Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 20:44

Bonjour,

Je vous présente le Salon du Grand Quevilly auquel je participe cette année.

 

Salon-Gand-Quevilly-2010-Affiche-fragment-300DPI-copie-1.jpgAffiche- fragment

 

 

"Le salon des peintres de Grand Quevilly et de sa région est organisé chaque automne dans le hall du théâtre Charles Dullin. Crée en 1983, il est un rendez-vous pour les amateurs d'art de la région.

Deux semaines d'exposition, une centaine de toiles et… un invité d'honneur. Chaque année, le Salon des artistes peintres nous invite à découvrir les talents de la région. Il permet aux peintres amateurs d'exposer, parfois pour la première fois. Il est aussi l'occasion de faire la rencontre d'un artiste, mis à l'honneur."

Source :

Culture / Animation - Salon des artistes peintres - Grand-Quevilly

Chaque année, le Salon des artistes peintres nous invite à découvrir les talents de la région. Il permet aux peintres amateurs d'exposer, parfois pour la ...

www.ville-grand-quevilly.fr/.../salon.../143/

 

Sous l'égide de la Société Amicale des Artistes Peintres de Grand Quevilly et de sa région, le 44ème Salon va ouvrir ses portes au public au Théâtre Charles Dullin du Grand Quevilly.

Pour cette nouvelle édition 2010

Marc Massion, Maire de Grand Quevilly, Sénateur de Seine Maritime;

Laurent Fabius, premier Adjoint au Maire, Député de Seine Maritime;

Nicolas Rouly, Conseiller municipal délégué, Conseiller Général de Seine Maritime;

Aline Boulard, Adjointe au Maire chargée des affaires culturelles; le Conseil Municipal,

André Lempierre, Président de l'Association organisatrice;

les membres du Conseil d'Administration;

les artistes exposants en présence de Jacques Pasquier, peintre Invité d'Honneur donneront le coup d'envoi de cette exposition automnale.

 

Vous pourrez vous y rendre et ainsi découvrir un de mes tableaux Pixel-Artmosaic.

Les jours d'ouverture sont les suivants: du 2 octobre au 17 octobre.

Entrée libre tous les jours de 15h00 à 18h00 et pendant les spectacles.

Bonne visite

Mélo

 

 

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 10:44

Jacques Trotté: Artiste peintre : Notes et Carnets d'impressions - coup de coeur n°11 :

Jacques Trotté

Artist spotlight

 

 134--Regates--sur-la-Seine-41x34.JPG Régates sur la Seine

 

Notes et Carnets d'impressions de

Pascal Levaillant (melodymaker)

 

"Regards croisés" avec d'autres artistes, mosaïstes, peintres, plasticiens, performers, installateurs, sculpteurs, musiciens, photographes, vidéastes, cinéastes, écrivains... 

Septembre 2010

Jacques Trotté, artiste peintre.

 

Crédits photos: Jacques Trotté, avec son aimable autorisation, tous droits reservés et reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.

 

 

Avec l'aimable participation et contribution de  Jacques Trotté 

 

1- à propos de Jacques Trotté:

Mes notes et mon carnet d'impressions.

 

Jacques Trotté fait partie de ces peintres renommés du Pays de Caux dont le rayonnement de son art dépasse largement les contours de son territoire.

Paysagiste, impressionniste sont deux caractéristiques de sa palette quoi qu’il ait commencé par l’hyperréalisme à ses débuts de peintre autodidacte.

Depuis plusieurs décennies il peint inlassablement des paysages, des marines et les ambiances pittoresques et émotionnelles de ses pérègrinations en France ou à l’étranger.

Le Pays de Caux ainsi que le littoral sont ses sources d’inspiration privilégiées.

Selon les saisons il couche patiemment sur sa toile de petites touches impressionnistes.

En effet il aime croquer ses impressions d’une atmosphère, d’une lumière ou d’une perspective au gré de ses envies ou des émotions.

Habitué du Salon de l’AYAC, il  est devenu sociétaire  et membre du bureau de cette institution cauchoise domiciliée à Yvetot fondée fin  des années 70 par Philippe Chosson, aquarelliste.

 

Aujourd’hui cet homme talentueux, discret et modeste aime à peindre de grands formats à l’instar de ses débuts.

Il lui reste tant à peindre et à exprimer.

 

  Pascal Levaillant 2010

 

 

 

 

 

137-Falaises-Mesnil-Val-41x33.JPG Mesnil Val

 

 32-varengeville-sur-mer-33x24.JPG Varengeville sur mer

 

16-Pays-de-Caux24x16.JPGPays de Caux

 

15-Port-de-Rouen-65x54.JPGPort de Rouen

 

11-neige-le-talus-65x54.JPGNeige sur le talus

 

135-la-se-.JPGLa Seine

 

 2- à propos de Jacques Trotté, par lui-même

 

"Je découvre la peinture artistique en 1976 en visitant les musées  les expositions.

J’ai ressenti que je pouvais mettre sur la toile les couleurs et

surtout l’atmosphère d’un paysage.

Pour débuter je pratique l’aquarelle en peignant en groupe dans la nature; puis j'utilise l’huile..

Paysagiste impressionniste et hyperréaliste à mes débuts de peintre autodidacte.

Le pays de Caux ainsi que le littoral sont mes sources d’inspirations privilégiées selon les saisons (également l’orientalisme pour ses couleurs)

Peindre de grand format est devenu un plaisir, je me rapproche un peu plus de la réalité.

Peindre m’apporte le plaisir et la satisfaction de créer .

C’est toujours un renouveau et une progression mais je ne suis jamais satisfait du résultat, il faut constamment rechercher  la lumière et l’atmosphère dans la toile ( ce qui est une quête sans fin)

Habitué du salon de l’ayac sociétaire je suis membre du bureau de cette institution"

 

Prochaines Expositions

Maison du département D’yvetot

2 rue percéé

30/09 au 26/11/2010

Ville D’yvetot

Direction générale des services

Hall d’accueil

1/12 au 31 / 2010

 

 

 

Monsieur jacques Trotté né le 27/11/1930 à Paris XIV

Découvre la peinture artistique en 1980

Autodidacte se perfectionne en peignant en groupe dans la nature (la meilleure école)

Pour débuter  il pratique l’aquarelle et rapidement utilise l’huile

Il pratique l’hyperrealisme et l’impréssionnisme

Il est sociétaire et membre du bureau de l'AYAC (association yvetotaise des artistes cauchois) depuis1981

  

Expositions  en france et à l'étranger

Médaille d’honneur du conseil général ville d’yvetot 2001

Médaille de Bronze arts sciences lettres 2001

Mérite et dévouement français 2003

Médaille de Vermeil arts sciences lettres 2006

Expositions

Salons de l’AYAC Depuis 1981

Salon national des beaux arts

Château des Tourelles à Plessis Trevis

Carrousel du louvre(avec l’ ayac)

Expositions Personnel

Criel sur Mer (Manoir de Briançon)

Galerie du Parc(association expression)

Saint Valéry en Caux (Maison Henry IV)

Expositions de Groupe dans la Région

Allemagne"

 

Monsieur Trotté Jacques

193 Rue des Grives

Sainte Marie des Champs 76190

Tel 02/35/95/44/04

Email j.trotte@wanadoo.fr

 

Propos recueillis par Pascal Levaillant, août 2010

 

Coup de coeur à l'oeuvre.

 

Coup de chapeau à la technique et à l'artiste

 

à bientôt

 

Mélo

Partager cet article
Repost0
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 13:39

Gérard Deshayes: Artiste, graveur sur inox : Notes et Carnets d'impressions - coup de coeur n°10 :

G inox

Artist spotlight

 

Gerard-Deshayes-1.jpgEquilibre - 2010

 

 

Notes et Carnets d'impressions de

Pascal Levaillant (melodymaker)

 

"Regards croisés" avec d'autres artistes, mosaïstes, peintres, plasticiens, performers, installateurs, sculpteurs, musiciens, photographes, vidéastes, cinéastes, écrivains...

Août 2010

Gérard Deshayes, artiste, graveur.

 

Crédits photos: G Inox, avec son aimable autorisation, tous droits reservés et reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.

 

 

Avec l'aimable participation et contribution de Gérard Deshayes.

 

1- à propos de Gérard Deshayes:

Mes notes et mon carnet d'impressions.

 

Ce que l'on nomme Gravure sur inox  est peu courant en France, voire de par le monde.

Il n'y a pas pléthore de graveur sur inox en France, Gérard Deshayes semble le seul oeuvrant  dans cette discipline.

Par le passé le dénommé REZIEV était un des seuls graveurs sur inox avec Mic Michel, ancienne artiste de variété.

 

Gérard Deshayes a bien compris que l'espace et le champ étaient libres pour exercer ses talents dès lors qu'il rencontra Reziev.

Depuis plusieurs années Gérard construit ses opus à la meule.

Gérard fut moniteur d'atelier dans un Centre d'Aide par le Travail.

Depuis sa retraite il consacre sa vie et son énergie à la diffusion de cette discipline artistique hors du commun.

Depuis peu il élabore des sculptures en inox  dont il grave les facettes.

 

Son talent est aujourd'hui largement reconnu  en Pays de Caux et en Seine Maritime.

Gérard Dehays est membre de l'Association des plasticiens-créateurs Section Joseph Delattre de Deville les Rouen.

Il a reçu  plusieurs prix à Auffay et Aubermesnil les Erables  et en 2009 le prix de la ville d'Yvetot lors du Salon de l'AYAC édition 2009.

 

J'ai rencontré Gérard pour la première fois à son domicile en 2008.

Depuis nos contributions sont nombreuses.

Nous avons exposé de nombreuses fois ensemble dans le département de Seine Maritime, d'Yvetot à Rouen ou  Neufchatel.

Ces carnets d'impressions me permettent  de focaliser  sur son parcours singulier qui je pense le mènera bien au delà  des contours du département de Seine Maritime, ce que je lui souhaite vivement.

Je me réjouis de  notre rencontre  qui à été  déterminante dans l'évolution de mon parcours artistique et réciproquement.

De notre rencontre en ressort une réelle émulation constructive.

 

J'en profite, Gérard pour te remercier de tout cela.

 

Gérard ton talent est indéniable et tu seras toujours inoxydable.

 

Actuellement Gérard Deshayes expose  depuis le mois de juin au Musée de la Marine à Caudebec en Caux jusqu'au 20 septembre 

 

Pascal Levaillant 2010

 

Gerard-Deshayes-2.jpgLe  piano - 2010

 

Gerard-Deshayes-3-copie-1.jpgLa Guitare - 2010

 

 Gerard-Deshayes-4.jpgL' Armada 1- 2008

 

Gerard-Deshayes-5.jpgL' Armada 2 - 2008

 

Gerard-Deshayes-6.jpgL' Armada 3 - 2008

 

Gerard-Deshayes-7.jpgLe Colombier  de Pavilly - 2006

 

Gerard-Deshayes-8-Manoir-du-Fay.jpgLe Manoir du Fay - Yvetot- 2009

Gerard-Deshayes-9-paysage-de-montagne.jpg Paysage  slovaque - 2005

 

Gerard-Deshayes-10-la-rosace.jpgLa rosace - 2009

 

 

  2- à propos de Gérard Deshayes, par lui-même

 

Je cite: " Je suis graveur sur Inox et j'ai été initié par un artiste dénommé Reziev.

J'ai rencontré cet artiste en 2002 à la suite d'un voyage dans la Creuse où il avait son atelier d'art "un des sens"

Reziev a fait les Beaux Arts de Lyon avec Mic Michel, ancienne artiste de variété. A la suite de la visite faite dans son atelier, j'ai été subjugué par cet art hors du commun car il faut apprivoiser la lumière sur les oeuvres.

Je me suis pris d'une passion pour cet art et j'ai commencé à oeuvrer et faire des tableaux. J'avais les conseils de REZIEV qui m'a incité à exposer.

Ma première exposition a été parrainée par mon ami Reziev au Colombier de Pavilly où il a exposé avec moi...

Mes tableaux sont illuminés par la lumière du jour, les reflets se font par rapport à l'environnement, il n'y a aucune peinture. Le contour des formes est en noir d'où l'effet de relief...

J'aime à graver ce métal car c'est une matière noble et j'aime l'effet de chaque trait. C'est un métal qui exige beaucoup de minutie et de persévérance mais qui offre des possibilités de reflets incomparables et de subtilité"

 

 

Propos recueillis par Pascal Levaillant,  août  2010

 

Coup de coeur à l'oeuvre.

 

Coup de chapeau à la technique  et  à l'artiste

 

à bientôt

 

Mélo

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 21:12

Pam Givens: Artiste, mosaïste : Notes et Carnets d'impressions - coup de coeur n°9:

Pam Givens
Artist spotlight

 
pg10-copie-1Pam Givens, Composure

 

Notes et Carnets d'impressions de
Pascal Levaillant (melodymaker)

"Regards croisés" avec d'autres artistes, mosaïstes, peintres, plasticiens, performers, installateurs, sculpteurs, musiciens, photographes, vidéastes, cinéastes, écrivains...

Mai 2010
Pam Givens, artiste, mosaïste.

 

Avec l'aimable participation et contribution de Pam Givens.

 

1- à propos de Pam Givens: 
Mes notes et  mon carnet d'impressions.

 

"Before mentioning Pam Givens’ artistic work, it seems essential to me to present the context of her influence inside the current mosaic art diffusion circle.

Pam Givens has all the qualities of a talent-spotter. She created a "human mosaic" made of people bound together by the same passion, the same artistic activity: mosaic, in any form.

Her talent is certainly not only due to chance. I think it also sprang up from her art activity, its urge to show it and to link it to other talented people. Pam Givens has a talent for making people feel welcome, advising them and inviting them to exchange opinion and share their common passion: mosaic.

Thus, she organises slide shows on CMA. From this "mosaic gallery" she draws works as varied as different, in terms of style as much as from the point of view of materials, creativity, colours or atmospheres.

Pam Givens apparently aims at promoting contemporary art via the innovative approach offered by mosaic art, which has broken away from the idée reçue that it is above all a decorative art or an ancient and Latin art.

Pam givens us the opportunity of opening a window to the world. Africans, Oceanians, Europeans, Americans and Asians can exchange ideas, share the same passion, find energy, encourage each other, look for new sources of inspiration… Thanks to her interactive and tolerant website.

Her quality artwork is delicate, sober, diverse, stylish and chiselled, as you can see by looking at some of her works on the occasion of this impression notebook diffusion.

She uses different techniques to brilliantly lay or cut tesserae and materials, sometimes in collaboration with other mosaicists.

A crush to the artist.

Hats off to CMA."

 

Pascal Levaillant 2010

 

"Avant d'évoquer le travail artistique et les oeuvres de Pam Givens il me parait indispensable de remettre en contexte son influence dans le cercle de diffusion actuel  de l'art de la mosaïque.

Pam Givens a toutes les qualités d'un découvreur d'artistes talentueux réunis pour une même passion : la mosaïque.

Son talent n'est  certainement pas né par hasard, il vient, je suppose de sa pratique et de son envie de les communiquer, de les fédérer avec d'autres  artistes de talent.

Preuve en est quand elle imagine des shows thématic  avec ou sans compétition, elle puise dans cette mosaicothèque des pièces aussi variées que différentes tant sur le style, les matières, la créativité, les couleurs ou les ambiances.

Pam Givens a me semble-t-il l'ambition de promouvoir l'art contemporain par l'approche novatrice qu'est la mosaïque en rupture aujourd'hui  avec l'idée reçue qu'il est avant tout art-déco (Art Décoratif) ou art de la latinité.

Pam nous permet d'ouvrir  une fenêtre sur le monde où des africains, des océaniens, des européens et des américains des asiatiques peuvent ainsi échanger des idées, partager  la même passion, puiser une énergie, se permettre de s'encourager mutuellement, chercher des motifs d' inspiration nouveaux... bref un site intéractif et tolérant.

Pam Givens a ce talent d'accueillir, de conseiller et d'inviter à échanger et partager la même passion.

La qualité de son travail, de son artwork est  délicat, sobre,  varié, stylé, ciselé.

Ses sujets d'inspiration évoquent le plaisir d'essayer différentes techniques de pose ou de coupe  des tesselles et des matières

C’est à vous de l'apprécier maintenant."

 

Pascal Levaillant 2010 

 

  Pam Givens

 pg10.jpg Composure

 

Pam Givens

 pg2 Parrott

 

Pam Givens

pg4 "Heiwa" (Peace… Rising)

 

Pam Givens

 pg6 Untold Secrets

 

Pam Givens

 pg7 Green Dog

 

Pam Givens

pg8 Euboean Transformation Rite, full view

 

Pam Givens

  pg9 Mosaic Fan

 

2- à propos de Pam Givens , by herself

 

 "In the 60's my parents owned a mosaic store in El Monte Calif. Called “The Mosaic Alcove”, they were both fantastic artists.  My dad built a lot of the tables and bases that the customers used for their projects and they both created designs, kits and held classes.  I remember that dad had a couple of special commissions that he was really proud of.  I helped with cleaning, stocking shelves and gluing background tiles for the samples in the store...but I was a teenager and instead of being inspired by the art that surrounded me and my very artistic parents I put in my time and was always happy to head home.  

As an adult, after my children left home to make their own lives, I found my full time career was becoming exhausting and zapped my energy.  So I began looking for a way to express myself creatively.  I had always been involved making crafts of some kind and as I searched for just the right thing I remember how much I loved the texture, colors and the light hitting the stone and tile of mosaics. So I began the journey to find how to have mosaics in my life again.   


I send most of my time these days on the internet working with Maestro Giulio Menossi helping to get the word out about his mosaics and the courses he is offering in the summers.  Giulio was one of the first members of CMA and I was awestruck by his mosaics.  When he took up my offer to teach some courses for other artist last summer I was thrilled, as were the students who were able to experience that first class. Working with him to provide the best possible experience for students traveling to learn from him has been a very gratifying experience for me. 

 

I also work a lot on the web site that I started for mosaic artists Contemporary Mosaic Art – CMA.  I started CMA in 2008 as a way for a few of the mosaic artists I knew to come together and talk about our work.  Artists often work in isolation and the thought of having dialogue and contact with passionate artists was very intriguing to me.  Once the site was up and running the small group of members invited others…I found a few mosaic artists on the internet that I didn’t know and invited them to join in and all of the sudden we are over 1000 members.  Along with the growth in number of artists, the site has taken on lots of wonderful features to enhance the experience of being a member CMA.

 

 

I love figural/representational art in mosaics and other medium.  I find that I become very engaged with the subject often exploring even the smallest details.  I like looking for symbols or hidden meanings that can often help me create my own story about the scene in the art.  This is similar for me when reading a novel my imagination seems to get very active.  I really enjoy some abstract art but I find it more difficult to lose myself in this style.   I have a lot to learn about the different styles and techniques of mosaic art and that’s another reason the CMA site has been so valuable to me as, it’s provided me with many learning opportunities. 


One of my goals for this year is to balance my computer time with my studio time, more effectively.  I have lots of unfinished pieces waiting for my attention.  This will be a big challenge for me since I enjoy the creativity I experience working with Menossi and CMA."
 

 

 

[Traduction :Chloée Levaillant, my daughter, ma fille]

 

"Dans les années soixante, mes parents tenaient une boutique de mosaïque au Monte Calif [N.D.T. : banlieue de Los Angeles]. Cela s’appelait « L’antre de la mosaïque ». C’était des artistes fantastiques. Mon père fabriquait la majorité des tables et des structures que les clients utilisaient pour leurs projets. Tous les deux créaient les motifs, les kits et donnaient des cours. Je me souviens que Papa était très fier de certaines commandes. Je leur donnais un coup de main pour le ménage, le remplissage des étagères et le collage des tesselles de base pour les échantillons du magasin… mais j’étais adolescente alors au lieu de m’inspirer des oeuvres qui m’entouraient et de mes parents artistes, je rentrais à la maison dès que je pouvais.


 

Une fois adulte, lorsque mes enfants sont partis faire leur vie ailleurs, j’ai commencé à être fatiguée par mon travail à temps complet. Il me prenait toute mon énergie. Je me suis donc mise à chercher un moyen de m’exprimer à travers la création. Depuis toujours je faisais des travaux manuels. Un jour où je cherchais ce que je pourrais faire, je me suis rappelée combien je me délectais de la texture, des couleurs des tesselles de mosaïque et de la lumière qui les éclairait. Alors je me suis lancée dans la recherche d’une manière de m’entourer à nouveau de mosaïques.


 

En ce moment, je passe la plus grande partie de mon temps sur Internet à travailler avec le mosaïciste Giulio Menossi. Je l’aide à communiquer sur ses œuvres et sur les cours qu’il propose en été. Giulio a été l’un des premiers membres de CMA et ses mosaïques m’ont impressionnée. Lorsqu’il a accepté mon offre de donner des cours à d’autres artistes l’été dernier, j’étais ravie, tout comme les étudiants qui ont pu y assister. Travailler avec Giulio pour offrir la meilleure formation possible à des étudiants qui font des kilomètres pour apprendre la mosaïque avec lui a été une expérience très agréable pour moi.

 

Je travaille également beaucoup sur le site Internet que j’ai créé en 2008 pour les artistes qui font de la mosaïque aujourd’hui : Contemporary Mosaic Art (CMA). Mon but était alors de donner aux mosaïcistes que je connaissais la possibilité de se rassembler et de parler de notre activité. Souvent, les artistes travaillent de façon isolée. L’idée de dialoguer, de rentrer en contact avec des personnes passionnées m’intéressait énormément. Dès que le site a été prêt et en ligne, notre petit groupe de membres en a invité d’autres… J’ai découvert via l’Internet des mosaïcistes que je ne connaissais pas et je les ai invités à nous rejoindre. En très peu de temps, nous étions plus de 1000 membres. Parallèlement à cette augmentation du nombre d’artistes, le site se dotait de nombreuses autres fonctionnalités, rendant l’appartenance à la communauté CMA encore plus enrichissante.


 

J’adore l’art figuratif, tant en mosaïque que sur d’autres supports. J’ai l’impression que je m’y intéresse de plus en plus. Souvent, j’examine les moindres détails d’une œuvre. J’aime y chercher des symboles ou des sens cachés qui peuvent m’aider à construire ma propre interprétation de l’élément représenté. J’adopte la même démarche lorsque je lis un roman : mon imagination s’emballe. J’apprécie beaucoup certaines œuvres d’art abstrait mais je m’y retrouve moins. J’ai énormément à apprendre des différents styles et techniques de la mosaïque et c’est aussi pour cette raison que le site de CMA a autant d’importance à mes yeux car il m’a donné de nombreuses occasions de découvrir de nouvelles choses.


 

Un de mes objectifs cette année est de trouver un meilleur équilibre entre le temps que je passe devant mon ordinateur et celui que je passe dans mon atelier. J’ai de nombreuses œuvres en cours qui attendent que leur accorde du temps. C’est un grand défi pour moi car j’aime la créativité qui découle de mon travail avec Giulio Menossi et CMA."

 

Pam Givens 2010


logo10 

Cours de mosaïque par Giulio Menossi

www.menossimosaicschool.com

 

Site Internet de CMA (Contemporary Mosaic Art)

www.mosaicsandceramics.ning.com

 

 

Mosaic Courses with Giulio Menossi

www.menossimosaicschool.com

 

Contemporary Mosaic Art

www.mosaicsandceramics.ning.com

 

 

Propos recueillis par Pascal Levaillant,

 

mai 2010

 

Coup de coeur à l'oeuvre.

 

Coup de chapeau à la technique

et

à l'artiste

 

à bientôt

 

Mélo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 09:09

Marie Dehays: Artiste, sculpteur, metteur en scène : Notes et Carnets d'impressions - coup de coeur n°8:

Marie Dehays
Artist spotlight


Notes et Carnets d'impressions de
Pascal Levaillant (melodymaker)

"Regards croisés" avec d'autres artistes, mosaïstes, peintres, plasticiens, performers, installateurs, sculpteurs, musiciens, photographes, vidéastes, cinéastes, écrivains...

avril 2010
Marie Dehays, artiste, sculpteur  et metteur en scène.

Avec l'aimable participation et contribution de Marie Dehays.

 

Marie Dehays 1Marie Dehays; sculpture: Tombé du ciel
 

1- à propos de Marie Dehays: 
Mes notes et  mon carnet d'impressions.

 

 Un peu d'histoire:
            Même  si aujourd’hui l’art du recyclage prend une forme moderne et contemporaine le bois flotté a acquis ses premières lettres de noblesse du temps de  la mythologie nordique où les premiers êtres humains, Ask et Embla ont été créés à partir de deux pièces de bois flotté, un frêne et un orme, par le dieu Odin et ses frères, Vé et Vili.

(source : WikipédiA)
            Une des plus célèbres pièces de bois flotté est le Old Man of the Lake dans le lac du Cratère en Oregon (États-Unis). Le tronc de cet arbre flotte verticalement dans le lac depuis plus d'un siècle.[1] Grâce à l'eau froide du lac, l'arbre a été préservé.
            Le bois flotté est fréquemment utilisé comme éléments décoratif ou artistique. Des sculptures de bois flottés ont été construites sur des plages ou des vasières.

Une des plus connues se trouve à Kullaberg en Suède, où Lars Vilks créa Nimis, une œuvre en bois flotté controversé en 1980.
            Des sculptures furent créées dans les vasières d'Emeryville en Californie et dans la baie de San Francisco à la fin des années 1960.
            La première sculpture collective en bois flottés a été édifiée au centre de la chapelle Ste Anne de la ville d'Arles (France) par les visiteurs de l'exposition "Marcher dans le pas des glaneurs"
organisée par "A Flots perdus", couple d'artistes arlésiens, en mars 2008. Construite avec des morceaux de bois flotté posés en équilibre, cette représentation de la "Bête des marais des Launes a atteint deux mètres de hauteur et de trois mètres cinquante de longueur, le dernier jour de l'exposition.

Le 18 mars 2008, elle été démontée et les bois flottés ont été remis au Rhône pour respecter le cycle de la nature et remercier le fleuve pour sa prodigalité.

Source. La Provence du 15 mars 2008.

            Le bois flotté, la pierre, le coquillage, promus au rang d'œuvres d'art supposent au moins cette intervention humaine minimale par laquelle l'objet sélectionné est en quelque sorte arraché à la nature et introduit dans le monde humain où il est présenté à l'évaluation esthétique.

(source : «Le monde est lié aux productions  humaines, aux objets fabriqués de main d'homme, ainsi qu'aux relations qui existent entre ses habitants» Hannah Arendt dans La Condition de l'homme moderne.
            in:(
www.acgrenoble.fr/PhiloSophie/logphil/notions/art/methode/sujets/comment/arendt))
           

Par cette démarche, ces œuvres  de la nature rentrent aujourd’hui dans ce processus de patrimonialisation.

 

 

Avec ses oeuvres en bois flottés, Marie Dehays se définit comme un artisan du rêve...
Marie Dehays s'est engagée dans un parcours artistique et d'éducation populaire à travers le théâtre qu’elle développe 
à Yvetot depuis 1977.

Elle y a développé une énergie et un talent dans la mise en scène de spectacles issus du répertoire dramatique contemporain jeune public. 
            Marie Dehays crée des personnages atypiques, poétiques et esthétiques comme au « théâtre » Elle souhaite qu'ils prennent vie grâce à l'imaginaire de chacun.
            Ces êtres sensibles, délicats et fragiles, ailés aériens peuplent son « théâtre immobile »
            Une émotion singulière se dégage de ces formes naturelles et humaines.
            Ils nous émeuvent et c’est pari gagné.
            Un nouveau talent est né
            C’est à vous de l'apprécier maintenant.

 

 

 

Marie-Dehays-1.jpgMarie Dehays: tombé du ciel

 

 

 

Marie-Dehays-2.jpgMarie Dehays: garçon qui parlait...

 

 

 

Marie-Dehays-3.jpgMarie Dehays: ennui

 

 

 

Marie-Dehays-4.jpgMarie Dehays: funambule

 

 

 

Marie-Dehays-5.jpgMarie Dehays: petite fille rouge

 

 

 

Marie-Dehays-7.jpgMarie Dehays: affranchi

 

2- à propos de Marie Dehays

 

Propos recueillis par Pascal Levaillant,

avril 2010

 

Il n’y a pas de hasard dans le parcours de la création quel qu’elle soit : ayant découvert, en tant que bibliothécaire, le non conformisme et la qualité des créations des illustrateurs pour enfants et, en parallèle, travaillant dans le milieu du théâtre (Théâtre En face d’Yvetot) où la découverte du théâtre de l’objet a été déterminante, mon désir de me lancer dans une aventure créatrice personnelle s’est concrétisé en juillet 2008.

                   Depuis tout ce temps, patiemment, s’est construite l’idée d’un petit théâtre immobile à peupler.

                   Le bois flotté s’est imposé parce qu’il me permettait d’allier divers autres matériaux comme la terre, le papier, le tissu, le cuir et autres matériaux de récupération.

                   Et puis, il y a eu ce jeu de l’aléatoire des formes ramassées, choisies (on ne sait pas pourquoi) et qui, nourrissant la rêverie permettent de raconter une histoire, des histoires.

                   Créer, pour moi, c’est encore et toujours raconter des histoires, susciter une rencontre, un désir entre l’œuvre et le public..

                   L’art de la transformation est le moteur de ma création. Comme pour les pierres, les nuages, le bois flotté suscite l’imaginaire et d’une forme, d’un emboîtement, d’un nœud, d’une faille, l’esquisse d’un personnage prend forme. Il s’agit alors de donner une âme à l’inanimé en utilisant les marques du temps, fabriquer un petit musée d’immobiles pris sur le vif, rêveurs invétérés…

Mes coups de cœur éclectiques : l’art brut, l’art africain et les arts premiers, Picasso, Bruegel, Giacometti, les surréalistes et les flamands…   

 

marie dehays

Les passants immobiles

 

Petit abécédaire fantaisiste à l'usage du public

 

A comme Aléatoire

     Art brut, art de la récupération, de la transformation, la création à partir de bois flottés est liée à l'aléatoire des formes.

R comme Rêverie

     De cet aléatoire naît la rêverie...comme de regarder les nuages fait surgir par la force de l'imaginaire, visages, animaux, objets...

N comme Naissance

     C'est de ce pouvoir que naît la création.

E comme Esquisse

     Comme avec les pierres, les nuages, le bois flotté suscite l'imaginaire et, d'une forme, d'un emboîtement, d'un défaut du bois, d'un noeud, l'esquisse d'un personnage se dessine.

M comme Mouvement

     Il s'agit de figer chaque personnage dans un temps arrêté en imaginant un avant et un après qui ne demandent qu'à s'écrire. La réalité de l'oeuvre repose sur ce va et vient.

I comme Immobile            

     Il s'agit aussi de donner une âme à l'inanimé en utilisant une double écriture au moyen du regard et des mots.

E comme Ecriture

     Car l'écriture est au coeur de chacune des créations, elle crée une connivence avec le spectateur. Elle doit le guider sans l'enfermer.

M comme Musée

     De cette aventure artistique s'est fabriqué un petit musée d'immobiles, pris sur le vif, rêveurs invétérés, passants anonymes qui attendaient dans les coulisses de la création pour nous confier leur histoire silencieuse.

                                                                        

                          Marie Dehays

 

Coup de coeur à l'oeuvre.

Coup de chapeau à la technique et à l'artiste

à bientôt

Mélo

Partager cet article
Repost0
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 20:11

Johanna: Artiste peintre : Notes et Carnets d'impressions

coup de coeur n°7

Notes et Carnets d'impressions

 

Johanna
Artist spotlight

Notes et Carnets d'impressions de
Pascal Levaillant (melodymaker)

"Regards croisés" avec d'autres artistes, mosaïstes, peintres, plasticiens, performers, installateurs, sculpteurs, musiciens, photographes, vidéastes, cinéastes, écrivains...
mars-avril 2010

charmeuse.jpg

 

Crédits photos: Johanna,  avec son aimable autorisation, tous droits réservés et reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.

Avec l'aimable participation et contribution Johanna.


1- à propos de Johanna: 
Mes notes et  mon carnet d'impressions.

 

Johanna, artiste peintre:
Souvent imitée, copiée  et reinterprétée mais jamais égalée.

En 2009, j'ai découvert l'univers artistique de Johanna  par hasard, dans une boutique diffusant des  reproductions d'oeuvres, en région rouennaise.
 

De prime abord, ce qui m'a plu dans sa peinture et  dans sa démarche c'est le style épuré de ses personnages, le choix des couleurs  qui confèrent à son oeuvre et à  ses femmes africaines  une allure paradoxalement très occidentale.


Son inspiration vient d'Afrique à point en douter comme on peut s'en apercevoir dans la galerie de ses portraits  réalisés au pastel ou en acrylique.


En dehors du fait que l'Afrique est devenu  depuis ces dernières années une source d'inspiration pour beaucoup d'artistes, son attention porté sur les regards et sur les femmes africaines est permanent et joliment interprété.


La grâce et l'esthétisme sont les atouts de ses toiles.
L'absence d'expression dans les visages contraste avec ses portraits "hyper réaliste" dans la serie  des portraits acrylique et pastel.


Ces femmes longilignes, pleines de grâce et de séduction  au

delà de la posture  sont à ses yeux une ode à l'élégance...

Cette rupture  caractérisée avec "l'expressivité" est étonnante et  devient  un prolongement interessant.


De cette période du pastel et de l'acrylique, Johanna dit: " le regard... innocent, plein de joie ou chargé d'histoires...le regard est l'échange d'un instant, le miroir des émotions"


Finalement Johanna a su revisiter à sa manière ce "parfum d'ailleurs" que j'ai pu ressentir lors d'un séjour au Maroc.


De ses voyages et de ses séjours en Afrique, Johanna sait capturer l'élégance africaine que j'avais pu  remarquer par ailleurs il y a quelques années à l'occasion de la retransmission d'un reportage télévisuel où des créateurs africains montraient de leur continent l'excellence de leurs modèles de haute couture.


Ces femmes africaines ainsi habillées et vêtues pour certaines d'entre elles,  avaient cette allure altière et gracile que je redécouvre  dans les toiles de Johanna.

 

 

johanna1bis.jpgN°1 : ELEGANTE  AU CHAPEAU    50X70    Acrylique sur toile et technique mixte  (2009)

         

 

johanna-2bis.jpgN°2 : ROSE ET PERLES   60X80          Acrylique sur toile, technique mixte et collage  (2009)

        

 

charmeuseN°3 : CHARMEUSE   80X80         Acrylique sur toile et technique mixte  (2006)

        

 

johanna-4bis.jpgN°4 : ELEGANTES EN BLANC   60X80        Acrylique sur toile  (2007)

        

 

johanna-5bis.jpgN°5 : MAMAN MASSAÏS   60X80     Acrylique sur toile, technique mixte et collage  (2007)

    

    

 

johanna-6bis.jpgN°6 : ENTRE FEMMES   100X100      Acrylique sur toile  (2007)

 

2- à propos de Johanna:

Propos recueillis  par Pascal Levaillant,
mars-avril 2010

 

           "Je suis une passionnée de dessin et de peinture depuis ma plus tendre enfance. J’étais une enfant très timide et le dessin était pour moi un certain moyen d’expression.  J’ai toujours été beaucoup plus attirée par les personnages que par les paysages, de ce fait j’ai commencé à réaliser très tôt des portraits, toujours dans le souci du détail surtout en découvrant la technique du pastel sec, une matière que j’adore pour son rendu et sa douceur.

           C’est ainsi que j’ai débuté ma carrière d’Artiste Peintre. Je peignais des visages, toujours avide d’impressions et d’expressions. Besoin de faire ressortir une émotion au travers d’un regard…

          Ma passion pour l’Afrique est bien sûr devenue ma principale inspiration. Je rêvais de ces terres lointaines où défilent ces magnifiques africaines pleines de grâce et d’élégance… c’est ce qui m’a poussé à changer de style… Pouvoir évoquer ces silhouettes gracieuses et longilignes, les faire évoluer dans un monde de lumière, de couleurs et de matières. Paradoxalement, il n’y a plus de visages bien dessinés et ceci afin de souligner les attitudes parfois exagérées de ces « élégantes ».

           Pour moi, la peinture est certes un moyen d’expression mais c’est aussi l’opportunité de partager… Outre le bonheur que m’offre la création, la plus belle récompense est de lire l’émotion dans les yeux de celui qui regarde. Et quoi qu’il en soit, le monde sera toujours ma source d’inspiration…"

 

                                                 JOHANNA

 Coup de cœur à l’œuvre,
coup de chapeau à la technique et à l’artiste.

L'oeuvre de Johanna est à découvrir  sur les sites:

 

www.artistejohanna.com/

www.editionsbraun.fr/home.php?lien=liste_artistes

à bientôt
Mélo

 

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 17:02

Severine Dalla: Artiste peintre, "illustration et auteur pour la jeunesse": Notes et Carnets d'impressions - coup de coeur n°3

Severine Dalla - Carnet n°3
Artist spotlight

Notes et Carnets d'impressions de Pascal Levaillant (melodymaker)

"Regards croisés" avec d'autres artistes, mosaïstes, peintres, plasticiens, performers, installateurs, sculpteurs, musiciens, photographes, vidéastes, cinéastes, écrivains  etc...


Janvier 2010

Avec l'aimable participation et contribution de
Severine Dalla.


Coquelicots 2009
Coquelicots (acrylique et pastel gras, commande 2009)

Toile, 150x50 cm

Illustration

1- à propos de Severine Dalla: 
mes notes et  mon carnet d'impressions.

Typhaine Planche8

Illustration pour « Les étranges histoires de Typhaine,
Tim et Hermione » (Projet 2010, Ed. Pierregord)

Infographie (sur dessin à la mine de plomb)


Crédits photos:  Severine Dalla,  avec son aimable autorisation, tous droits reservés et reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.

 


Encore et toujours,  « l’Art n’a pas de limites » comme j’aime à le dire, à l’écrire et à  le répéter et c’est bien de cela dont il il est question dans la démarche artistique de Severine Dalla.


Severine Dalla  fait partie de ces artistes qui repoussent avec audace, sensibilité,  passion et talent les limites de l’Art.

Quand j’ai vu pour la première fois ses œuvres lors d’un vernissage à Forges  les Eaux (mars 2009) et lors d’une exposition commune à Yvetot(juin 2009), j’ai compris que de nouvelles formes artistiques   apparaissaient encore à mon grand  étonnement:
Est-ce de la peinture... de la lithographie… ?

Ce fut "plage à Cabourg 1 et 2" qui ont tout d’abord attiré mon attention.


Plage a Cabourg 1 2008Plage à Cabourg 1 
Severine Dalla 
2008
Plage a Cabourg 2 2008Plage à Cabourg 2 
Severine Dalla 
2008

Est-ce  de la photo ?... de la retouche photo ?... du fusain ?... du Pastel ? me suis-je dis intérieurement !

Poussé à la curiosité qui me caractérise je suis allé rencontrer  Severine,  bien occupée à ses installations.


Elle travaille donc  avec des techniques plus actuelles comme l'infographie. Elle réalise des "peintures numériques"

Ces peintures sont captivantes, étonnantes, émotionnelles , inquiétantes, lumineuses, insolites tant les espaces sont variés; celles de Cabourg m’ont vraiment séduites de premier abord.


Sur  cette  technique pour moi  inconnue,  je n’en sais toujours  pas davantage car le principe me semble encore mystérieux, en cela l’artiste garde précieusement son secret de fabrique et cela se respecte.


Ce qui m’a interpelé dans sa démarche ce sont ses centres d’intérêt proches des miens, sur les paysages sur lesquels je m’attarde, que je prends en photo lors de mes sorties et de mes randonnées, qui me donne l’envie de les « œuvrer » en mosaïque tel  "Château Gaillard" qui sortira un jour en Pixel-Artmosaic.

Le plus incroyable  réside dans le fait que ce futur tableau est prêt à mosaïquer  sous le même cadrage que celui proposé par Severine, à une saison près.


Entre nous se dessine une correspondance artistique sur des ponts d’inspirations proches et semblables déjà à propos de la photographie.

Vous verrez un jour la correspondance.

Pour ces motifs et en raison de  la qualité du rendu  encore plus perceptible de visu,  j’insiste là-dessus, j’adore son travail et la façon qu'elle a de regarder les choses donnant à penser qu’elle marche, qu’elle se promène, qu’elle randonne au gré du temps, des caprices du temps et des saisons:

Valleuse a Bruneval 2007
 "
 l'idée de balade à l'intérieur des paysages, eh bien c'est exactement ça..." dit-elle.
Valleuse a Bruneval 2007

Valleuse à Bruneval (peinture numérique, 2007)

Impression sur papier d'art, 32x24 cm

Champ a Bettrechies 2008

Champ à Bettrechies (peinture numérique, 2008)

Impression sur papier d'art, 40x30 cm

Je vous recommande vivement  de vous diriger vers son site où elle présente également son travail d’illustratrice que je connais moins sinon de l’avoir consulté via son blog ou son site.

Je vous propose avec son aimable autorisation d’inclure dans ce carnet quelques œuvres que j’apprécie.

Fil Planche5
llustration pour « Un jardinier pas ordinaire » (2009, Arthur & Cie)

Abeilles Planche3

Acrylique, collages et encre de chine sur papier

 

Crayons aquarellables, acrylique et collages sur papier (et reprises par infographie)

Illustration pour un projet 2010


2- Severine Dalla:  sa  présentation :
"Texte de Severine Dalla"

 

 "Autodidacte, et ingénieur chimiste dans une première vie professionnelle, ce qui n'a réellement rien à voir, je crois que je n'ai été influencée « que » par les oeuvres que j'ai vues ou que l'on m'a fait découvrir - ce qui est finalement très important... Mais aucun professeur ne m'a dit « l'art, c'est ceci », ni « la meilleure façon de faire, c'est celle-là », j'ai eu la chance de m'en faire ma propre idée.

Mes premiers tableaux, en 1992-93, étaient des aquarelles ; je crois que j'ai commencé par le plus difficile...

Mais avec un bon livre, beaucoup de papier gâché et des efforts réguliers, l'apprentissage s'est fait doucement. Après des années, j'ai réussi à maîtriser à peu près l'ombre et la lumière dans mes paysages, et aussi le mouvement. Déjà, à l'époque, le fusain et l'encre de Chine se mélangeaient aux couleurs, pour accentuer les contrastes et les contours.

Puis sont venues les huiles, les acryliques, de plus en plus de collages aussi, et puis… un peu tout en même temps (chimiste de formation, ne l'oublions pas) !

Et la peinture numérique. Etrange dénomination pour une technique qui n'est finalement pas très éloignée de la peinture « réelle », puisque le geste est quasiment identique ; la grande différence est que le numérique « n'existe pas » tant qu'on ne l'a pas fait imprimer. Ce numérique, je l'utilise aussi bien pour mes tableaux que pour l'illustration, mon second métier (illustration jeunesse) ; en fait, les deux domaines se nourrissent l'un de l'autre depuis le début...

Le plus important pour moi désormais dans les peintures que je réalise est de réussir à donner l'impression que chaque scène recèle de la vie. Des tiges ou des fleurs qui bougent sous le vent, un rayon de soleil qui passe entre les feuilles des arbres pour verdir encore plus l'herbe, l'écume et les reflets sur une mer en mouvement... et, pour les personnages, des visages toujours expressifs et des postures marquées, même pour

les « non-humains ». Cela explique peut-être de manière simpliste pourquoi je ne fais pas de natures mortes !..."




Je rappelle son site : http://www.peinture-et-illustration.fr

Son blog : http://blog.peinture-et-illustration.fr


à bientôt
Mélo

 

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 10:01


Bonjour,


LPortfolio ( 2006-2007-2008 et 2009) vont  vous transporter dans un univers paradoxal car vous le fréquentez très souvent .... cependant vous en avez que très peu de mémoire visuelle ou alors vous en avez que peu de traces tangibles.

 

exeter-013.jpg

 

et pour cause, cette pratique n'est pas sans risque je l'avoue.


Habitué à conduire j'ai décidé de prendre des photos tout en conduisant depuis la fin de l'année 2006.


Pourquoi la route?


Parce que je la prends au petit dejeuner, au petit matin, entre chien et loup, au midi , pendant l'après-midi, le soir venu, la nuit à minuit... parce que je la prends si souvent que pour rester vigilant et concentré je la prends en photo sous toutes les coutures sous tous les temps sous tous les climats, ou sous toutes les intempéries:


LA NEIGE

LE BROUILLARD

LA PLUIE

LE VENT

 


LE SOLEIL...km-40--RN-15-c-teau-de-Bonsecours.jpg


à n'importe quelle heure

du jour, de la nuit.


Vous en parler serait trop long...


JE N'AIME PAS PRENDRE L'AUTOROUTE si monotone, si fatigante, si ennuyeuse, si dangereuse alors qu'une RN  vous fait traverser des villages-villes...: des plaines du Pays de Caux, du Vexin normand, du Vexin d'île de France ou d’ailleurs et ainsi vous découvrez de somptueux paysages que l'autoroute ne peut pas...vous offrir d'aussi près.


 Vous pourrez donc voir sur mon Facebook

http://www.facebook.com

recherche avec le nom: Pascal Levaillant:

Pascal Levaillant


 Albums on the road again,  ces clichés  ont été pris selon le rythme des saisons et sous d'autres regards très personnels. Surtout ne cherchez pas à m'imiter

Non pas pour le respect des droits d'auteurs mais davantage pour vous permettre de rester en vie longtemps et pour de conserver la validité de vos points si chèrement engrangés car ça m'a coûté au passage 3 points et  270 euros d'amende mais ce n'est pas si grave... On ne compte pas quand on est passionné... n'est-ce pas ! Sinon vaut mieux rester couché et encore...

Soyez prudents et bonnes routes à vous...

 

km-150--A86-le-5-novembre-2008--vers-St-Ouen.jpg

 

 

Quelque soit la destination, la météo, l'état de la route, quelque soit la densité du trafic, les embouteillages, la nuit, le jour, les saisons, quelque soit l'heure à laquelle je roule, vers Paris, l'Angleterre, la Côte d'Albâtre, vers la mer, la forêt, vers la Seine, quelque soit la route, la nationale, la départementale, la rue, l'avenue... pour les vacances je prends  aussi des clichés avec mon appareil que j'ai toujours sur moi.


J'ai sélectionné pour vous certaines images que je vous donne à voir de façon aléatoire ou agencée par tonalités, couleurs et surtout  répertoriées par année.

 

Le premier album court d'Octobre 2006 à Octobre 2007 en 200 clichés sélectionnés parmi 1000 photographies et prises de vue triées sur le volet ce qui correspond environ à 5000 photographies prises tout en conduisant au volant de mon Renault Scenic.


Vous y verrez et reconnaitrez la Normandie, la région parisienne, le Vexin, la Beauce, le Berry, le Périgord, le Limousin, la Région Centre...et la Bretagne (Côtes d'Armor)


 

exeter-retour-005-copie-1.jpg

 

Album 2 : 2008

Road photographies
novembre 2007 à décembre 2008.

Lieu : Where I am, where I go


 

road--1297-stains-yvetot-le-8-d-cembre-2007.jpg

 

 

Album3- année 2009, on the road again 2009.

Toujours sur la route.

Je dédie cet album à la chanteuse Lhasa qui vient de nous quitter.

Elle chantait: " la route chante quand je m'en vais"

Lhasa: à écouter de toute urgence...


road-208-night-snow-street-yvetot_0060.jpg

 

 

à bientôt sur la route...

Mélo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 09:42
Bonjour,

CLIC ICI
si ça marche par ce lien c'est super
sinon taper l'adresse du titre

Voici un reportage de Seinemaritime.net et seinemaritime.tv
c'est aujourd'hui en ligne dans le numéro 147 du 8 juillet 2009
intitulé: pascal levaillant, artiste seinomarin




Le littoral est superbe
ça m'évade à deux pas de chez moi
ça me donne envie de mosaïquer
ça m'inspire véritablement
ça me donne l'énergie de ne pas remettre à demain...
Randonner c'est mon carburant ...

L'idée aussi du reportage est de relier les choses :

la Seine Maritime, le littoral, la randonnée, la mosaïque, les seinomarins
Ils ont compris qu'ils avaient trouvé un seimarin marchant hors des sentiers battus...en quelque sorte...
L'idée c'est que ça donne aussi envie de  voir  mes oeuuvres ici et là...
Sur le net comme dans des expos...
(par exemple)

L'idée c'est que ce reportage donne envie aux seinomarins de découvrir leur département hors des sentiers battus...


Figurez-vous que le blockauss visible dans la vidéo est un blockauss construit par mon père,
sous la contrainte des occupants nazis en 1940-1941.



Aussi
Adrien Levaillant (1922-1993) a-t-il été requisitionné et contraint à ces travaux forcés avant d'être envoyé en Allemagne à COLOGNE de 1943 à 1945.

Bref il y avait le 25 juin un brin d'émotion à être là justement dans un de ces blockauss de St Valéry en Caux.

Merci à ces deux "reporters" de seinemaritime.net et tv

Elles ont su capté le climat qu'il fallait.

bravo à elles deux et à l'équipe de Seinemaritime.net

à bientôt

mélo



Partager cet article
Repost0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 00:21

Bonjour,
Aujourd'hui c'est l'autre étape de cette randonnée dans Paris, celle du jeudi 26 février 2009.

Randonner dans Paris est toujours un plaisir...
Marcher dans Paris à pied est un luxe...
à  Paris à pied on dépasse les autos...

(à voir dans "Pages": Paris, rando métro dodo...)

Que du bonheur...
En prime un arrêt chez Rouger et Plé (République)
Beaucoup de mosaïques à voir à l'Opéra Garnier et aux Galeries Lafayette.
Un superbe plafond de Chagall! à contempler...wouah!!!
et pas de pluie, pas une goutte de pluie.
Journée moins ensoleillée que la veille mais agréable pour marcher...

C'est une Celle-ci nous entraîne de la Place de l'Etoile à la Place de la Bastille en passant par les Champs Elysées, , rue de Rivoli, la place Vendôme, la Rue de la Paix, l'Opéra et sa visite... avec en prime de belles mosaïques à voir et enfin les Grands Boulevards(Haussman-Montmartre, Strasbourg-St Denis et aussi la rue Lafayette, les passages entre certains de ces boulevards: Passages à découvrir ou redécouvrir.)
Bref six heures de marche dont deux passées à visiter l'Opéra Garnier.
Une expérience à renouveller dans d'autres quartiers...
L'aventure continue...
à suivre...
Il reste encore une page  à  insérer de cette randonnée entre l'Etoile et Bastille.

Bonne visite...
et
à suivre...
Sur les TROIS premières  pages que je vous propose dès à présent,
pour cette journée du jeudi 26 février 2009 à Paris intra-muros.
à+
mélo


































































Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Pages: Côte D'albâtre À Pied