Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2021 6 15 /05 /mai /2021 06:45
Herbier contemporain délicieux, Pascal Levaillant en dialogue avec Flaubert : ouverture du 19 mai au 14 novembre 2021

Avec le concours du Département de la Seine-Maritime et de Marie-Laure Sucré, commissaire de l'exposition - dans et avec les jardins de l'abbaye Saint-Georges en toile de fond - ce dialogue entre Flaubert et mon installation herbier contemporain délicieux a pour objet de cultiver et de combiner "in situ"  le goût et l'esthétisme par le prisme de l'œuvre posthume de Flaubert :  Bouvard et Pécuchet.

Nourri par cet univers flaubertien depuis mon adolescence,  j'ai trouvé dans ce lieu patrimonial - que Flaubert a fréquenté - une quatrième occasion pour dialoguer avec lui autour d'une passion commune : la botanique,  après Croisset à Canteleu (ECFM 2015) et dans le jardin de son enfance du Musée Flaubert, rue Lecat à Rouen d'avril à octobre 2019 et Domfront en septembre 2019 sur les pas de Flaubert et de Bouvard et Pécuchet.

Ainsi en 2015, parallèlement à mon herborisation au jardin du pavillon de Croisset, construisant ma première exposition en dialogue avec Flaubert pour l'ECFM de Canteleu j'ai pris la mesure de l'intérêt que portait Flaubert à la botanique, à Rousseau. Découvrant l'herbier de son grand-père conservé à la bibliothèque patrimoniale Villon à Rouen, découvrant que Flaubert avait dans sa bibliothèque les "Lettres élémentaires..."  et que Gorge Sand correspondait avec Flaubert sur leur passion commune, la botanique, je me suis nourri de de ces ressources littéraires pour affiner ma conception.  Les publications du botaniste rouennais Bernard Boullard m'ont également servi de guide et de repère tout comme les voyages de Flaubert relatés par Gilles Henry publiés à l'occasion de l'année Flaubert en 1980.

En effet la bibliothèque personnelle de Gustave Flaubert conservée à Canteleu comprenant notamment " les Lettres élémentaires sur la botanique"  a servi à Gustave d'élaborer un travail préliminaire pour la rédaction d'une séquence du chapitre X  de Bouvard et Pécuchet comme me l'avait  déjà signalé en 2015 Joël Dupressoir, bibliothécaire à Canteleu, que rappelle Yvan Leclerc  in : https://flaubert.univ-rouen.fr/bibliotheque/feuilletoir/rousseau_ocV_notice.php

J'ai tenté de sublimer le discours et les travaux de jardinage du jardin "délectable" de Bouvard et Pécuchet par l'installation de plusieurs dispositifs que j'ai voulu audacieux et poétiques grâce à ma palette de plasticien : la flore, le végétal, les fruits et légumes. 

Le catalogue d'exposition qu'a préfacé Anne Cauquelin, pour ce qui me concerne mon installation, évoquera ma démarche et la nature de mes dispositifs  élaborés avec les équipes de ce lieu emblématique.

Anne Cauquelin suit mes chantiers depuis 2013, depuis [Plus vraie que nature] la Seine normande, exposition conçue en 2014 et réalisée avec Siméon Levaillant, photographe en 2017 à l'Hôtel de Ville de Rouen.

Anne Cauquelin est une philosophe, romancière, essayiste et artiste plasticienne, professeur émérite de philosophie esthétique à Paris 10 et Université de Picardie. Ses ouvrages empruntent une démarche buissonnière, outre leur qualité d'écriture et leur érudition, sont qualifiés par la critique de « fête pour l'esprit ». Elle a publié notamment  le Site et le paysage ;  l'invention du paysage ;  petit traité du jardin ordinaire ; l'art contemporain ;  les théories de l'art...

Je viens de découvrir le  chemin qu'ont emprunté Flaubert et George Sand de Croisset à l'église de Canteleu ainsi que celui qui menait de Canteleu à Saint-Martin-de-Boscherville à travers la forêt de Roumare et descendant du coteau vers l'abbaye Saint-Georges en 1866 et 1868,  comme j'ai retrouvé aussi le chemin décrit par  Maupassant dans "un normand". 

Leur évocation de la nature et du paysage est si précise que leurs descriptions m'ont permis cela.

Alors d'où que vous veniez, prenez votre propre chemin pour rejoindre les jardins de l'abbaye pour découvrir la voute délicieuse, l'autel du pain et du vin ainsi que le tabernacle revisité dans la chapelle, le couloir des aromatiques au potager et les îlots de "faire pousser des tas de choses".

Je vous invite à cette rencontre insolite, inédite dans un décor végétal et minéral  qui nourrit l'œuvre  aux côtés d'une autre œuvre qu'ont préparé dans ce même endroit Michel Racine architecte urbaniste et paysagiste et Béatrice Saurel artiste, paysagiste... intitulée : ”Flaubert, entre ici et ailleurs” 

« Car tout existe dans la nature, donc tout est légitime, tout est plastique » Flaubert,  L’éducation sentimentale, 1869

 

L'abbaye Saint-Georges de Boscherville est prête à ouvrir à nouveau ses portes dès le 19 mais !
Pour préparer votre visite, c'est ici 
http://www.abbayesaintgeorges.fr

 

En accord avec les annonces gouvernementales et préfectorales, les sites et musées du département de Seine-Maritime seront ouverts à partir du 19 mai 2021, dans le respect des conditions sanitaires en vigueur

Dans le souci de respecter les jauges et de préserver la santé de nos visiteurs, l’Abbaye est accessible sur réservation préalable au 02 35 32 10 82, en semaine et week-end

 

https://www.paris-normandie.fr/id206791/article/2021-06-26/video-partez-sur-les-traces-de-flaubert-dans-les-jardins-de-labbaye-de-saint

1) Herbier contemporain délicieux Et si l'une des façons les plus fidèles de présenter l'œuvre de Flaubert passait par… les plantes ? À l'ombre.​​​​​​​
26 juin 2021 — Herbier contemporain délicieux », le lien entre Flaubert et les jardins est proposé par le Yvetotais, Pascal Levaillant. L'artiste-paysagiste ...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Pages: Côte D'albâtre À Pied