Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 09:27
Quelle belle journée ce jour-là...



the pixel-man into the pixel nature






Dimanche 21 septembre nous partons vers Vaucottes.
Destination le platier de Vaucottes à marée basse vers le fond d'Etigue.
A maréee basse nous empruntons le platier à partir de la ROCHE AUX ANGLAIS.  Cette future arche et aiguille le sera vraisemblablement dans un millier d'année peut-être mais peux-t-on percevoir sa formation en raison des éboulements et de l'effet de l'érosion marine et des glissements de terrain.
Nous longeons à bonne distance du pied des falaises le bord de mer pour atteindre le fond d'Etigue par où nous remontons. Tour au long de cette marche vers les falaises d'Amont d'Etretat nos apercevons l'aiguille de Belval et un rocher fortement érodé.
Ces vestiges témoignent une fois encore de cette forte érosion naturelle qui taille à vif nos falaises.
Du fond de la Valeuse d'Etigue nous remontons à gauche par le sentier de Grande Randonnée (GR 21) pour atteindre le haut de falaise. Nous délaissons ce GR pour emprunter le bord de la falaise à distance évidemment en suivant la limite naturelle des champs cultivés par les agriculteurs.
Je profite du repérage de la marche d'en bas pour photographier la DENT d'ETIGUE car véritablement à cet endroit l'érosion a formé une dent (certaines sont célèbres comme la Dent de CROLLES (GRENOBLE) le DENT DU CHAT( LE BOURGET DU LAC) la DENT D'ARCLUSAZ (massif des BAUGES) .../...pour ne citer qu'elles.
Nous longeons donc prudemment le bord de la falaise en direction de VAUCOTTES.
Nous apercevons bon nombre de terriers, nichoirs pour mouettes et goelands etc...
En arrivant sur Vaucottes nous dejeunons après ces deux heures trente de marche et surtout après cette halte dans le blockoss de la Roche des Anglais accessible par le haut de la falaise. Cependant pour y acceder il faut être très très prudent, comme en montagne, car la sensation est vertigineuse, aérienne et délicate par vent assez fort: cela équivaut à suivre une arête en montagne( exemple l'Aiguille du Franchet-VAL d'ISERE)
coefficient de la marée: 77
Surtout si vous vous aventurez sur ces terres soyez aussi prudents que vous le feriez en haute montagne sinon à quoi bon!!!
Quel beau temps, quels beaux points de vue, quel plaisir de randonner sur cette côte d'Albâtre.
Il n'y a pas qu' ETRETAT pour se régaler...
Voici quelques clichés...
MELODYMAKER , the PILLGRIME et le randonneur depuis toujours...


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fin de l'épisode

à bientôt

mélodymaker

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 21:23
Bonsoir,
voici  une nouvelle serie de photographies de la route, la nuit...
Vous les trouverez en rubrique "pages" intitulé photographies et images, chapitre 3
ou
en vrac dans galerie d'images

Bonne visite
Suivront des chapitres : routes  "entre chien et loup"
et la routes de jour...
En attendant: on the road again!!!!
Yeah...
à+
mélo


Partager cet article
Repost0
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 23:15
Bonjour,
si je n'ai pas trop délaissé la mosaique depuis 2006,  en 2007 j'ai focalisé sur la prise de vue sur la route, sur les routes empruntées lors de mes déplacements, quelque soit le temps l'heure ou le jour.
Ces premiers chapitres évoquent les routes de nuit...
A la lumière des phares de mon véhicule, tout en conduisant... je file sur les routes ...
Elles m'invitent à les saisir pour vous les restituer...
Y-a-t-il dans celles-ci des routes que vous avez déjà emprunté?
Certes oui, vraisemblablement!!!!!
D'autres chapitres evoqueront les heures entre chien et loup, d'autres de jour...
à bientôt

mélo

Partager cet article
Repost0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 11:36
Bonjour,
Dernière étape de ce périple.
Le lendemain matin de cette merveilleuse excursion nous filons à l'anglaise au supermarket de PLYMOUTH après un excellent petit dejeuner au Backpackers. Un écossais en kilt nous accompagne au petit matin dans la salle commune.
Nous prenons congé, les oeuvres "mosaïque " comme bagage pour un retour par la côte sud ouest, par les régions du Dévon, Dorset, Sussex. Il est 10h du matin ...
En chemin(image d'épinal) nous croisons des logements d'habitation modérés pour cochons...













Afin d'éviter les bouchons au sortir des plages, nous décidons d'emprunter un "itinéraire bis" plus au nord de la route côtière.
Ainsi nous passons à Sallisbury, Winchester.
Mais avant d'embarquer nous prenons le temps de nous arrêter à SIDMOUTH, ses falaises ocres-rouges cette fois-ci embrasée de soleil... et plus loin la "Jurassic coast".
En effet après Dorchester et Weymouth commence la Jurassic Coast avec ses célèbres falaises de Durdle Door et le site de West Lulworth.
The JURASSIC COAST est le premier site naturel anglais classé au patrimoine mondial.
Cette côte unique se hisse aux côtés de la grande muraille de corail et du grand canyon.

Ces côtes représentent à elles seules 185 millions d'années d'histoire de la Terre.





















the Durdle Door, UK





















Point de comparaison avec Etretat, on retrouve la Durdle Door ou the Old Harry Rocks qui font penser à l'Aiguille de Belval près des Falaises d'Amont à Etretat (France)(voir photo du lien: ellen.my.tripper-tips.com/photo/
chemin-menant-aux-old-harry-rocks- et Aiguille de Belval, Etretat, Seine-Maritime, octobre 2007, FRANCE. © Bruno MONGINOUX les siter  représente pas meilleure publicité, merci à eux...)


France, Aiguille de Belval,Bénouville, Côte d'Albatre







Old Harry rocks, UK









Aiguille d'Etretat, France





Face à la presqu'ile de Portland la beauté du site est exceptionnelle à l'image de celui d'Etretat (france)
Une béauté à couper le souffle. Cette côte offre aux spécialistes la trace tangible du passage des dinosaures ou sous la forme d'ornières et d'ondulations fossilisées qui prouvent que le Dorset fut naguère un paradis tropical semblable aux Bahamas de notre époque.

il est 15 heures...

Sur ce site apparait après une marche d'approche d'une heure sur le chemin des douaniers la porte( The Durdle Door) à l'image de l'arche d'Etretat.

ET AUSSI A VOIR AU DETOUR QUELQUES MOSAIQUES














Si vous passez en Angleterre et que vous longez la côte arrêtez-vous là et en Cornouailles...
Puis ce fut l'heure de reprendre la route vers SALLISBURY et WINCHESTER puis Brighton, Haven et enfin Newhaven où nous embarquons pour le France via Dieppe.
Avant cela nous assistons au clou de la journée, il  est 22h et ce clair de lune à Haven....

comme vous pouvez le deviner
la mer est calme pour cette traversée, au retour
débarquement à Dieppe, 6 heures du matin...








à bientôt
prochaine rando
de Pourville à Varengeville, France, Côte d'Albatre... coef 99 annoncé...
bientôt sur ce blog...
merci de votre visite, internautes, mosaistes, randonneurs...
Partager cet article
Repost0
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 08:35

Bonjour,
pour la seconde partie de ce périple du jeudi 14 août,  après avoir contemplé cette réplique du Mont St Michel nous sommes dirigés vers
St Austel  pour grimper sur les Alpes de Cornouialles célèbres pour son gisement de kaolin car faut-il souligner que seule la chine possède pareil gisement de kaolin ce qui leur a valu à ces montagnes artificielles le surnom de "Cornish Alps" ou Alpes des Cornouailles.
En redescendant la vue est superbe sur toute la côte Sud Est  des Cornwall.







Cap sur Porthcurro et son Minack Théatre  et surtout son bélvédère et ses eaux vertes...

Là encore  c'est un endroit sublime... à l'envergure du Nez de Jobourg (Cotentin)
Comme équivalence  pour ses eaux turquoises que l'on décrit vertes en Angleterre mais assez encombrées en pareille saison, il est dit que c'est c'est une des plus belle plage d'Angleterre (pas pour le surf, c'est vers St Iwes)
Le sable y est blond, fin et chaud sous le soleil.

 








 








Nous montons au Minack Théâtre puis avoir avoir découvert l'anse de Pothcurro nous descendons près de la plage par ces chemins escarpés traversant la lande fleurie de cette fleur de jardin.
(chez nous car là- bas elle est à l'état sauvage)



 







Nous repartons ves the Land's End, ils disent que c'est le bout du monde c'est pas plus vrai qu'on dit être au centre du monde: Tout dépend où chacun se situe dans l'univers à moins de se sentir le nombril du monde, bref...
Dans tous les cas ce n'est pas un no man's land: tout juste le contraire: une déferlante humaine...


au lointain l'archipel des Iles Scilly...





Pour moi l'équivalent se trouve devant Ouessant, à Crozon, la pointe du Raz ou Goury ou ailleurs...
Nous filons de ce pas vers Bottalack Mine, autre petite merveille de la nature et ses ruines...inscrit au National Trust.
Quelques randonneurs sillonne ce vaste territoire où surplombent la mer  d'anciens vestiges miniers.
endroit magnifique, mystérieux, austère voir même hostile...
Il nous faut s'arracher de ce site...




 








Nous traversons sur 30 kilomètres ( des miles ) la lande, les
parcelles de terre emmurées, les anciens villages des mineurs... Curieux mélange, terre de contraste qui semble reprendre ses droits naturels...

C'est ensuite la descente vers St Iwes, ce st tropez des cornwall ou Collioures. Trop de monde...
Nous zappons et bien nous en fasse car c'est à Tintagel que  la nature reprend ses droits...
Port Isaac et Port Williams nous accueille dans ce coin "digne" d'un repérage cinématographique de "Loin de la foule déchainée" dans lequel a joué la délicieuse Julie Christie au caractère bien trempé...






 

 








tel le "diamant "des Antilles françaises

 

 

 





QUELQUE PART ENTRE TINTAGEL, PORT WILLIAMS et PORT ISAAC, au couchant...


Après s'être imprégné de cette terre de légende, terre natale du roi Arthur: Tintagel, surplombant la mer d'Irlande ou encore l'océan Atlantique que sais-je? nous descendons à Port Williams puis nous rejoignons Port Isaac afin de s'y restaurer(21 heures)






Ces trois endroits sont des lieux intemporels...
Désireux de diner avec un "fish and chips" nous descendons à pied vers le port guère plus grand qu'un mouchoir de poche, autre image différente de celle de Polperro.






Une femme chante sur la place un air des PROCLAIMERS accompagnée d'une fanfare, la nuit aux lueurs de quelques réverbères.






Grand frisson...
Surtout que j'adore les chansons des PROCLAIMERS, bande son d'un certain film avec Johnny Depp: Benny and June.
C'est CELA l'authentique, des anglais buvant de la bière à la nuit tombée sur le petit quai d'un port dans l'obscurité des tombées de la nuit.
inoubliable ce moment... les tombées de la nuit...






Exténués et rassasiés d'un excellent "fish and chips" nous rentrons à Plymouth vers 24h...
Quelle journée magnifique...

à bientôt pour l'acte 3...

mélo

Partager cet article
Repost0
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 19:45
hi all,
A l'aube de cette seconde journée, le jeudi 14 août 2008, après un petit dejeuner pris au Backpackers-Plymouth, nous reprenons la route de la côte sud-est des Cornouailles.

c'est donc à Looe que nous faisons notre première immersion sur cette terre de légende.


 

Looe est la principale station balnéaire du sud-est de Cornwall
Looe est la base pour une importante flotte de pêche et la ville est aussi le siège britannique de la pêche de requins.


 


 


Après cette courte halte nous filons vers Polperro, première immense surprise de la journée:

Polperro nous réserve bien des surprises ! Tout petit port de pêche niché dans une petite vallée, nous apprécions la magie du lieu. Polperro c'est des barques de pêcheurs, des mouettes, des maisonnettes blanches et... des contrebandiers , Car il fut un temps où le relief de sa côte servait de cachette à des cargaisons d'alcool ou même de drogue ! (sacrée réputation!!!) Aujourd'hui tout cela est bien fini. Tout fout l'camp....
c'est ici que nous avons rencontré les seuls français (un couple de bretons)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 









Belle surprise que cette: "the shell House"!!!!!
Après avoir vu tle shell Gallery, on se dit qu'en Cornouailles, ce sont aussi des mosaistes "hors pair" et très inspirés

 


 

 

 

 














 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 


 


 


 


 































 

 

 


 


 


 


 

Quel bonheur d'être là...
et pourtant nous repartons vers une autre contrée, toujours plus loin vers the land's end...

Prochaine étape: Fowey, prononcer Foille,
passage de bac entre deux rives.
ce port de Fowey est bien moins étriqué que Polperro, veritable port "serré comme une paire de fesse".
Fowey a continué la lutte contre la France logntemps après le fin de la guerre de Cent Ans.

 

 

 

 

 

 


















Nous filons tout droit vers Portheven après avoir pique-niqué en attendant le bac de Fowey.

Porthleven, port des Cornouailles est le port le plus du sud en Angleterre. Ce port essuie des tempêtes des plus fortes. Ce port a été développé au début du 19ème siècle comme un port refuge et sûr pour des bateaux pris par le mauvais temps. Le port intérieur a été créé pour permettre une efficace protection pour des bateaux pris au piège du mauvais temps dans cette partie sud de la côte.

à l'est nous apercevons

the Lizard Point, déchiqueté à souhait et battu par les vents.
Aujourd'hui l'importance du Port a diminué mais des bateaux de pêche locaux, des bateaux de loisir, la pêche à la ligne et des voyages côtiers fonctionnent bien du port de Porthleven.

 

 

 

 

 


 


 

 

 

 

 













Il est près de 14h00 et à deux pas du Mont St Michel

( St Mickael's Mont ) Nous ne pouvons pas nous empêcher d'aller voir cette réplique...
Il ne manque pas d'allure !
"Quand les Normands envahirent l'Angleterre en 1066, ils furent frappés de la ressemblance de l'île avec leur Mont St Michel.
Ils demandèrent aux bénédictins de l'abbaye normande d'édifier ici une seconde abbaye, plus petite." cf. Guides voir, Grande Bretagne, Editions Hachette, 672 pages, 2001, pages 264-265.


 

 

 


Après avoir contemplé cette petite merveille, nous prenons le cap vers St Austel, les "Alpes de Cornouailles" et Portcurro aux belles eaux vertes, the Land's End, Bottalack's mine, St Iwes, Tintagel, Port Williams et Port Isaac terme de cette journée
ce sera l'objet de cette seconde partie de cet acte 2

à bientôt pour cette seconde partie de l'acte 2.

melodymaker

 


Partager cet article
Repost0
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 19:39
Bonjour,
L'idée n'est pas de vous conter un "énième" voyage en Angleterre, destination au
demeurant assez banale.
Comme chacun sait ce qui devient
extraordinaire serait plutôt les vacances aux pôles, en Patagonie, China,
Argentina, îles des mers du Sud, que sais-je encore...et dans 10 ans dans l'espace...
l'idée de ce carnet de voyage réside dans le fait de vous convier à
percevoir mon univers et surtout de quoi se nourrit-il?
Le reste n'est que
littérature

Carnet de voyage:
Retour à Exeter(Opus Mosaic Centre & Gallery) Planet Earth 2008 du 5th may au 28th june 2008.
Ma mission: récupérer ma planète ainsi que les oeuvres de Fouchou et Mosaddict exhibitors elles aussi à Exeter, Devon, UK et membres du site "Passion Mosaïque" Mardi 12 août 2008. Je m'apprête à partir vers 22h après ma journée et soirée de travail.







j'arrive vers 23h00 au terminal de Dieppe pour l'embarquement du Ferry Dieppe-Newhaven.
La mer semble agitée et d'ailleurs sur la route je me suis trouvé bousculé par de violentes bourrasques.
Embarqué sur le Ferry, je me dirige vers les salons afin de chercher un siège pour dormir pendant cette traversée. Juste après le départ et à peine sorti du port je sens que le ferry va être secoué par cette mer agitée.
Cependant fatigué par ces heures de travail et de préparatifs je m'endors assez rapidement.
Mercredi 13 août 2008,1h 25 du matin le chargement des voitures et camions achevé, le ferry se met en branle pour braver ce fort temps ce qui me reveilla par deux à trois fois cette nuit-là en raison des fortes secousses.

Le bateau tangue fortement de babord à tribord et de l'avant vers l'arrière.
Je n'avais testé auparavant mes capacités à resister au mal de mer.
Sans comprimé je tiens bon ainsi au petit matin je me trouve réveillé par le message de l'hôtesse nous invitant à rejoindre le hall "conducteurs de vehicules" et non celui des piétons.
Il est 5h20 du matin, heure anglaise, je remonte la rampe d'accès au quai du terminal de Newhaven.
Le temps est un peu plus clément, le ciel est quelque peu nuageux et je vais bientôt assister au lever du soleil.

Plutot de prendre par le littoral et par conséquent par les embouteillages, tout droit sorti de Brighton je prends vers London afin de surfer sur la M5-M3 avant l'embranchement vers Andoven, Sallisbury, Exeter...
Ce mercredi j'ai donné rendez-vous à Julie Stedman devant sa Gallery à 11h00. Près de Sallisbury (Hampshire)
au détour d'une grande courbe, je me trouve nez à nez avec ce merveilleux site de Stonehenge...

 

 

 

 

 

 

Je m'arrête quelques instants histoire de prendre quelques photos avant de repartir vers Exeter. Quelques heures plus tard j'arrive comme prévu pour onze précise devant Opus Mosaic Centre and Gallery, Fore Street, Exeter, UK
Dans la cité la mosa est bien présente aux détours des ruelles et les places.











Je profite de cet instant pour bavarder et regarder les oeuvres exposées dont celle de Mac Innes - Scotland, Once in a Life Time: Water Flowing Underground et Spaceman de Natalie Warne.
Je crois me rappeler à cet instant qu'une de ces exhibitors, Elaine Mac Innes assurera une conférence "TE21" (Tesselared Expression for the 21st century) à Chartres le samedi 25 octobre à la Chapelle Fulbert.

A peine sorti de la galerie je me dirige, mes trois oeuvres sous le bras, vers la Cathédrale imposante magnifiquement sculptée de style gothique... une belle averse bien locale m'entraine vers un centre de restauration afin de déguster a pasty with végétables and cheese: délicious!!!

En attendant la fin de l'averse je bois un expresso et je reprends la route vers Exmouth:
"A la Ronde" maison à seize côtés datant de 1790 et dont l'originalité est son architecture, son cadre, son environnement et surtout sa décoration intérieure. Cette singulière demeure, décrite par Lucinda Lambton comme étant «une étrangeté magique que l'on rêve étant enfant" a été construite pour deux cousines spinster, Mary Jane et Parminter, à leur retour d'un grand tour de l'Europe dans la fin du 18e siècle. Il contient de nombreux objets et souvenirs de leur pélégrination. L'extraordinaire décoration intérieure comprend :frise délicate en plume et une Galerie de coquillages inscrutés à en dénombrer près de 25000 et une table en mosaïque avec des morceaux colléctés (verre, marbre, incrustation diverses, cette frise au dessus de la rotonde peut être consultée dans son intégralité sur une vidéo. Je vais vous parler de cet endroit recensé au patrimoine du National Trust et admirablement entretenu par ce fond d'aide au soutien de sites du patrimoine culturel et architectural .
(www.nationaltrust.org.uk)(www.nationaltrust.org.uk/)
pour ce qui concerne " A la Ronde" and the Shell Gallery, je vous invite à consulter les liens ci dessus car respect au droit à l'image, je ne voudrai pas diffuser des images sans l'autorisation du National Trust, pour ce qui touche à cette demeure et en raison de la vente de cartes postales et livre-guide. Dommage...

Après ce détour fabuleux, je reprends la route de Plymouth où je dois récupérer les clefs de ma chambre dans ce backpackers, avenue de la citadelle.

 

le Backpackers






L'entrée du Backpackers












Plymouth capitale des "Cornwall" et terre de Drake et port d'attache du MAYFLOWER.
Les premiers "pilgrime fathers" embarqués pour coloniser les futurs Etats Unis sont partis de Plymouth.
Plymouth qui resista à l'Armada Espagnol au XVI siècle.


le vieux port de Plymouth








Au terme de cette journée bien remplie, je prépare l'itinéraire du lendemain qui me conduira à la pointe Cornouailles, the land's End!!!!!!!!
à+
pour la suite
mélo

Partager cet article
Repost0
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 10:33
La Rose Nord de Chartres:
une histoire singulière pour cette création

Quel plaisir à l'idée de revenir à Chartres six ans après un certain incident survenu dans la Cathédrale...

En effet alors que je voulais contempler les fameux vitraux de Chartres, assis dans la nef je laissai ma pochette et mes papiers à côté de moi sur une chaise, mon petit dernier dans les bras c'est alors qu'un spécialiste des vols à la sauvette subtilisa mes papiers, monnaie, chéquier, carte bleue et billets (l'argent accrédité pour mes vacances)
Au sortir de l'édifice je constate l'absence de mes papiers avant de reprendre mon véhicule pour prendre la route des vacances vers Gien...
S'en suivi démarches au Commissariat de Police de Chartres et déclaration de vol à mon établissement bancaire: très difficile en pareil cas!!! comment prouver son identité???sans papiers...

Plus d'argent, plus de papiers...bref la galère en quatre heures.
Par reconnaissance vocale  auprès de mon agent bancaire j'ai pu recouvrir une somme substancielle pour ces mini vacances quelque peu gâchée par cette halte culturelle.
Le commisariat de Police de Chartres très encombré me confirmait ce type de délit assez fréquent dans un tel édifice car devant la beauté des vitraux le visiteur peut en oublier ses effets personnels...
ce qui fut mon cas...
Expérience fâcheuse, certes mais je me suis dit en mon fort intérieur que je reviendrai à Chartres malgré cette déconvenue
je ne savais pas comment...
En revanche aujourd'hui je sais que je visiterai à nouveau cet édifice, d'une autre manière et dans une autre circonstance, celle d'être exposant à la biénnale de Chartres, aux Rencontres Internationales de Chartres et ironie du sort avec comme oeuvre sélectionnée: la Rose Nord de la cathédrale de Chartres.

Après cela je commence la Rose Sud...

C'est en avant première et avec un certain bonheur que je vous livre celle qui sera exposée



om 066 la Rose Nord de Chartres
tableau pixel-artmosaic
interprétation de la rosace
pâte de verre
format 66/66



ps: regardez la rosace avec ce recul nécessaire comme on peut le faire pour un vitrail... éloignez-vous de votre écran...

à+
mélodymaker












Partager cet article
Repost0
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 17:15
Bonjour,
mercredi 6 aôut, j'ouvre ma boite aux lettres et j'y découvre un pli spécial venant de Chartres...
la réponse à ma candidature à déposer une oeuvre aux Rencontres Internationales de Mosaïque de Chartres.

En effet après avoir déposé mon dossier fin mai il m'a fallu attendre fin juillet pour espérer cette bonne réponse...

Au préalable et après le dépot de mon oeuvre "la terre, obscured by clouds" à Exeter, Devon, Uk  j'ai composé cette Rose nord de la Cathédrale de Chartres , interprétation en PIXEL-ARTMOSAIC.
Car tout comme l'art du vitrail, ce tableau en pixel-artmosaic se regarde avec ce recul nécessaire et pour cette oeuvre, au moins 6 mètres.
Comme pour les vitraux il ne s'agit pas d'être trop près...
cette oeuvre originale signée et numérotée (om 066) sera exposée à cette biennale du 25 octobre au 23 novembre 2008.
Prochainement je vous évoquerais ce qui a présidé à cette création pour ces rencontres.
En attendant je vous divulgue quelques élements évocateurs de ces rencontres où seront exposées les oeuvres sélectionnées d'autres mosaistes de "Passion Mosaique"

à bientôt

(renseignements extraits de la maquette de présentation des 3R)

Rencontres internationales de mosaïque.
7ème édition.

L'événement regroupe quelques 230 mosaïstes amateurs et professionnels d'une quinzaine de nationalités.

Cycle de conférence: les 25 octobre et 23 novembre, lecture de textes, communications...

Remise du prix picassiette: le 23 novembre.

 

LES RENCONTRES INTERNATIONALES DE MOSAIQUE du 25 octobre au 23 novembre 2008

Les Rencontres Internationales de mosaïque ont été créées en 1996 par l’association les 3R. Elles accueillent tous les deux ans (les années paires) des mosaïstes d’une quinzaine de nations en compétition dans l’enceinte de la chapelle et l’amphithéâtre du lycée Fulbert.

Un jury d’artistes décerne le Prix Picassiette aux quatre catégories engagées : les groupes, les amateurs, les amateurs initiés et les professionnels (voir règlement). Les visiteurs décernent quant à eux le prix du Public.

L’événement qui dure un mois donne lieu à un cycle de conférences et de débats sur les questions qui passionnent le monde de la mosaïque. La 6e édition réunissait en 2006 quelque 230 exposants pour près de 10 000 visiteurs. Elle a donné lieu, comme les précédents évènements, à l'édition d'un catalogue: "Passe pierre" disponible à l'association.

 

qui était "PICASSIETTE "

Raymond Isidore, dit Picassiette, est né le 8 septembre 1900. Marié à Adrienne Rolland, il achète en 1929, une parcelle de terrain, rue du repos. Il y construit sa maison. Balayeur du cimetière, il est devenu, longtemps après sa mort, survenue en 1964, l’inspirateur d’une démarche particulière de développement social urbain ( voir article de P.Macquaire : « un quartier dans un monde de mosaïques »).

La réhabilitation du quartier des hauts de Chartres donne naissance, à partir de 1990, à une mosaïque d’interventions sociales dont la Maison d’Isidore est le point de départ :

« La maison achevée, je me promenais dans les champs quand je vis par hasard des petits bouts de verre, débris de porcelaine, vaisselle cassée. Je les ramassais sans intention précise, pour leur couleur et leur scintillement. J’ai trié le bon et jeté le mauvais. Je les ai amoncelés dans un coin de mon jardin. Alors l’idée me vint d’en faire une mosaïque … »

Commence alors une œuvre qui occupera son auteur plus de trente ans. Il recevra la visite en 1954 de Picasso et sera photographié en 1956 par Doineau. Raymond Isidore est décédé le 6 septembre 1964. Son épouse Adrienne quittera cette maison extraordinaire en 1979. La Maison Picassiette a été classée monument historique en 1982

DANS UN PROCHAIN ARTICLE JE VOUS PRESENTERAI EN VISUEL CETTE ROSE NORD
à bientôt

Partager cet article
Repost0
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 13:07
bonjour,
avec un coefficient de 80 comment ne pas resister à filer vers le nord pour rejoindre Mesnil-Val près de Criel sur mer(76)
beau temps, mer calme
à 9h15 au pied des falaises je me dirige vers le platier , direction Le Tréport.
je rencontre des pêcheurs à pied taquinant le crevette...
Puis vers Le Tréport j'aperçois une foule d'estivants sur la plage...
Arrivé au Tréport je me dirige vers le funiculaire, en effet cette cité balnéaire et ce port de pêche possède depuis le début du XXeme siècle un funiculaire.
Remis en état ces dernières années, il permet de desenclaver le centre ville  des voitures et camping-cars.
Du sommet des falaises,  point culminant de la côte d'Albatre, je me dirige vers Mesnil-Val terme de cette randonnée.
Le retour est très aérien.
A cette hauteur le panorama est encore plus majestueux, surtout sous cette météo clémente.
itinéraire magnifique... à retenir la montée en funiculaire au Téport.
à bientôt pour d'autres bonnes sensations...sur le littoral haut-Normand...

voici quelques images...









































































































































































































Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Pages: Côte D'albâtre À Pied