Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2018 3 03 /10 /octobre /2018 20:10
la "Vénus" à l'Université de Rouen, bâtiment Lavoisier à proximité de l'auditorium Marcel Duchamp.

la "Vénus" à l'Université de Rouen, bâtiment Lavoisier à proximité de l'auditorium Marcel Duchamp.

 

Lorsque j’ai reçu l'appel à création pour fêter  "Duchamp dans sa ville" j'ai répondu immédiatement.

 

 

Pour la circonstance j'ai réuni des éléments échoués dans l’esprit "dada" et de Marcel Duchamp.

Ainsi est née l’idée de cette vénus incarnée en une sirène nommée Jeanne

 

Jean François Caille, glaneur et assembleur, donateur de l'élément Le Beon a su que j'en ferai quelque-chose tout comme le peintre Olivier Desvaux de Villequier et Gwezenneg du Cotentin... artistes des "bords" de Seine, de la côte d'Opale ou du Cotentin

C'est  aussi la mer qui me les offrait

et ma mère  pour sa passoire.

 

 

Au terme de l'exposition à l’hôtel de ville de Rouen j’ai imaginé un instant de la brûler à Rouen sur la place publique, mais arrêté dans mon élan j'ai fini par décider d’en faire don à l'université à l'occasion de l'anniversaire,  le 2 octobre.

 

Que dire de l'oeuvre?

 

L'élément échoué qui incarne cette "Vénus" provient d'un objet manufacturé de la société LE BEON de Lorient. Cet élément échoué sur les plages du Touquet a été récupéré par Jean François Caille en 1980 lors de ses glanages sur les plages de la côte d'Opale de Berck au Touquet.

Me confiant cette relique en 2016, il a espéré que sa "sirène" puisse retrouver une seconde vie grâce à mon intervention.

Deux ans se sont écoulés, aujourd'hui c’est chose faite.

 

Concernant la pelote de paille, elle provient des plages du Cotentin pas loin de Siouville. C'est J.G.Gwezenneg qui me l'a léguée avec en arrière-pensée un défi à relever.

 

Concernant la demie barque c'est le cadeau de la Seine et d'Olivier Desvaux, artiste basé à Villequier qui lors des crues de la Seine en 2016 a subtilisé au fleuve à marée cette barque fracassée échouée non loin de l'endroit du naufrage de Léopoldine Hugo.

Les cordages proviennent du littoral ouest du Cotentin que j'ai ramassé entre 2008 et 2018 et la passoire s'avère une relique familiale qui aujourd'hui recyclée permet à "Jeanne" d'envisager fendre l'armure coiffée ainsi.

Telle est l'oeuvre dédiée à Marcel Duchamp, lui qui a vécu avec sa famille au 71 de la rue Jeanne d'Arc à Rouen...

Pascal Levaillant, le 3 octobre 2018

au bâtiment Lavoisier, Université de Rouen-Mont St Aignan le 2 octobre 2018

au bâtiment Lavoisier, Université de Rouen-Mont St Aignan le 2 octobre 2018

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Pages: Côte D'albâtre À Pied