus de  germination d'une graine de tilleul dans un tamis.

Ce phénomène m'est  apparu singulier d'autant que les graines sont "hors sol",  étant accumulées et stockées dans un tamis au dessus du sol.

Au Jardin des Plantes de Rouen, sur le bassin Les graines du Koelreuteria paniculata germent elles aussi dans un tamis posé à fleur d'eau sur un des bassins dédié à cet installation.

Ce tamis de graines de Koelreuteria paniculata a été installé le 8 février 2018.

deux mois se sont  donc écoulés.

Aujourd'hui je découvre cette germination du seul fait d'une  accumulation de graines dans un tamis, positionné à 5 cm au dessus de l'eau d'un bassin.

l'effet hygrothermique a produit cette germination probablement puisque ces graines ne reposent pas sur un quelconque terreau, coton ou buvard.

La germination  a été constatée le 20 avril 2018 lors d'une de mes dernières visites.

à suivre...

 

 
Par le prisme d'un jardin nomade, l'installation land art de mon herbier contemporain  dans le jardin  des Plantes de Rouen  consiste à évoquer la dimension  arborée du Jardin des Plantes de Rouen:
arbres, arbustes,  fruits et graines.
 
Artiste normand, seinomarin, cauchois originaire d’Hautot-St Sulpice, je suis  né à Rouen en 1957.
Mosaïste, sculpteur, plasticien, artiste botaniste, explorateur de la diversité, depuis ma prime jeunesse  je m'inscris dans la tradition du cueilleur-glaneur.
J'ai toujours accumulé puis collectionné des matières soient végétales, minérales ou animales et  plus encore depuis 2004.
 
La dimension de ma  recherche, de mon  herborisation  vise à favoriser la rencontre entre l’art contemporain et la nature par le biais d’un herbier contemporain, unique, innovant, singulier  qui permet un regard croisé sur la botanique, la nature, l’environnement,  la littérature et les auteurs (Flaubert, Maupassant, Sand, Rousseau, Proust…), l’histoire, la biodiversité, le patrimoine naturel et paysagé dans des espaces  et des paysages naturels ou ordonnancés.

 
Le tamis qui abrite chaque ressource végétale ou minérale  est un cribleur efficace.

Ainsi stockées dans ce contenant qui lui sert de séchoir,  ces graines, ces fruits résistent admirablement à l'usure du temps.
Cet herbier contemporain dépasse les limites de l'herbier traditionnel qu'évoquait Jean Jacques Rousseau:

 
" J'ai fait cet hiver une seule herborisation dans le bois de Boulogne, et j'en ai rapporté quelques mousses. Mais il ne faut pas s'attendre qu'on puisse compléter tous les genres, même pour une espèce unique. Il y en a de bien difficiles à mettre dans un herbier..." 
P.185 " à M.de Mâlesherbes À Paris, le 11 mai 1772 -  Lettres botaniques de Jean Jacques Rousseau

" La fantaisie m'a pris de faire une collection de fruits et de graines de toute espèce, qui devraient, avec un herbier, faire la troisième partie d'un cabinet d'histoire naturelle. Quoique j'aie encore acquis très peu de chose, et, que je ne puisse espérer de rien acquérir que très lentement et par hasard, je sens déjà pour cet objet le défaut de place: mais le plaisir de parcourir et visiter incessamment ma petite collection peut seul me payer la peine de la faire; et si je la tenais loin de mes yeux, je ces serais d'en jouira. Si par hasard, vos gardes et jardiniers trouvaient quelquefois sous leurs pas des faines de hêtres, des fruits d'autres, d'érable, de bouleau, et généralement de tous les fruits secs des arbres des forêts ou d'autres, qu'ils en ramassent, en passant quelques-uns dans leurs poches, et que vous voulussiez bien m'en faire parvenir quelques échantillons par occasion, j'aurai un double plaisir d'en orner ma collection naissante" 
in: 
Lettres botaniques de Jean Jacques Rousseau
 
C’est en zone littorale, sur les berges de la Seine, en bordure des chemins et des talus de la Seine Maritime à la Manche en passant par l’Eure, le Calvados, l’Orne, la Somme, l’Ile de France,  la Bretagne, l’Alsace, les Vosges, le Val de Loire, Paris, l’Ain, le Lot... que ma collection inerte de cet herbier contemporain  s’est étoffée y compris au jardin des Plantes de Rouen  dans lequel j'herborise jusqu'en 2019.
J'ai déjà pu engranger  plus d'une centaine de ressources végétales. 
La visée de ma démarche  est de proposer aux publics de porter un autre regard sur les espèces végétales, avec l'idée qu'elles ne sont pas seulement un élément du décor ou du paysage mais aussi des matières et des ressources propices à la création contemporaine.
 
« L'art a le pouvoir singulier de nous apprendre à connaître le monde dans lequel nous vivons, un monde si proche de nous que nous le voyons pas » Anne Cauquelin, Le site et le paysage, Anne Cauquelin, QUADRIGE / PUF, Paris, 2002.
 
https://www.rouen.fr/evenement/.../exposition-ateliers-pascal-levaillant-au-jardin-plant...
6 févr. 2018 - Le Jardin des plantes accueille l'artiste botaniste seinomarin Pascal Levaillant pour une exposition et des ateliers jusqu'en novembre 2018. L'artiste installe à partir du 10 février 2018 au sein du jardin de nombreux tamis intégrant végétaux en provenance du Jardin des Plantes et minéraux ou coquillages ...
levaillant.pascal.over-blog.com/.../herborisation-au-jardin-des-plantes-de-rouen-le-too...
23 févr. 2018 - En hiver Au siècle dernier [Nynphéas Végétales] - Pascal Levaillant 2018 In Rouen Magazine Herborisation au Jardin des Plantes de Rouen: le Toona - Toona par Roem. - Pascal Levaillant 2017-2018 Mon herborisation du Toona (Cédrèle de Chine) a consisté...
le bassin au 9 mai 2018

le bassin au 9 mai 2018

Partager cet article
Repost0
4 avril 2018 3 04 /04 /avril /2018 05:51
l'herbier contemporain de Pascal Levaillant au château d'Etelan

l'herbier contemporain de Pascal Levaillant au château d'Etelan

«Etelan est comme un mirage, suscité par la Seine.»

Parcs et châteaux de France, Commissariat Général au Tourisme et de la « Demeure Historique », Puteaux, 5-68, p.9

 

« Et là-bas,  qu'est-ce  donc que ce petit château rose et blanc posé sur une terrasse comme un beau fruit au bord d'une coupe? »

Simone Arese, La nuit d'Etelan, ASI Editions, Cahors, 2001, page72

 
"L'homme qui herborisait au pied des arbres" -  Pascal Levaillant

 

Depuis  mes premières collectes en 1962  et  suite à la lecture au lycée  de "l'homme qui plantait des arbres" de Giono, quelques années après la réalisation de mon premier herbier confectionné au pied des Aiguilles d'Arves en Savoie en 1968, je n'ai cessé d'être à l'écoute de la nature.

Poursuivant la confection d'autres herbiers (1980 et 2000)  aujourd'hui disparus mais encrés et "planchés"  dans ma mémoire, j'ai opté  aujourd'hui  depuis les années 2000  pour un herbier contemporain multidimensionnel présenté sous la forme d'une installation d'un jardin nomade.

En effet depuis 2004 j'herborise dans divers  milieux naturels  (milieux naturels en campagne, montagne et forêts) et ordonnancés tels les parcs, jardins, vergers et potagers.

 

Cette expérience unique et singulière se poursuit depuis 2011 notamment à Bernay, à La Trinité-Réville, à Notre Dame de Bliquetuit,  à Caudebec-en-Caux, à Dieppe, à l'abbaye du Valasse, à Canteleu,  à Barentin, à Yvetot, à Veules-les-Roses,  à Paris, à Duclair, au Petit-Couronne,  en ce moment à Rouen au Jardin des Plantes et  récemment au Château d'Etelan.

Un rendez-vous  à ne pas manquer au jardin du Château d'Etelan en 2018

J'y  ai présenté sur trois jours de  50 tamis à 64 tamis  dans l'allée cavalière, à proximité du marronnier et sur la pelouse devant de château   (herbier contemporain dont les essences végétales herborisées  au parc du Château d'Etelan depuis 2017).

levaillant.pascal.over-blog.com/.../herborisation-au-jardin-des-plantes-de-rouen-le-too...

23 févr. 2018 - En hiver Au siècle dernier [Nynphéas Végétales] - Pascal Levaillant 2018 In Rouen Magazine Herborisation au Jardin des Plantes de Rouen: ...

 

Retour en images de l'allée cavalière et de l'installation de mon herbier contemporain au Parc du château d'Etelan...sur les pas de Catherine de Médicis et sur les pas  bienveillants de la famille Boudier  au complet et de Simone Arese,  Présidente de l'association des  Amis du Château d'Etelan.

 

Sites herborisés ou en cours d'herborisation


- aux Jardins du Luxembourg à Paris
- au Jardin des Plantes de Rouen
- au domaine de Chaumont-sur-Loire
- au Parc du château d’Etelan
- au parc de l’Orangerie à Strasbourg
- au Haras National du Pin dans l’Orne
- aux Jardins Suspendus du Havre
- au Parc Botanique de Clères en Seine Maritime
- au Parc Rousseau à Ermenonville
- à l’abbaye de Jumièges, Département de Seine Maritime
- au domaine d’Harcourt dans l’Eure (arboretum)
- au jardin du Pavillon Flaubert à Croisset,
- au jardin du musée Gustave Flaubert et d’Histoire de la médecine à Rouen
- au domaine de la Roche-Guyon en Ile de France
- au parc du château d’Ecouen
- au jardin du Musée Pierre Corneille à Petit-Couronne et dans le jardin de la commune
- au Parc d'Acquigny dans l'Eure,
- au Centre d'Art Contemporain de St Pierre de Varengeville en Seine Maritime,
- au château du Taillis à Duclair,
- à l’abbaye du Valasse
- au parc et jardins du château de Vandrimare
- au monastère de Thibermont près de Dieppe
- au potager du Clos masure du Manoir du Fay à Yvetot
- au clos masure de Thérouldeville
- au jardin du Conseil Départemental de l’Orne à Alençon
- au jardin des Promenades d’Alençon
- au jardin des Archives Départementales de l’Orne à Alençon
- dans les jardins de l’ESPE de Mont St Aignan,
- sur les berges de la Seine,
- au parc de Mont Cauvaire ( A.M.E.R.)
- dans la campagne du Pays de Caux en bordure des chemins,
- en forêt de Jumièges, de Brotonne, de Roumare
- au Centre abbé Pierre - Emmaüs à Esteville
- au jardin de la buissonnière à Yvetot,
- aux jardins de la Ville de Grand-Couronne dont celui du presbytère.
- au jardin d’Art et d’Essai de Normanville-
- à la Base nautique et de loisirs de Jumièges
- à l’arborétum de la forêt de Canteleu

- à l'Arboretum des zones humides d'Alençon

- au jardin du Brule dans l'Oise

- au parc du château de Troissereux dans l'Oise


Contact
Pascal Levaillant - tel: 06 98 44 34 64 - pascal.levaillant@sfr.fr - 12 rue réfigny 76190 Yvetot

Herborisation à Etelan

par Pascal Levaillant

artiste-botaniste

 

Herbier contemporain

Jardin nomade

Allée nomade

 

 

 

«Un vent léger, tiède, faisait frissonner  mon voile autour de ma tête abritée par l'ombre d'un marronnier.»

Simone Arese, La nuit d'Etelan, ASI Editions, Cahors, 2001, page74

 

 

 

Érable

Tilleul

Frêne

Glycine

Magnolia

Vigne

Lavande

Cynorrhodon

Charme

Hêtre

Chênes

Marronnier dont parle Simone dans la nuit d'Etelan

Noyer

Houx Fragon

Houx commun

Ronce

Lierre rampant

Lierre grimpant

Pavot

If

Scolopendre

Bouleau

Noisetier

Hortensias

Rhododendron

Aulne glutineux

Clématite sauvage

Sauge blanche

Gingko Biloba

 

 

Pour en savoir davantage sur le parc et le château d'Etelan

 

www.chateau-etelan.fr/fr/

Le château d'Ételan est un château du XVᵉ siècle de style gothique flamboyant situé à Saint-Maurice-d'Ételan en Seine-Maritime, Normandie. Il fait l'objet ...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

et autres liens:

 

www.normandie-caux-seine-tourisme.com › 

 

Château d'Etelan - Saint Maurice d'Etelan - Caux Seine Tourisme

www.normandie-caux-seine-tourisme.com › Où dormirLieu de passage de François 1er et Catherine de Médicis, ou bien même Voltaire, le château d'Etelancomporte en son sein une chapelle dédiée à Ste ...

https://www.revedechateaux.com/fr/chateau-d-etelan-102289662/show
25 déc. 2017 - Description. Le château d'Etelan, de style gothique flamboyant, est entouré d'un magnifique parc de 20 hectares. Ses deux corps de logis, ...
 
https://www.seine-maritime-tourisme.com/.../chateaux...etelan/chateau-d-etelan_TFOP...
Visite du château, de la chapelle et du parc du domaine d'Etelan par les propriétaires (Histoire duchâteau et des 25 années de restauration entre 1977 à 2002)
www.abbayes-normandes.com › Découvrir

C'est un des plus beaux châteaux de la vallée de la Seine, marqué par le style flamboyant du gothique tardif et de la première Renaissance : fenêtres aux.

www.patrimoine-normand.com/index-fiche-29688.html
Sur le haut plateau qui domine la vallée de la Seine, dans l'écrin de verdure du Parc de Brotonne, lechâteau d'Etelan est une perle de la Renaissance.
www.normandie-tourisme.fr/.../chateau-detelan/...detelan/fiche-PCUNOR076FS00097...
Château d'Ételan. Châteaux. Animaux acceptés. Château de style gothique flamboyant de la fin du XVe siècle dans un site exceptionnel avec remarquable tour ...
www.paris-normandie.fr › Loisirs › Culture
15 août 2017 - Saint-Maurice-d'Ételan. La famille Boudier poursuit les travaux du château d'Ételan, notamment les réhabilitations des écuries, du pigeonnier ...
www.richesheures.net/epoque-16-18/chateau/76etelan-general.htm
21 août 2010 - Situé aux portes du parc Naturel Régional des Boucles de la Seine, le château d'Etelansurplombe la partie aval du dernier méandre du fleuve ...
www.rouentourisme.com › ... › Sites & Monuments › Châteaux & Manoirs
Le château d'Ételan est un château du XVe siècle (1494) de style Renaissance situé à Saint-Maurice-d'Ételan en Seine-Maritime. Inscription sur l'Inventaire ...

 

Partager cet article
Repost0
31 mars 2018 6 31 /03 /mars /2018 20:28
Vénus [Duchamp des sirènes renaît Jeanne d'Arc] - Technique(s): assemblage [ready made] échouages, objet de marine LeBéon-Lorient; Pelotte du Cotentin; Demie barque; Passoire.

Vénus [Duchamp des sirènes renaît Jeanne d'Arc] - Technique(s): assemblage [ready made] échouages, objet de marine LeBéon-Lorient; Pelotte du Cotentin; Demie barque; Passoire.

Visuel de Tribute to Marcel Duchamp

Visuel de Tribute to Marcel Duchamp

 

L'oeuvre:

Vénus [Duchamp des sirènes renaît Jeanne d'Arc]

De 1980 à 2016, à partir d'éléments de naufrage échoués et collectés  par trois artistes, J.G. Gwezenneg, Jean.François Caille et Olivier Desvaux, ma Venus  "Jeanne d’Arc" est née en 2018 en hommage au « ready maker » Marcel Duchamp qui a grandi à Rouen au 71 de la rue Jeanne d'Arc.

Pascal Levaillant 2017-2018

Technique(s): assemblage [ready made]

Remerciements appuyés aux dons d'Olivier Desvaux, de J.G. Gwezenneg, de Jean François Caille et de l'océan.

L'élément  échoué qui incarne cette "Vénus" provient d'un objet manufacturé de la société LE BEON de Lorient. Cet élément échoué sur les plages du Touquet a été récupéré par Jean François Caille en 1980 lors de ses glanages sur les plages de la côte d'Opale de Berck au Touquet.
Me confiant cette relique en 2016, il a espéré que sa "sirène" puisse retrouver une seconde vie grâce à mon intervention.
deux ans se sont écoulés, aujourd'hui chose faite.
 
Concernant la pelote de paille, elle provient des plages du Cotentin pas loin de Siouville. C'est J.G.Gwezenneg qui me l'a léguée avec en arrière pensée un défi à relever.
 
Concernant la demie barque c'est le cadeau de la Seine et d'Olivier Desvaux, artiste basé à Villequier qui lors des crues de la Seine en 2016 à subtilisé au fleuve à marée cette barque fracassée échouée non loin de l'endroit du naufrage de Léopoldine Hugo.
 
Les cordages proviennent du littoral ouest du Cotentin que j'ai ramassé entre 2008 et  2018 et la passoire s'avère une relique familiale qui aujourd'hui recyclée  permet à "Jeanne" d'envisager fendre l'armure coiffée ainsi.
 
Vénus [Duchamp des sirènes renaît Jeanne d'Arc], telle est  l'oeuvre dédiée à Marcel Duchamp, lui qui a vécu au vécu avec sa famille  au 71  de la rue Jeanne d'Arc à Rouen...
aujourd'hui  nul connaît le  devenir de cette Vénus.

---------------------------------------------------------------------------

 


 

Marcel Duchamp (1887-1968) : Artiste majeur du XXe siècle, inventeur de ready-mades, précurseur des grands courants artistiques de l’art contemporain, reconnu dans le monde entier, Marcel Duchamp entretient toujours un rapport intime avec la ville de Rouen où il a vécu et où il est enterré.


Dans le cadre du Projet "Duchamp dans sa ville" porté par l'université de Rouen Normandie et initié et soutenu par la Fondation Flaubert, une exposition collective  est ouverte au public dans la galerie du 1erétage de l'hôtel de ville en partenariat avec la Mairie de Rouen.

 

Sur le mode des expositions liées à Normandie Impressionniste  Il pleut sur la mer et ça nous ressemble en 2013 ou Figurez-vous à quoi ça ressemble en 2016, une quarantaine d'artistes ont été sollicités sur le thème : TRIBUTE TO MARCEL DUCHAMP, LE READY MAKER NORMAND.


L'objectif  et la volonté affichée de cet hommage, souligne Pierre Albert Castanet, professeur à l’université de Rouen Normandie, est faire connaître et reconnaître Marcel Duchamp dans sa ville à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa mort. Le projet Duchamp dans sa ville a pour objectif de familiariser le nom de Duchamp en permettant une approche de son œuvre fondamentale mais aussi en déclinant d’autres aspects de sa personnalité, de ses centres d’intérêt et de l’héritage universel qu’il a légué à la philosophie, à l’esthétique et à l’histoire des arts.




 

source:

mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-Duchamp/ENS-duchamp.htm 
Marcel Duchamp est le troisième d'une famille de six enfants, dont quatre sont des artistes reconnus : les peintres Jacques Villon (1875-1963) et Suzanne Duchamp (1889-1963), le sculpteur Raymond Duchamp-Villon (1876-1918) et lui-même, le plus célèbre. Ce sont d'ailleurs ses frères, ses aînés, qui l'initient à l'art.

"L'œuvre de Marcel Duchamp bouleverse radicalement l'art du 20e siècle. Avec l'invention, dans les années dix, du  ready-made - une pièce que l'artiste trouve « already-made », c'est-à-dire déjà toute faite et qu'il sélectionne pour sa neutralité esthétique -, il ouvre la voie aux démarches avant-gardistes les plus extrémistes.
Tous les mouvements qui utilisent des objets de la vie courante, pour surprendre comme le Surréalisme, pour évoquer, critiquer, voire poétiser la société de consommation comme le Pop art et le Nouveau réalisme, ou pour réconcilier l'art et la vie comme Fluxus, lui sont redevables d'avoir transgressé les coutumes académiques. Après Duchamp, le carcan des médiums traditionnellement employés éclate et il devient possible d'utiliser n'importe quel objet, avec ou sans transformation.

Le 20e siècle lui doit donc l'initiative du renouvellement des matériaux utilisés dans l'art, mais aussi un goût pour des questions complexes d'esthétique qui aboutiront dans les années 70 à l'Art conceptuel. Duchamp est l'artiste moderne qui a le plus directement interrogé la notion d'art - « quand il y a art » et ce qui « suffit à faire de l'art ». Il s'inscrit dans la lignée des artistes « intellectuels », comme Léonard de Vinci, et annonce les problématiques de Joseph Kosuth.

Connues d'abord de manière confidentielle, ses œuvres ont été largement diffusées à partir des années 60, lorsque la plupart des ready-mades, disparus au fil de ses déménagements ou tout simplement détruits, ont été réédités. En 1964, la galerie Schwartz, à Milan, lui propose en effet une édition à 8 exemplaires de ses ready-mades. Les considérant comme des originaux, dès lors que les premiers avaient été perdus, cet épisode lui permet encore une fois d'interroger un concept central dans l'histoire de l'art, puisque le terme d'original pour un ready-made n'a aucun sens. Duchamp y insiste lorsqu'il signe par exemple l'un de ces objets, le Porte-bouteilles, « Marcel Duchamp, Antique certifié ».
 

MARCEL DUCHAMP
Blainville-Crevon (Seine-Maritime), 1887 – Paris, 1968

Marcel Duchamp est le troisième d'une famille de six enfants, dont quatre sont des artistes reconnus : les peintres Jacques Villon (1875-1963) et Suzanne Duchamp (1889-1963), le sculpteur Raymond Duchamp-Villon (1876-1918) et lui-même, le plus célèbre. Ce sont d'ailleurs ses frères, ses aînés, qui l'initient à l'art.

Après une scolarité à Rouen, Marcel Duchamp poursuit des études à Paris et fréquente l'Académie Julian. Mais c'est toujours auprès de ses frères qu'il fait son véritable apprentissage de la peinture et de leurs amis, réunis sous le nom de Groupe de Puteaux, principalement des artistes d'inspiration cubiste comme Fernand Léger ou Robert Delaunay, ou encore Albert Gleizes et Jean Metzinger, auteurs de l'ouvrage Du Cubisme (1912).

Toutefois, très vite sa peinture s'éloigne de la problématique spatiale des cubistes et s'attache à la décomposition du mouvement, ce qui le rapproche des Futuristes italiens (1). L'une de ces toiles, Le Nu descendant l'escalier, le fait connaître à la grande exposition américaine de l'Armory Show, en 1913.

À partir de 1915, installé à New York, il partage son temps entre les Etats-Unis et la France, diffusant les avant-gardes parisiennes, notamment les sculptures de son ami Constantin Brancusi, auprès du public américain.
À cette époque, il élabore ses œuvres les plus connues, comme le Grand Verre ou la Fontaine, mais se consacre de plus en plus aux échecs, qui deviendront, au milieu des années 20, sa principale activité.

C'est à travers le Surréalisme qu'il renoue avec l'art en organisant de nombreux événements en collaboration avec André Breton. De retour sur la scène artistique, il acquiert une renommée croissante et devient célèbre après la Seconde Guerre mondiale. Dans les années 50, une nouvelle génération d'artistes américains qui se qualifient de néo-dadaïstes, tels Jasper Johns et Robert Rauschenberg, le reconnaît comme un précurseur.
La réédition en 1964 de ses premiers objets ready-mades parachève cette célébrité en diffusant son œuvre dans le monde entier."

Les organisateurs

Pierre Albert Castanet Compositeur, musicologue, clarinettiste et performer, Professeur à l’Université de Rouen, Professeur associé au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Directeur du Département des Métiers de la Culture à l’Université de Rouen, il est également Directeur de publication des Cahiers du CIREM (Rouen/Tours), Directeur de collections musicales pour le compte des Editions Michel de Maule, Millénaire III, Ina-GRM, Basalte Editeur, Publications de l’Université de Rouen.

Jean- François Brochec Professeur certifié Lettres modernes, responsable de la mise en place du service culturel au sein de l’ESPE (Ecole supérieure du professorat et de l’éducation) de l’académie de Rouen, par ailleurs en charge de l’ingénierie de formation et formateur au sein du Département des Métiers de la Culture université de Rouen.

La Fondation Flaubert La fondation universitaire Flaubert, présidée par Damien Féménias, enseignant chercheur à l’université et crée en 2014 par l’université de Rouen Normandie est soutenue par quatre co-fondateurs : La région Normandie, La Métropole Rouen Normandie, La Bred et la Matmut. Elle contribue à l’animation de la vie intellectuelle, culturelle et artistique de la cité, en s’appuyant sur les recherches menées à l’université de Rouen dans le domaine des arts, humanités, sciences humaines et sociales.

 

Ready made: Objet manufacturé promu au rang d'objet d'art par le seul choix de l'artiste. (Notion élaborée par M. Duchamp en 1913. Le ready-made peut être « aidé », « assisté » ou « rectifié » par certaines modifications.)

Dans le domaine de l'art, le terme anglais ready-made1 fut utilisé pour la première fois par Marcel Duchamp, en janvier 19162, lors de son premier séjour à New York, pour désigner certaines de ses œuvres, réalisées depuis 1913. Cette année-là, Duchamp fixa sur un tabouret de cuisine une Roue de bicyclette, en même temps que, dans ses Notes, il exprimait ses doutes envers l'exercice de l'art au sens habituel du terme (« Peut-on faire des œuvres qui ne soient pas "d'art" ? »3). En 1914, à Paris, Duchamp acheta un porte-bouteilles qu'il se contenta de signer. Cet objet est généralement considéré comme le premier véritable ready-made (Roue de bicyclette étant plutôt un assemblage).

L'élément LE BEON, la maquette de l'oeuvre avant son installation définitive en 2017.

LE BEON - LORIENT - BREVETE - PATENTED

 

www.letelegramme.fr/.../entreprise-le-beon-manufacturing-en-redressement-judiciaire...
16 mars 2017 - Le Béon Manufacturing emploie 116 salariés. Dans le cadre de la procédure de redressement, l'activité continue. Un administrateur judiciaire a été nommé pour accompagner le redressement de l'entreprise. Christophe Le Béon y croit. « Il y a 30 ans, l'entreprise a connu un dépôt de bilan... On s'en est ...
https://www.procedurecollective.fr/fr/redressement.../le-beon-manufacturing.aspx
Le Beon Manufacturing située à Lorient (Melilla) a été déclarée en liquidation judiciaire par par le tribunal de Tribunal De Commerce De Lorient. ... Annonce n°: 1176; Date : 2017-12-26:

La Société LE BEON espère un repreneur 30 ans après un premier sauvetage.

Partager cet article
Repost0
23 février 2018 5 23 /02 /février /2018 09:17
En hiver

En hiver

Au siècle dernier

Au siècle dernier

[Nynphéas Végétales] - Pascal Levaillant 2018

[Nynphéas Végétales] - Pascal Levaillant 2018

In Rouen Magazine

In Rouen Magazine

Herborisation au Jardin des Plantes de Rouen: le Toona - Toona par Roem. - Pascal Levaillant 2017-2018

 

 

 

 

 

Mon herborisation au Jardin des Plantes m'a permis de découvrir le Toona (Cédrèle de Chine),  arbre remarquable du Jardin des Plantes de Rouen.  J'ai pu ramasser son  fruit  qui se présente comme une capsule ligneuse, de ton brun attaché à une longue tige retombante,  fruit de petite taille d'environ 2 cm  qui séchée et ouverte libère des graines ailées.

Cet élément végétal  atypique par sa structure contenant la graine est exceptionnel.

 

Pour en savoir plus: 

https://www.rouen.fr/evenement/.../exposition-ateliers-pascal-levaillant-au-jardin-plant...

6 févr. 2018 - Le Jardin des plantes accueille l'artiste botaniste seinomarin Pascal Levaillant pour une exposition et des ateliers jusqu'en novembre 2018. L'artiste installe à partir du 10 février 2018 au sein du jardin de nombreux tamis intégrant végétaux en provenance du Jardin des Plantes et minéraux ou coquillages ...

Pascal Levaillant | Rouen.fr

https://www.rouen.fr/exposition/2018/pascal-levaillant

Pascal Levaillant. autres expositions. Jeudi 1 février 2018 - Vendredi 30 novembre 2018. Jardin des plantes. Artiste botaniste. Accès libre aux horaires d'ouverture ...

 

Présentation

Artiste normand, seinomarin, cauchois et Yvetotais, originaire d'Hautot-St-Sulpice, mosaïste, sculpteur, plasticien, assembleur, artiste-botaniste. Explorateur de la biodiversité, cueilleur-glaneur depuis ma prime jeunesse, j’ai toujours accumulé puis collectionné des matières qu’elles soient végétales, minérales et animales.

Depuis 2004, suite à la découverte de la friche industrielle de Briare (émaux, tesselles de verre, perles...), je m’adonne à l’art de la mosaïque, à la sculpture sur bois flotté notamment par la technique du «champlevé».

Simultanément je compose un herbier contemporain depuis 2008 présenté sous la forme d'un jardin nomade (land art) et d'une collection inerte

Le cairn (Construction Artistique Incorporant des Roches Naturelles),
l'assemblage bois flotté et bois de barque complètent l'oeuvre.

Principales expositions:
Actuellement au Jardin des Plantes et à l'hôtel de ville de Rouen; dernièrement à Paris, au Havre aux Jardins Suspendus , au jardin du Musée Pierre Corneille de la RMMRN.

En 2014, j'ai co-initié et coorganisé la 1ère Biennale d'art du Bois Flotté, la 1ère Quadriennale d'Arts Plastiques à Caudebec-en-Caux avec le L.A.C en 2016; j'ai participé aux Rencontres Internationales de Mosaïque de 2008 à 2016 à Chartres à celles d'Hazebrouck de 2013 à 2017.

j'ai déjà exposé à Rouen, Paris, Cachan, Le Havre, Hazebrouck, Dijon, Mantes la Ville, Honfleur, Caudebec-en Caux, Chartres, Exeter, Dieppe, Bernay, Elbeuf, Grd Quevilly, Petit- Couronne, Catus, Vascœuil, Plouguerneau, Les Andelys, Gruchet-la-Valasse, Criel-sur-Mer, St-Valery-en-Caux, Lillebonne, Yvetot ... soit plus de 150 participations à des salons, expositions collectives, biennales, expositions et installations personnelles... depuis 2006.

 

Herborisation au jardin des plantes de Rouen une campagne botanique en milieu urbain 

 

 

« L'art a le pouvoir singulier de nous apprendre à connaître le monde dans lequel nous vivons, un monde si proche de nous que nous le voyons pas »

Anne Cauquelin, Le site et le paysage, Anne Cauquelin, QUADRIGE / PUF, Paris, 2002

Je vous propose ici de découvrir mes collections d'inertes issues notamment du monde végétal rassemblées dans mon herbier contemporain sous la forme scénographique d'un jardin nomade installé sur l'eau d'un des bassins du Jardin des Plantes de Rouen.

Après avoir herborisé au Parc J.J.Rousseau d'Ermenonville en ce début décembre 2016, je me sentais prêt à herboriser au Jardin de Plantes de Rouen, dans ce jardin botanique exceptionnel et dans ce paysage urbain tant aimé des rouennais. Avant cela après de nombreuses visites depuis des décennies, j'ai perçu un très grand potentiel pour enrichir ma collection inerte de fruits, de graines.  

J'avais recensé déjà de nombreuses ressources végétales comme le magnolia, le tilleul, l'artemisia, le panicaut, crambe maritima...

Après avoir reçu l'autorisation par le conservateur du Jardin des Plantes en janvier 2017, je me suis préparé après plusieurs repérages à organiser ma campagne d'herborisation sur plusieurs saisons. C'est en juillet 2017 que j'ai véritablement commencé cette herborisation. A la fin de l'automne j'ai pu collecter plus d'une centaine d'espèces botaniques:

 

Toona

Toona

Bougainvillier deux couleurs

Bougainvillier deux couleurs

Oranger des Osages

Oranger des Osages

Ecailles du cône du sapin de l'Aigle

Ecailles du cône du sapin de l'Aigle

Magnolia

Magnolia

‌1 Toona 2 Noyer noir d'Amerique. 3 Artichaut ornemental 4 Pin Napoléon - pinus bangeana 5 Pin de Calabre 6 L'arbre aux mouchoirs  7 Pin de Monterey 8 Pin noir d'Autriche 9 Panicaut des jardins  10 Caféiers arabica L 11 Cacaoyer feuilles et fève 12 Piment 13 Poivre noir piper nigrum 14 Bougainvillier 15 Buis 16 Cèdre du Japon 17 Cupressus  arizonica - Cyprès d Arizona -Mexique 18 Baguenaudier   19 Catalpa Catalpa bignoioide 20 chêne vert 21 Acanthe 22 Orobanche du lierre 23 Crambe maritima 24 grenadier Punica Granatum   25 daucus carota 26 Exochorda macrantha - l’arbre aux perles   27 Umbellularia Californica  28 Calluna Vulcaris sommité fleurie  29 Ecaille du cèdre de l’Himalaya , cône femelle  30 Cèdre de l’Himalaya, cône male 31 Cèdre de l’Himalaya, cône femelle 32 Pinus ponderosa, Douglas, pin jaune USA 33 Lin de Nouvelle Zelande, gousse   34 Agapanthe, gousse 35 Pin de Calabre, cône 36 Magnolia, polyfollicule 37 Glycine, cosse et graine 38 Tilleul, cupule 39 Marronnier aesculus, bogue 40 Lilium leichtlinii, gousse et graine 41 Acanthe épineuse   42 Cèdre chauve  43 Tulipier feuille 44 Tulipier fruit 45 Oranger des Osages 46 Albizia 47 Staphylier 48 Onagre 49 néflier 50 Kaki 51 Figue 52 Laurier sauce 53 Pommier 54 Poirier 55 Cognassier 56 Paretaria   57 Ononis 58 Althaea 59 Menthe piperta 60 Menthe chinoise 61 Menthe du Canada 62 Origanum 63 Sant  64 Lavandula 65 Tencrium Herbe à chat 66 artemisia ludoviciana 67 Nepenthes ventrcosa 68 Nepenthes Huta   69 Feijo sellowia myrtaceae 70 Chamaecyparis Olotusa Nana cracillis 1847 71 Odorata Asperula 72 Gouet 73 Genista Tinctoria,genet des teinturiers 74 Sceau de Salomon 75 Clerodendron 76 Cornus Kousa 77 Sinensis 78Cedre de chine 79 Pilosella 80 Hieracium, clochette blanche 81 Salvia hispanica 82 Rubia tinctorum 83 Thym 84 Mélisse 85 Menthe bergamote 86 Menthe Mitcham 87 Satureja montana 88 Pavot de californie 89 Tencrium flavum 90 Santolina pinnata 91 Artemisia pontica 92 Menthe réglisse 93 Menthe de malaygues 94 Romarin 95 Salvia glutinosa 96 Lupin 97 Chêne des marais 98 Hibiscus 99 Rhododendron 100 Pinus strobus 101 Fatsia japonica

[Nymphéas végétales] de Pascal Levaillant

Une installation Land Art au Jardin des Plantes de Rouen

du 10 février au 15 novembre 2018

"Le Jardin des plantes accueille l'artiste botaniste seinomarin Pascal Levaillant pour une exposition et des ateliers jusqu'en novembre 2018.

L'artiste installe à partir du 10 février 2018 au sein du jardin de nombreux tamis intégrant végétaux en provenance du Jardin des Plantes et minéraux ou coquillages provenant des côtes de la Manche et des plages de la Seine normande.

Lors des six  premières rencontres j'ai apprécié les échanges avec le public intergénérationnel qui s'est arrêté longuement près de mon installation.

A la vue de mon jardin nomade, bon nombre de visiteurs ont pu exprimer leur rapport intime avec la nature, leurs souvenirs au contact de la nature quelque soit l'environnement considéré (littoral, forêt, ville, campagne, en France, à l'étranger...)

Le calendrier des prochaines rencontres sont:

Jeudi 21 juin 2018 de 14h à 16h

Mardi 17 juillet 2018 de 9h à 11h

Jeudi 30 août 2018 de 14h à 16h

Samedi 15 septembre 2018 de 10h à 16h

Mardi 25 septembre 2018 de 9h à 11h

Jeudi 8 novembre 2018 de 14h à 16h"

In: Exposition et ateliers Pascal Levaillant au Jardin des Plantes | Rouen.fr

La visée de cette démarche est de proposer aux publics de porter un autre regard sur les espèces végétales, avec l'idée qu'elles ne sont pas seulement un élément du décor ou du paysage mais aussi des matières et des ressources propices à la création.

Citations extraites des Lettres sur la botanique par Jean-Jacques Rousseau

Club des Librairies de France, 1962, exemplaire n°1534

" La fantaisie m'a pris de faire une collection de fruits et de graines de toute espèce, qui devraient, avec un herbier, faire la troisième partie d'un cabinet d'histoire naturelle. Quoique j'aie encore acquis très peu de chose, et, que je ne puisse espérer de rien acqué- rir que très lentement et par hasard, je sens déjà pour cet objet le défaut de place: mais le plaisir de parcourir et visiter incessamment ma petite collection peut seul me payer la peine de la faire; et si je la tenais loin de mes yeux, je ces serais d'en jouira. Si par hasard, vos gardes et jardiniers trouvaient quelquefois sous leurs pas des faines de hêtres, des fruits d'autres, d'érable, de bouleau, et généralement de tous les fruits secs des arbres des forêts ou d'autres, qu'ils en ramassent, en passant quelques-uns dans leurs poches, et que vous voulussiez bien m'en faire parvenir quelques échantillons par occasion, j'aurai un double plaisir d'en orner ma collection naissante" P. 187

" J'ai fait cet hiver une seule herborisation dans le bois de Boulogne, et j'en ai rapporté quelques mousses. Mais il ne faut pas s'attendre qu'on puisse compléter tous les genres, même pour une espèce unique. Il y en a de bien difficiles à mettre dans un herbier..." P.185 " à M.de Mâlesherbes À Paris, le 11 mai 1772

"J'ai reçu, Monsieur, les graines que vous avez en la bonté de m'envoyer et dont je vous prie de recevoir mes remerciements. J'enrichis mon petit grenier qui est encore chétif, mais que j'espère augmenter et arranger un peu l'hiver prochain, car je réserve cet arrangement pour les temps où la campagne est déserte et la promenade impraticable. Comme je rassemble, quand je peux, des fruits de l'aune ne seront pas de trop, quoique la graine en soit tombée." P.188

De mon côté ce goût pour la cueillette et l'herborisation, je les convoque dès mon plus jeune âge.Mes premiers pas et l'expression de mon goût affirmé pour le végétal.

Dans le jardin de notre maison à Hautot-Saint-Sulpice

" Dans ma prime jeunesse et autant que je m’en souvienne mes premières expériences d'herborisation de végétaux remontent aux années où je résidais à Hautôt St Sulpice, petit village du pays de Caux situé entre Yvetot, Héricourt et Doudeville.

La mare de l'orme

Je vivais alors dans un des derniers hameaux du bourg avant la descente vers Héricout-en-Caux et peu avant l’embranchement avec la route d’Anvéville menant au hameau du bout du monde et à la mare de l’Orme.

Le chemin du bois Gribout

Sur cette route d’Anvéville nous y cueillions en famille des mûres, souvenirs heureux.

L'endroit  jadis de la cueillette des mûres à Anveville

Enfants, nous étions six frères et sœurs à cet époque, nous allions contempler et observer la flore et la faune de la mare de l’orme, plus en contrebas nous arpentions un petit sentier conduisant au bois Gribout, à travers bois et plaine. Nous ramassions les glands, des chatons et les cosses de hêtre dont nous mangions le fruit (faines).

 Enfance insouciante mais qui à coup sûr nous construit pour la vie." P.Levaillant 2017

Human nature  Pascal Levaillant - Bois-Héroult 1999

Levaillant par Ridha Dhib 2012

Depuis mes plus anciens souvenirs j'ai visité une multitude de jardins et d'espaces naturels dont ceux herborisés depuis 2004 et des Alyscamps à Arles, les Jardins de l'Évêché à Limoges, le parc archéologique de Fourvière à Lyon, le Parc du Clos Savoiroux à Chambéry, Le Parc des Buttes Chaumont, le Jardin des Tuileries, le Parc Monceau, Le parc de Belleville, le Parc Montsouris, le Jardin des Plantes, le Jardin du Luxembourg à Paris, le Jardin de l’Orangerie à Strasbourg, les jardins des Remparts à Vannes, le Jardin des Plantes de Toulouse, le Parc de Versailles, jardin botanique d'Avranches, le Parc de Conflans-Ste-Honorine, de parc de Cergy-Pontoise, la forêt de Sologne, la forêt des Landes, de Lyons, de Roumare, de Brotonne, de Rambouillet, les forêts de Haute Savoie et de Savoie, du Bugey, du Jura, du Cantal, de Dordogne, de l'Ariège et des Pyrénées Orientales, du Vercors,  du Lot, de la Haute Vienne, des zones littoral de Zuydcoote  à la pointe de la Torche dans le Finistère ...

 
Depuis 2004, je glane, je collecte, j’herborise en milieu naturel ainsi que dans les espaces ordonnancés tel que le Parc Rousseau là où à herborisé J.J. Rousseau à la fin de sa vie en Ile de France...

Dans les sites tels que les parcs et jardins, ce fut à l’abbaye de Jumièges que j’ai pu commencer à compléter dès 2014 ma collection de fruits et graines collectés dans les milieux naturels. Il s’agit pour moi de cueillir, d’herboriser, de ramasser des végétaux avec précaution feuilles, fruits, graines, faines, cônes, cosses, épines, gousses, bogues, capsules, cupules, drupes, akènes, lanternes etc…) afin de préparer ces végétaux à leur conservation dans des tamis (séchoirs) avant de pouvoir installer ce jardin nomade, cet herbier contemporain, cet « herbier de l’inerte » dans les lieux dédiés (château, abbaye, parc, centre culturel, zone littorale, zone humide, marais, forêt, arboretum, réserve naturelle, …)

Après avoir constitué trois herbiers dont le premier en 1968 dans les Alpes (Savoie, Maurienne et Tarentaise), le second en Montagne Noire (année 1980) et le troisième dans le début des années 2000 dont je n’ai pu traces, mon actuel herbier contemporain se présente sous une forme singulière et innovante d'un jardin nomade et d'une mosaïque végétale , d’un herbier de l’inerte dont les ressources naturelles (250) sont installées dans des tamis en combinant intégralement forme, couleur, volume, plasticité, odeur, saveur.

Cet herbier est en quelque sorte la troisième génération des herbiers depuis la première forme de l’herbier illustré par le dessin et les couleurs et l’herbier présentant les végétaux préparés, séchés sous presse avant de les fixer sur des planches dédiées.

Ma démarche est soutenue et encouragée par Anne Cauquelin, auteure de "L'invention du paysage" aux collections PUF et du "Petit traité du jardin ordinaire" Manuels Payot, Editions Payot et Rivages, 2003.

Autres jardins et parcs visités en Normandie: ceux de Mirosmenil, du Bosmelet, de Vandrimare, d'Angélique, du Bois des Moutiers, de Giverny, de Bellevue, du Coudray, du Bec-Hellouin, des Agapanthes, d'Acquigny, de la Maison des Champs de Pierre Corneille, du Musée de la Médecine et de Gustave Flaubert, du Pavillon Flaubert, du Manoir du Fay, des Jardins Suspendus du Havre,  du Square Verdrel, de St Martin de Boscherville, de Jumièges, d'Etelan... 

Herborisation à Strasbourg 2016

Herborisation à Strasbourg 2016

sites herborisés:

  • à l’abbaye du Valasse
  • au Parc et verger du château du Taillis à Duclair
  • à l’abbaye de Jumièges, Département de Seine Maritime
  • à l’arborétum de la forêt de Canteleu,
  • dans les jardins de l’ESPE de Mont St Aignan,
  • sur les berges de la Seine, de la Loire, de l’Ain, de l’Allier, de l’Eure...
  • au jardin du Pavillon Flaubert à Croisset, - au château du Taillis à Duclair, - au parc de Mont Cauvaire,
  • dans la campagne du Pays de Caux en bordure des chemins,
  • en forêt de Jumièges, de Brotonne, de Roumare,
  • et dans d'autres contrées en France y compris en zone littorale (Ain, Savoie, Tarn et Garonne, Lot, Val de Loire, Quercy, Hauts de France, Sologne, Strasbourg, forêts et bois de l'Orne...)
  • au Parc d'Acquigny dans l'Eure,
  • au Centre abbé Pierre - Emmaüs à Esteville
  • au monastère de Thibermont près de Dieppe
  • au Centre d'Art Contemporain de St Pierre de Varengeville en Seine Maritime,
  • au Clos masure du Manoir du Fay à Yvetot,
  • au jardin de la buissonnière à Yvetot,
  • au jardin du Musée Pierre Corneille à Petit
  • à Petit-Couronne et dans le jardin de la commune
  • au potager du Clos masure du Manoir du Fay à Yvetot
  • au Parc Rousseau à Ermenonville
  • aux jardins de la Ville de Grand-Couronne dont celui du presbytère.
  • au clos masure de Thérouldeville
  • au domaine d’Harcourt dans l’Eure
  • au parc du château d’Ecouen
  • au parc du château d'Etelan
  • au Jardin des Plantes de Rouen
  • aux Jardins Suspendus du Havre
  • au parc et jardins du château de Vandrimare
  • au jardin d’art et d’essai de Normanville
  • au jardin du musée Gustave Flaubert et d’Histoire de la médecine à Rouen
  • au château de la Roche-Guyon (Potager et jardin anglais)
  • à la Base de Mesnil-sous-Jumièges
  • au Parc botanique et zoologique de Clères en Seine Maritime
  • au parc historique du château de Chaumont-sur-Loire (Loir et Cher)
  • au parc de l'Orangerie et des Contades de Strasbourg (Bas-Rhin)
  • dans le massif des Vosges
  • et prochainement:
  • au domaine du château de Troissereux dans l'Oise
  • Parcs, jardins, zones humides et prairies d'Alençon dans l'Orne et dans le département de l'Orne
Herborisation au Château du Taillis - Duclair

Herborisation au Château du Taillis - Duclair

Herborisation au Pavillon Flaubert - Croisset

Herborisation au Pavillon Flaubert - Croisset

Herborisation au parc botanique d'Acquigny - Eure

Herborisation au parc botanique d'Acquigny - Eure

Herborisation à l'abbaye de Jumièges

Herborisation à l'abbaye de Jumièges

Herbier contemporain

Herbier contemporain

La serre de l'horloge du Jardin des Plantes de Rouen au siècle dernier

La serre de l'horloge du Jardin des Plantes de Rouen au siècle dernier

Herbier contemporain, jardin nomade et mosaïque végétale

installations depuis 2012

 2012 Bernay - abbatiale - Eure

Pascal Levaillant, artiste mosaïste d'art au 67ème salon de peinture et artisanat d'art - Bernay- Eure - Haute Normandie - France 

Cette première installation prolonge mes précédents herbiers dont le premier fut commencé fin des années 60 en Savoie (Maurienne et Tarentaise) et le second au tout début des années 1980 en Montagne Noire et un troisième fin des  années 1990 (Normandie) . Installé dans des cerceaux de barrique cette première version avec ces contenants a eu le défaut de ne pas posséder de fond ce qui s'est avéré problématique à l'usage (transport et conditionnement). Dans l'abbatiale de Bernay, c'est une dizaine d'aires constituées de végétaux qui ont été installées dans une alcôve du transept droit.

2013 Sentier d'art à la Trinité de Réville - Eure

Une installation de 33 aires minérales et végétales dont 10 aires végétales installées dans des tamis  devant le bâtiment de la CCRIL sous l'auvent.

Le sentier d'art a  accueilli plusieurs installations réalisées par une dizaine d'artistes dont le projet que j'avais soumis: Reflet et l’eau © Pascal Levaillant 2013 sur un chemin de la commune de La Trinité de Réville 

Au point de départ du circuit les promeneurs et les visiteurs ont pu contempler mes premières aires in situ.

Chaque jour ces tamis étaient rentrées le soir puis ressorties au matin les jours d'ouverture de la CCRIL. Cette deuxième installation  près de Broglie m'a permis de concevoir un nouveau contenant, efficace, mobile servant en même temps de séchoir et facilement stockage et transportable.

La "tentative" du tamis fut une aubaine et s'avéra un véritable tremplin pour commencer cet herbier contemporain, ce jardin nomade de façon durable et esthétique.

2014 Bernay, abbatiale - avril - Eure

 

Cette troisième installation s'est inscrite dans l'espace de l'abbatiale au centre et entre les deux transepts

J'ai construit un abécéd'aire du A de Aulne au Z de Zuydcotte, pour y avoir glané sur la plage de la houille (coke) flottée. En effet une barge anglaise avait chaviré une partie de sa cargaison laissant sur la plage de Zuydcotte ce combustible d'origine végétale. Randonnant sur cette côte je profitais de l'aubaine et de la rareté de cette incongrue laisse de mer.

Cet abécéd'aire est depuis constitué de 26 aires végétales et minérales auquel s'ajoutent une aire du temps, une aire musicale et une aire de la table des matières.  

J'ai pu installer sur les transepts deux installations, l'une végétale, l'autre minérale de 12 aires chacune.

50e anniversaire Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande

 Notre-Dame-de-Bliquetuit - Seine Maritime

À l'occasion du quarantième anniversaire du Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande que j ai vu naître en 1974, j ai proposé d'installer 40 aires sur la pelouse de la maison du parc à Notre-Dame-de-Bliquetuit en mai 2014.

A cette occasion j ai pu valoriser les minéraux et les végétaux que l'on observe sur le territoire du Parc, de l'estuaire de la Seine à Canteleu (forêt de Roumare).  

J'ai pu intégrer des galets et des graviers, des coquillages (bivalves) collectés sur les plages à marée basse...

Cette installation s'est intitulée:

Courant d’aires © Pascal Levaillant - 2004-2014 [Aires végétales et minérales)

1ère Biennale art du bois flotté Caudebec-en-Caux 2014

Seine Maritime

 aires végétales ont été présentées à la 1ère Biennale d'Art du bois flotté 2014 que que j'ai organisé  à Caudebec-en-Caux avec le L.A.C., la ville de Caudebec-en-Caux  et l'association Steredenn-Mor et Goulven Loaëc.

Une aire présentait le bois flotté et ses petits bois, une autre contenait des morceaux de bois manufacturés  échoués sur les plages, une autre des écorces flottées et enfin des marrons flottes que l'on trouve abondamment sur les plages dans les laisses de fleuve ou de mer, en bord de Seine ou en baie de Somme ou du Mont St Michel

Dieppe - Art'pentez la ville juillet - Seine Maritime

Installation d'une cinquantaine d'aires à Art'pentez la ville - Dieppe 2014

Cette installation insolite et inédite fut l'occasion pour les dieppois d'une découverte du travail de Pascal Levaillant. et de l’installation de Pascal Levaillant - Courant d’aires, tamis minéraux et végétaux.

Tel un tapis roulant long de 13 mètres déployé en double rangée sur les galets de la plage de Dieppe, les aires minérales et de rebuts accompagnaient le fameux tricot de Nicole Bayle qu'elle étalait chaque année avec une longueur supplémentaire d'un mètre cinquante chaque année: une vraie performance artistique.

Les médias sont venus immortaliser ce moment.

 

Yvetot - EHPAD les Dames Blanches - juillet - Seine Maritime

Installation de 30 aires [Jardins intérieurs - Jardins secrets] - Juillet 2014 aux Dames Blanches d'Yvetot (EHPAD)

Cette installation à la maison de retraite d'Yvetot fut l'occasion d'aller à la rencontre des  résidents de cette vieille institution yvetotaise que je connais depuis les années soixante. 

Aujourd'hui de nouveaux jardins ont été créés.  

C'est dans l'un d'entre-eux au centre des nouveaux bâtiments que j'ai été autorisé  à installer des aires végétales et minérales pendant une semaine entière.

Ce qui s'avéra singulier se traduisit par la pousse du gazon à travers les mailles métalliques du tamis recouvrant peu à peu les matières.

Je les ai aussi montrées aux  résidents présentant des troubles "alzheimer", histoire de leur faire remémorer des odeurs, tactilement des contenus jadis connus comme des faines, des glands, des noisettes, des marrons...

Barentin salon de sculpture - novembre - Seine Maritime

Salon de la Sculpture Barentin 2014 Installation de Pascal Levaillant 33 aires minérales,végétales dont 

Aire de Cône de séquoia - Aire de marron flotté - Aire de la bogue du marron - Aire du hêtre (faine) - Aire de flustre - Aire de noix - Aire d’aulne (cône) - Aire de feuilles d’automne - Aire d’aubépine (cynorrhodons) - Aire de tilleul (capsules) - Aire de bois flotté - Aire de pavot (cosse) - Aire de cône de pin - Aire de liège (bouchon flotté) - Aire de rosier (cynorrhodons) - Aire de hêtre (cupule -cosse quadrilobée) - Aire d’écorce flottée.

2015 ESPE janvier février - Seine Maritime

La nature plus vraie que nature! Nature au crible

"Passer la nature au crible" revient à analyser la nature en détail, inventorier et extraire des matières issues de la nature, les mettre en visibilité et les proposer aux publics par des expositions, des installations "in situ" ou en "intra-muros.

Le tamis est mon outil artistique pour découvrir et faire découvrir la palette de la diversité, mettre en lumière un recensement des matières, des espèces, des essences.

Par cette démarche et cette inscription spatiale, il s'agit de proposer aux publics une sensibilisation à la nature

Abbaye du Valasse - Seine Maritime

Installation côté cour 

 

Aires végétales, aires minérales et autres aires 

106 aires dans la cour intérieure, ancien cloître de l'abbaye

Trois installations, trois rendez-vous durant l'été ont permis au public de découvrir cette nature au crible. 

J'ai proposé trois dispositions en carrés en étoile, en plusieurs U.

J'ai animé trois visites guidées dont la première lors du vernissage en juin, les deux autres durant le mois de juillet et le mois d'août

Pendant ces animations à l'extérieur les aires ont été visibles dans la salle de l'accueil et du salon de thé ouvert au public.

Cette expérience à été enrichissante aussi elle m'a à et permis d'imaginer et d'éprouver d'autres dispositifs d'installation grandeur nature en extérieur.

ECFM Canteleu - Seine Maritime

 

J'ai présenté une installation à l'Espace Culturel François Mitterrand, un herbier contemporain convoquant des spécimens végétaux provenant du parc urbain végétalisé, de la forêt de Roumare ainsi que de ceux du jardin du Pavillon Flaubert à Croisset dont certains arbres ont abrités les pensées et les conversations de Flaubert recevant ses amis écrivains.

Cette expérience d'herborisation à Canteleu a croisé la passion de Flaubert et le goût qu'il a toujours porté pour la botanique depuis sa jeunesse.

J'ai complété mes lectures par celles de George Sand (correspondances avec Flaubert) et par les nouvelles de Maupassant, notamment les Contes de la Bécasse.

Au terme de cette recherche botanique, j'ai complété mes aires végétales ce qui est devenu le temps de cette exposition les prémices d'un véritable herbier contemporain.

La rencontre avec le public m'a conforté dans l'idée de poursuivre cet herbier insolite. A cette occasion j'ai appris par Joël Dupressoir, directeur et responsable de la médiathèque de l' E.C.F.M que la ville de Canteleu  possède la bibliothèque patrimoniale de Gustave Flaubert dont deux ouvrages de Jean Jacques Rousseau (1712-1778). Cet ouvrage est intitulé Lettres élémentaires sur la botanique, tomes 1 et 2, Paris, 1789, 393 et 507 pages ornées de quatre-vingt dix gravures.

Cette révélation et cette découverte m'a poussé à poursuivre mes lectures notamment par celles de l'oeuvre de Jean Jacques Rousseau: Rêveries d'un promeneur solitaire. Cet ouvrage inachevé fut rédigé entre 1776 et 1778 notamment à Paris et à Ermenonville chez René-Louis de Girardin qui l'accueillit les dernières semaines de son existence. Jean Jacques Rousseau y herborisa pendant les dernières semaines de sa vie.

Les rêveries d un promeneur solitaire publié en 1782 évoquent son goût pour herborisation, la botanique, pour la marche et la contemplation.

On peut consulter sur demande les lettres élémentaires sur la botanique en consultant ce lien:

http: mediatheque.ville-canteleu.fr

Bibliothèque personnelle de Gustave Flaubert

Bibliothèque patrimoniale de Gustave à Flaubert. 

2016 Veules-les-Roses - septembre - vidéo - Seine Maritime

Cette séquence de prise de vue de mes aires végétales et minérales  s'est déroulée sur la plage de Veules-les-Roses en septembre 2016. Avec Shirley Carcassonne nous avons profité de ce cadre exceptionnel pour réaliser une vidéo de cette installation. 

A cette occasion un groupe de randonneur s'est attardé  longuement autour de cette installation, intrigué par ces formats "in situ".

E. M . Etablissement Medico-Social Yvetot le 7 novembre - Seine Maritime

Ce nouveau rendez vous fut organisé à destination des personnes accueillies d'une institution médico-social sociale à Yvetot.

Cette animation a permis aux résidents de cette structure d'observer de près une installation de mes aires, de ma mosaïque végétale dont les ressources ont été sélectionnées et collectées dans le pays de Caux, en vallée de Seine et dans des forêts normandes ainsi que dans le jardin végétalisé de cet établissement: 

Une aire de Cynorrhodon, de nigelle, de lavatère, de rhododendron, de faux cyprès, de rondelles de noisetier, de graines de tilleul.

Quatre visites guidées et commentées ont permis aux résidents d'apprécier cet herbier contemporain pas ordinaire.

 

2017 Médiathèque de Caux Vallée de Seine - Lillebonne du 1er au 31 mars 

 

Mon jardin nomade et mon herbier contemporain à l'Espace Christiane Peugeot à Paris avril 2017 

En compagnie des sculpturales encres de Shirloey Carcassonne

Mon jardin nomade et mon herbier contemporain aux Jardins suspendus du Havre du 22 avril au 11 juin 

 

Jardin nomade et herbier contemporain au jardin du Musée Pierre Corneille du 14 mai au 15 octobre

Jardin nomade au Château du Taillis aux journées du patrimoine 16 et 17 septembre

2018 [Nymphéas végétales] au Jardin des Plantes de Rouen

du 10 février au 15 novembre - installations et ateliers

in: Herbier Art Contemporain - Jardin nomade - mosaïque végétale © Pascal Levaillant - Installations 2012-2018

Animation en février 2018

Animation en février 2018

Repères bibliographiques:

  • Lettres sur la botanique par Jean-Jacques Rousseau, Club des Libraires de France, 1962
  • Errances botaniques, lieux de mémoire, Michel Butor, Catherine Ernst, Editions Slatkine, Genève, 2003.
  • Epîtres florales, Michel Butor, Catherine Ernst, Editions Slatkine, Genève, 2005.
  • Régis Pluchet, André Michaux 1782-1785, l’extraordinaire voyage d’un botaniste en Perse, Editions Privat, Toulouse, 2014.
  • Jacques Ragot et Monique Ragot, Guide de la nature en pays de Caux, Flore, faune, géologie, Editions des Falaises, Fécamp, 2005.
  • Anne Cauquelin, L’invention du paysage, Quadrige/ Presses Universiataires de France, 2000.
  • Anne Cauquelin, Le site et le paysage, Anne Cauquelin, QUADRIGE / PUF, Paris, 2002
  • Anne Cauquelin,, Petit traité du jardin ordinaire, Manuels Payot, Editions Payot et Rivages, 2003.
  • Atlas de la flore sauvage de Haute Normandie, Centre Régional de Phytosociologie agréé Conservatoire Botanique National de Bailleul, 2015.
  • Charles Flahault, herborisations en zigzag, journal d’un botaniste, Les Presses du Languedoc, 1999.
  • Dictionnaire visuel de botanique, Editions Ulmer, 2014.
  • De la fleur à la graine, Collection des montreurs d’images, Flammarion, 1951.
  • Francis Hallé, Atlas de botanique, Editions Arthaud, 2016.
  • A.Mitchell, Le multiguide nature de tous les arbres de nos forêts, Elsevier Bordas, 1977.
  • Hans E.Laux, Version française Michel Guédès, un multiguide nature Baies et fruits de nos bois et jardins, Bordas, 1985.
  • Alann Mitchell – John Wilkinson, Arbres d’Europe occidentales, Editions Arthaud, 1984.
  • Promenade nature, Delachaux et Niestlé, 2013.
  • Gérard Guillot, Guide des fruits sauvages fruits secs, Editions Belin, 2011.
  • Alain et Franck Deschandol, L’estuaire de la Seine, Milieux naturels, faune et flore, Editions des Falaises, Fécamp 2003.
  • Bernard Bertrand, l’herbier boisé, Editions Plume de Carotte, 2014.
  • Plantes du bord de l’eau et des prairies, Editions Gründ, Paris, 1990.
  • Didier Mouchel, Les vieux arbres de la Normandie, Edition Point de vues, 2002.
  • Dominique Mansion, l’herbier du bord de mer, Editions Ouest-France, 2006.
  • André Guerin, Normandie sauvage, Editions Ouest6France, 2008.
  • Graines et fruits, une histoire botanique, poétique et gourmande, Emmanuelle Grundmann, Editions du Rouergue, 2012
  • La Seine Maritime couleur nature, flore et végétation, Editions du Conseil Général de la Seine Maritime, années 1990.
  • Le journal sentimental d'une mauvaise herbe, Gottfried Honegger, Editions Artha, Varia, 2003.
  • La Normandie des jardins, Marie Le Goaziou, Guillaume Pellerin, Pierre Berenger, itinéraires de découvertes, Editions Ouest-France, 1999.
  • Les Fleurs du bord de mer, Georges Claustres, Cécile Lemoine, Editions Ouest France, 1977.
  • Plantes et jardins du Moyen Age, Michel Cambornac, Hartmann Edition, 2003.
  • Le livre des herbes et des épices, Sarah Garland, Editions Fernand Nathan, 1979.
  • Michel Butor, Sous l'écorce vive, Poésie au jour le jour 2008-2009 Editions De Fallois, Paris, 2014.
  • Penn Ar Bed n°226, Collections d'herbiers, Un patrimoine scientifique et historique, Revue naturaliste de Bretagne Vivante, Novembre 2016.
  • L'herbier normand, 52 fleurs et plantes à cueillir et à déguster, Nicole Leroux-Morlet, préface de Philippe Delerm, Editions Vents et marées, 2014.
  • Flore des arbres, arbustes et arbrisseaux, 1 plaines et collines, R.Rol, La maison rustique, Paris, 1962.
  • Hans Christian Adam, Karl Blossfeldt, The Complete Published Work, Taschen, 2008.
  • Herborisation au pavillon Flaubert en 2015

le 23 février 2018  à 14h00

le 23 février 2018 à 14h00

En mars 2018

En mars 2018

Le 6 avril  2018

Le 6 avril 2018

Le 12 avril  2018  à 14h00

Le 12 avril 2018 à 14h00

Le 12 avril  2018  à 14h00

Le 12 avril 2018 à 14h00

L'herbier contemporain le 20 avril 2018

L'herbier contemporain le 20 avril 2018

L'herbier contemporain le 22 avril 2018

L'herbier contemporain le 22 avril 2018

L'herbier contemporain le 22 avril 2018

L'herbier contemporain le 22 avril 2018

L'herbier contemporain le 22 avril 2018

L'herbier contemporain le 22 avril 2018

Germination hors sol sur le bassin dans le tamis des graines du savonnier: processus en cours

Germination hors sol sur le bassin dans le tamis des graines du savonnier: processus en cours

Partager cet article
Repost0
16 février 2018 5 16 /02 /février /2018 13:43
Pascal Levaillant au 10ème Salon de la Bouille 2018

Pascal Levaillant au 10ème Salon de la Bouille 2018

Pascal Levaillant

www.pascallevaillant.com

[mosaique - bois flotté - échalas]

est invité par Nicole Deperrois-Gouard

 au 10ème Salon de la Sculpture de la Bouille

qui se tient du 16 au 25 mars 2018.

 

les artistes 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 13:57
Land art et bois flotté "in situ" à Yvetot 2004

Land art et bois flotté "in situ" à Yvetot 2004

 

Mes premiers souvenirs rattachés au « bois flotté » remontent à mes  jeux d’enfant alors que j’avais sept  ou  huit ans, en Savoie, au bord des torrents de la Montagne de l’Epine  aux  confins des communes de  St Sulpice, Cognin et Bissy, aux hameaux de Begon, Chalou  ( Chaloz, Chaloup)   puis au Fresney sur la commune de Saint-Sulpice  où nous passions chaque année nos vacances familiales, au mois d’aôut,  de 1958 à 1978 en ce qui me concerne.

Je passais des longs moments seul à jouer,  à construire des barrages et y faire flotter et  descendre des branches de bois flotté sur le torrent de la Dhuy.

Bien plus tard en 2004, l’idée du bois flotté- mosaïque m’est venue après avoir vu que ces formes de bois flottés trouvés échoués sur le littoral de la côte d’Albâtre qui pouvaient évoquer des abstractions, des formes humaines ou animales, à bien les regarder...

J’ai commencé par  incorporer ces bois flotté  dans des installations éphémères, land art, « in situ » tout d’abord chez moi dans mon jardin  à Yvetot.

A Yvetot, faisant courir une glycine sur une pergola de fils tendus, j’ai  accroché et suspendu différentes matières dont des "bois flotté".  J’ai commencé mon premier assemblage de bois flotté par un oiseau (2004)

Puis est venue « l’heure bleue » alliant mosaïque et bois flotté.

Par la suite j’ai adopté la posture du chercheur de bois flotté.

"La nature dicte la forme" - Pascal levaillant 2008

Lentement, les éléments érodent la matière qui se transforme, le sculpteur, quant à lui, interprète la structure: il l’évide, il l’épure et enfin il l’habille de tesselles de verre tel le styliste.

C’est ainsi que  le concept du bestiaire m’est venu à partir de la forme d’une écorce d’arbre. 

Ainsi est né l’éléphant-loup.

Puis vint le tigre préhistorique, le minotaure, le chaméléon,  le loup vert, l’ours blanc… De ces formes étonnantes et surprenantes à l’état brut sont nées mes « Bêtes de Seine .

Ces bois flotté  trouvent une autre vocation en tant qu’œuvre artistique dès lors que je les sculpte et que je les « mosaïque » par la technique du champlevé et du méplat. 

C'est en admirant un poteau de soutènement  paré de coquillages datant du milieu du 2ème millénaire après J.C.  que j'ai pris la mesure  de cette technique du champlevé appliquée non plus sur métal et en orfèvrerie mais dans l'architecture à l'instar des bas relief dans la pierre. 

Cette pièce monumentale provenant d'Amérique du Sud est visible dans les collections permanentes du Musée des Arts Premiers au Quai Branly. Jusqu'à preuve du contraire les plus anciennes pièces en bois proviennent d'Amérique du Sud.

Le champlevé est un terme de métier qui consiste à pratiquer une rainure dans une pièce le plus souvent du métal (par l'acide) comme en orfèvrerie (émaux, lapis lazuli... ). Cela revient à abaisser le champ d’une pièce afin de pouvoir y incruster une autre pièce, en l’occurrence ici par mon intervention, des tesselles de verre ou des smalts vénitiens.

Le Champlevé est une technique multi-millénaire  utilisée à Our il y a 4600 ans. (mosaïque de l'Etendart)

liens: 

Les collections du quai branly - Scribd les arts premiers vu du quai branly by david.thao in collections, quai, and branly. ... un grand masque vungvung des baining, un poteau mapuche rare du Chili ...... parcours qui fait dialoguer les objets entre eux, du XVe siècle à nos jours.

 

Tout comme les "anciens", j’évide, je creuse des motifs que je remplis de mosaïque de verre coupée, ajustée tout en jouant avec les couleurs sans pour autant systématiquement composer avec les oppositions de pleins et de creux.

J'ai ainsi remis au jour cette technique du champlevé habituellement utilisée et réservée aux émaux que le public découvre ou redécouvre grâce à mes œuvres sur bois, bois flotté et écorce flottée.

Puis j’ai tenté l’assemblage des bois échoué, de bois de barque, de bois flotté  au début des années 2010 avec des glanages sur les côtes de la Manche, principalement dans le Cotentin mais aussi sur la côte d’Opale, la côte fleurie, les côtes bretonnes.

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement de plus de 70 assemblages dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Le titre Channel rend hommage à la Manche, cette mer ouverte d'un côté sur l'Atlantique et d'un autre sur la mer du Nord. Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors.

Ce carré est constitué de bois flotté, de galets de verre dépoli, de galets de céramique, de porcelaine, de rondelles de flotteurs, de galets,de bouchons de liège, de coquillages...

L'encadrement est réalisé également en bois flotté.

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien, telle est ma posture.

Ainsi sélectionnés ces échouages deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux".

Les premiers assemblages connus datent de la civilisation perdue du Dorset au Nord Canada avec de fabuleux masques.

Bien plus tard, le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à la diffusion de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

Sur un autre versant artistique j’ai commencé en 2016 ma série  « Echalas circular alignment » constituée de pieux, échalas parés de smalts vénitiens (technique du Champlevé)

J’ai découvert les échalas lors de mes incursions dans des  vignobles de Cahors, de Savoie, de Champagne, de Charente, des coteaux du Beaujolais, de Château Neuf du Pape, des Corbières, du Minervois, du Bugey, de l’Arbois, de l’Alsace, du Bordelais aux vignobles,  d'Ancenis et de Cheverny en Val de Loire…

En Pays de Caux, mon père m’a témoigné de la présence de la vigne du temps de sa jeunesse, au hameau de  la « Sècheresse » entre Héricourt et Hautôt St Sulpice, mon village natal.

En marchant sur ces anciens coteaux vous pourrez peut-être observer certaines plantes compagnes des vignobles comme le muscari à toupet, le muscari atlantique, l’ail des vignes...

J'ai rencontré voici un an un vigneron normand basé à Freneuse au domaine de Saint-Expédit qui se nomme Edouard Capron et Luc Bauer du Bugey connu pour ses vins sublimes des "grangeons" près de Tenay en Bugey à Argis. Ces échalas proviennent du Bugey.

Depuis 2014 je réalise une nouvelle série intitulée "instruments d'avant" histoire de la préhistoire musicale aux accents de bois flotté mis en scène.

 Je vous présenterai cette nouvelle série quand elle sera davantage étoffée: saxophone, flûte, Hautbois, biniou, didgeridoo, cor des Alpes (instruments à vent) mais aussi cloches, Balafong...

 

 

"L'Heure Bleue", Bois flotté et mosaïque (galets) 2006

"L'Heure Bleue", Bois flotté et mosaïque (galets) 2006

La Bête de Crayssac: Bois flotté et mosaïque (méplat) 2009

La Bête de Crayssac: Bois flotté et mosaïque (méplat) 2009

Fantasia: Bois flotté et champlevé ( Smalts vénitiens) 2011

Fantasia: Bois flotté et champlevé ( Smalts vénitiens) 2011

La tour de Babel: Bois flotté et émaux Albertini 2012

La tour de Babel: Bois flotté et émaux Albertini 2012

"Il était un foie" Bois flotté et mosaïque 2013

"Il était un foie" Bois flotté et mosaïque 2013

"installations" sentier d'art La Trinité Réville" 2013

"installations" sentier d'art La Trinité Réville" 2013

Arbre à palabre: Bois flotté 2014

Arbre à palabre: Bois flotté 2014

Channel n°5: série Channel, Bois flotté et échouages 2014

Channel n°5: série Channel, Bois flotté et échouages 2014

Channel n° 33: Carré  de la sale guerre propre: Assemblage, bois flotté et bois de barque 2015

Channel n° 33: Carré de la sale guerre propre: Assemblage, bois flotté et bois de barque 2015

Channel n°35: Assemblage bois flotté et bois de barque 2016

Channel n°35: Assemblage bois flotté et bois de barque 2016

Installation land art -  Vignoble de St Expedit - Freneuse (76) : bois flotté et échalas 2017

Installation land art - Vignoble de St Expedit - Freneuse (76) : bois flotté et échalas 2017

Vénus [Duchamp des sirènes renaît Jeanne d'Arc] 2017-2018 - Bois de barque et d'échouage

Vénus [Duchamp des sirènes renaît Jeanne d'Arc] 2017-2018 - Bois de barque et d'échouage

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Pages: Côte D'albâtre À Pied